du 10 octobre 2018
Date

Choisir une autre édition

En juillet, la Commission européenne sortait le bâton contre le groupe de Mountain View, avec une amende record.

Pour la direction de la concurrence, Google a abusé de la position dominante d'Android pour imposer son moteur de recherche et ses services, jouant notamment d'incitations à l'exclusivité et limitant le développement de versions alternatives du système.

À Reuters, Google déclare avoir attaqué cette amende devant la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE). La société avait usé d'un important lobbying avant son amende, niant les contraintes pour les services tiers, sans jamais réfuter frontalement les chiffres avancés par la Commission.

Elle menaçait d'ailleurs de rendre Android payant, la décision « rompant l'équilibre de l'écosystème ».

Android : Google fait appel de l'amende à 4,3 milliards d'euros
chargement Chargement des commentaires...