700 MHz : les enchères montent à 2,8 milliards d'euros, Free et Orange repartent avec 10 MHz

SFR va-t-il encore augmenter ses tarifs ? 95
En bref
image dediée
Finances
Par
le mardi 17 novembre 2015 à 18:08
Sébastien Gavois

La vente des 700 MHz est terminée et deux opérateurs sortent du lot : Free Mobile et Orange avec 10 MHz chacun. Bouygues Telecom et SFR se contentent pour leur part d'un bloc de 5 MHz. Montant total de l'opération : près de 2,8 milliards d'euros.

Les enchères pour la vente des fréquences de 700 MHz ont commencé hier. Comme nous l'avions déjà détaillé, un total de 30 MHz est proposé, par bloc de 5 MHz (six en tout donc). Bouygues Telecom, Orange et SFR pouvaient demander un maximum de deux blocs, contre trois pour Free Mobile.

Pour rappel, la bande des 700 MHz, dite « en or », est la plus basse fournie aux opérateurs dans le spectre radio. Elle permet aux antennes d'émettre plus loin et plus profondément dans les bâtiments. Ces enchères étaient primordiales pour Free, qui ne disposait pas de fréquences en propre dans les 800 MHz, les plus proches. Un handicap face à des concurrents déjà riches dans le bas du spectre, sous les 1 GHz, qui sera essentiel pour l'avenir.

466 millions par bloc, soit près de 2,8 milliards d'euros

La mise de départ était de 416 millions d'euros par bloc. À chaque tour le tarif augmente de 5 millions, jusqu'à ce que la demande totale des quatre opérateurs soit inférieure ou égale à six. Après une dizaine de tours, les enchères ont finalement pris fin ce matin, avec un prix de 466 millions d'euros par bloc de 5 MHz. Les résultats sont les suivants :

  • Free Mobile et Orange : 2 blocs (10 MHz) chacun
  • Bouygues Telecom et SFR : un bloc (5 MHz) chacun

Les deux premiers devront donc s'acquitter de 932 millions d'euros, contre 466 millions pour les deux autres, pour un total de près de 2,8 milliards d'euros (les modalités sont détaillées par ici). Pour rappel, la bande des 800 MHz avait rapporté plus de 2,6 milliards d'euros pour la vente de 30 MHz également en 2011.

Maintenant que l'attribution des fréquences est connue, il faut encore définir comment les blocs des opérateurs seront répartis dans la bande des 700 MHz. Pour cela, les quatre lauréats devront faire part au régulateur de leurs préférences et du montant qu'ils sont prêts à payer pour obtenir leur premier choix.

ARCEP 4G 700 MHz enchères

4G : 60 MHz pour Orange, contre 45 MHz pour Free Mobile

Voici le total des fréquences 4G dont dispose chaque opérateur, avec le découpage par bande 700, 800 et 2 600 MHz pour chacun d'entre eux. Nous avons également ajouté la bande des 1 800 MHz qui sera utilisable pour de la 4G chez tous les opérateurs dès le 25 mai 2016.

  • Free Mobile : 45 MHz (10 MHz sur les 700 MHz, 0 sur les 800, 15 sur les 1 800 et 20 sur les 2 600)
  • Bouygues Telecom : 50 MHz (5 MHz sur les 700 MHz, 10 sur les 800, 20 sur les 1 800 et 15 sur les 2 600)
  • Numericable-SFR : 50 MHz (5 MHz sur les 700 MHz, 10 sur les 800, 20 sur les 1 800 et 15 sur les 2 600)
  • Orange : 60 MHz (10 MHz sur les 700 MHz, 10 sur les 800, 20 sur les 1 800 et 20 sur les 2 600)

On peut également rappeler que Free Mobile ne dispose que de 5 MHz sur les fréquences basses en 900 MHz, tandis que ses concurrents ont chacun 10 MHz. Par contre, cette bande n'est utilisable que pour de la 2G/3G pour le moment. Un récapitulatif est disponible ici, mais il ne prend pas en compte la modification sur les 1800 MHz.

Pour rappel, il ne faudra pas s'attendre a profiter tout de suite de la 4G sur les 700 MHz puisque les opérateurs ne pourront réellement en profiter qu'à partir du 5 avril 2016 sur la région parisienne et jusqu'en 2019 pour le reste de la métropole. 


chargement
Chargement des commentaires...