Entre sac de « nœuds » et auto-descriptions, comment Gaia-X pourrait révolutionner le multi-cloud

Y'a plus qu'à ! 29
image dediée
Crédits : gorodenkoff/iStock
Services
Sébastien Gavois

Après être revenus sur les ambitions de Gaia-X, il est temps de nous intéresser à ce qu'il y a sous le capot de ce projet, dans ses composants plus techniques. D'autant que de nombreux éléments ont été diffusés par différents membres de l'initiative, notamment à travers les démonstrateurs. De quoi y voir (un peu) plus clair.

Gaia-X est un projet franco-allemand prenant la forme d’une « place de marché » où hébergeurs et fournisseurs de services exposeront leur offre, permettant à de potentiels client de venir piocher dedans, en fonction de leurs besoins.

La plateforme mise sur sa philosophie et un certain nombre d'engagements pour convaincre : interopérabilité des données, pas de coût de cachés, respect de la vie privée, etc. Et mettre ainsi en avant des entreprises plus vertueuses sur ces points qui font en général défaut aux acteurs dominants, qu'ils soient chinois ou américains. 

Mais passé les grandes phrases, promesses politiques et autres communiqués de presse, comment fonctionne-t-elle dans la pratique ? Après avoir analysé la documentation technique du projet et ses premiers éléments concrets, on vous explique tout cela, en commençant par deux des fameux « démonstrateurs ». 

Notre dossier sur Gaia-X : 

Gaia-X : booster de multi-cloud et de services innovants

Lisez la suite : 86 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...