Choix du moteur de recherche sur Android : Google vend trois places aux enchères, Qwant enrage

Enchères et en os 42
image dediée
Crédits : Xesai/iStock
Web
Sébastien Gavois

Google va vendre aux enchères trois places que ses concurrents pourront acheter afin d'apparaître dans la liste des moteurs de recherche par défaut sur Android. La méthode fait bondir Qwant qui estime que ce système « ne profitera ni aux consommateurs européens ni à la libre concurrence ».

En mars, Google revenait sur la nécessaire évolution d'Android face aux exigences de la Commission européenne en annonçant que les utilisateurs d'Android pourraient prochainement choisir leurs navigateur et moteur de recherche par défaut pour Android. Pour rappel, Bruxelles a infligé au géant américain une amende de 4,3 milliards d'euros en juillet 2018 pour avoir abusé de sa position dominante sur Android afin d'imposer ses services. Google a depuis fait appel.

Le dispositif a été détaillé en avril, puis le déploiement a commencé en juin. L'année prochaine, un nouveau système sera mis en place. L'annonce a été faite au détour d'un billet de blog publié par Paul Gennai, responsable produit chez Google. Au-delà de l'apparence qui change, les trois places pour les concurrents de Google seront vendues aux enchères dans chaque pays de l'Espace économique européen (l'Europe des 28 avec l'Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse).

De son côté, « Qwant dénonce la communication de Google qui vise à mettre aux enchères le libre choix des consommateurs européens d'utiliser un autre moteur de recherche que Google Search ».

Quatre choix : Google toujours présent, trois places vendues aux enchères

Lisez la suite : 80 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...