Comparatif de 16 banques en ligne, laquelle choisir ?

Des CB « gratuites » comme s'il en pleuvait 143
Accès libre
image dediée
Crédits : Kenishirotie/iStock
Services GUIDE MàJ
Sébastien Gavois

Mise à jour : Nous avons rajouté les offres Axa Banque ainsi qu'Eko et Max, lancées récemment, à notre comparatif. Nous avons également complété le tableau récapitulatif avec des informations demandées par nos lecteurs.

La fin d'année approche, il est temps de faire le bilan et pourquoi pas de changer vos habitudes. Alors que vous allez sans doute avoir un peu de temps devant vous, voici notre comparatif des principaux services et frais de plus d'une quinzaine de banques en ligne, avec un grand tableau récapitulatif... et parfois de belles économies à la clé.

Le nombre de banques en ligne ne cesse d'augmenter. Dernier exemple en date, et pas des moindres, le lancement d'Orange Bank. Comme nous l'avons déjà évoqué, les économies peuvent être importantes par rapport à un établissement classique et les clients ont tout intérêt à faire jouer la concurrence, surtout avec la mobilité bancaire.

Il n'est par contre pas toujours facile de s'y retrouver, malgré l'obligation pour les établissements bancaires de proposer un extrait standard des tarifs, mais pour onze produits/services courants seulement, alors que les guides tarifaires sont largement plus complexes.

Nous avons donc décidé de faire un tour d'horizon des principales banques en ligne disponibles.

Notre dossier sur l'évolution du secteur bancaire :

Des points communs, mais aussi beaucoup de différences

Elles se ressemblent sur plusieurs aspects et, bien souvent, les frais de gestion de compte sont gratuits, avec une carte bancaire en prime, à condition de l'utiliser plus ou moins régulièrement. Son type (débit immédiat, différé, Premier, Gold, etc.) dépend généralement de vos revenus, mais sans aucune obligation de les domicilier dans la banque en ligne. Les plafonds par défaut pour les paiements et les retraits par carte bancaire sont également très variable d'un établissement à l'autre (il est souvent possible de les ajuster manuellement, dans une certaine mesure).

La grande majorité des établissements de notre comparatif s'accordent sur un autre point : pour être sans frais, la gestion de votre compte et les opérations devront se faire en ligne. Si vous passez par le service client, la banque vous facturera généralement des frais supplémentaires. Certaines opérations ne seront parfois pas possible, comme le dépôt simple d'espèces, même à un guichet automatique.

16 banques, 19 offres, plus 40 services... des centaines de possibilités

Mais cela ne doit pas cacher la forêt des différences. En effet, les variations de prix sont parfois importantes sur les paiements et les virements à l'étranger, mais aussi sur les frais en cas d'incident de paiement, etc. Avant d'entrer dans le détail de chaque banque, voici notre tableau récapitulatif :

Comparatif banque en ligne janvier 2018

Maintenant que le décor est planté, passons au détail des différentes offres.

Boursorama : un bon équilibre, des frais limités sur les incidents de paiement

Boursorama est l'une des plus anciennes banques en ligne puisqu'elle existe depuis près de 20 ans et appartient désormais à la Société Générale. Comme nous allons avoir l'occasion de le voir, une bonne partie des banques en ligne sont d'ailleurs la propriété d'établissements traditionnels.

Elle permet de profiter gratuitement d'une carte bancaire Visa, dont le type dépend de vos revenus. Tout le monde peut prétendre à la version Classique à débit immédiat (600 euros maximum de paiements sur 30 jours glissants et 200 euros de retraits sur 7 jours). Attention, avec cette carte, vous devrez effectuer au moins une opération par mois, faute de quoi vous serez facturé 5 euros par mois.

Pour augmenter les plafonds à 310 et 1 500 euros et/ou profiter du débit différé, vous devrez justifier de 1 000 euros de revenu mensuel ou de 2 500 euros d'encours sur vos comptes Boursorama. Enfin, pour la Visa Premier il faudra avoir au moins 1 800 euros de revenus ou 5 000 euros d'encours.

Dans la brochure tarifaire, se cache tout de même un détail troublant. Les opérations de paiement par carte bancaire en devises (autre que l'euro) sont « gratuites » avec la Visa Classic accessible sans condition de ressources, alors qu'elles sont ponctionnées de 1,95 % avec les autres cartes.

Depuis peu, Boursorma propose également une offre Kador pour les jeunes de 12 à 17. Elle comprend une application mobile et une carte bancaire gratuite : une Visa à débit immédiat et autorisation systématique. Tous les détails se trouvent par ici. Une offre Pro est également proposée.

Boursorama

Quelques bons points pour Boursorama : la banque en ligne envoie un chéquier en recommandé gratuitement, alors que ce service reste généralement facturé chez la concurrence. De plus, les frais de lettre d’information préalable pour chèque sans provision et de non-exécution d’un virement pour défaut de provision sont gratuits. En cas de chèque rejeté pour défaut de provision, la banque prélève 30 euros alors que la concurrence grimpe souvent jusqu'à 50 euros.

Enfin, un découvert autorisé de 200 euros est accordé à tous les clients. La limite passe à 500 euros avec une carte Visa et 1 000 avec une Premier. Vous pouvez augmenter ce seuil jusqu'à 4 000 euros, dans la limite de « 50 % des mouvements créditeurs mensuels moyens sur votre compte ».

Actuellement, jusqu'à 130 euros sont offerts pour toute nouvelle inscription (les conditions sont disponibles par ici).

BforBank : Visa Premier dès 1 600 euros de revenus, banque en ligne... mais pas trop

BforBank est une banque en ligne appartenant au Crédit Agricole. Elle est également relativement ancienne puisqu'elle existe depuis un peu moins de 10 ans.

Elle propose une carte Visa Premier (débit immédiat ou différé) gratuitement, à condition de justifier de revenus de 1 600 euros par mois (contre 1 800 euros pour Boursorama et Fortuneo) pour un compte individuel, ou 2 400 euros pour un compte joint. Il faudra effectuer au moins trois opérations de paiement par trimestre ou vous acquitter de frais de 15 euros tous les trois mois dans le cas contraire.

La banque propose également une carte Visa Infinite à ses clients avec au moins six mois d'ancienneté, mais il vous en coûtera 200 euros par an et il faudra avoir des revenus de 4 000 euros par mois minimum (6 000 euros pour un compte joint). Toutes les fonctionnalités et services de cette carte haut de gamme sont détaillés par ici.

BforBank

Alors que les autres banques proposent généralement l'assurance vol et perte de moyens de paiements gratuitement, il vous en coûtera 2 euros par mois chez BforBank. Comme Boursorama, les frais d'envoi de chéquiers sont gratuits en recommandé. Par contre, BforBank vous facturera 10 euros pour une lettre d'information préalable à un chèque sans provision et 20 euros pour un virement non exécuté faute de provisions suffisantes sur votre compte. 

Fait original pour une banque en ligne, un virement en euro hors zone SEPA ne peut pas être réalisé en ligne : il faudra passer par le service client... avec des frais de 25 euros. Il en est de même un virement urgent en France (valeur jour) avec 15 euros de frais cette fois-ci.

Comme bon nombre de ses concurrents, BforBank propose une autorisation de découvert pour les fins de mois difficiles. Elle n'est par contre pas accordée automatiquement : « vous devrez en faire la demande en prenant rendez-vous avec votre conseiller, en envoyant un courrier ou bien directement sur votre Espace Client en ligne » précise la banque.

Actuellement, 80 euros sont offerts pour toute nouvelle ouverture d'un compte bancaire (les conditions sont disponibles par ici).

Fortuneo : une banque dans la moyenne, une CB World Elite dès 4 000 € de revenus

Fortuneo a été fondé en 2000, mais n'est devenu la banque en ligne que l'on connait aujourd'hui qu'en 2009. Elle appartient au Crédit Mutuel Arkéa.

Trois cartes bancaires sont proposées gratuitement, sous certaines conditions. Tout d'abord, vous devez justifier de 1 200 euros de revenus, 2 400 euros pour un compte joint ou de 5 000 euros d'épargne chez Fortuneo pour la MasterCard basique. Les seuils passent à respectivement 1 800, 2 700 (compte joint) et 10 000 euros pour la version Gold. 

Il faudra utiliser sa carte au moins une fois tous les quatre mois, dans le cas contraire vous serez facturé de 10 euros pour la CB MasterCard classique et de 20 euros pour la Gold. Fortuneo est donc moins regardant que la concurrence qui demande généralement une opération par mois minimum.

Notez que la banque propose également une CB World Elite que nous n'avons pas intégré dans notre comparatif car elle est très élitiste : vous devez justifier de 4 000 euros de revenus mensuels minimum (5 500 euros pour un compte joint). De plus, il faudra virer cette somme tous les mois sur votre compte, sous peine d'être facturé 50 euros par trimestre.

Autre point inhabituel : la carte de base est personnalisable. Pour 15 euros, vous pourrez utiliser la photo de votre choix (mais pas de marque ou de logo spécifique). Elle est aussi l'une des rare à proposer de créditer votre compte depuis une carte bancaire tierce dans son interface web ou l'application mobile.

Depuis peu, Fortuneo est néanmoins compatible avec Apple Pay, un point intéressant pour certains.

Fortuneo

Si Fortuneo permet de recevoir des SMS d'alerte sur la situation de votre compte, seuls les 10 premiers sont gratuits. Au-delà, ils sont facturés 2,50 euros par paquet de 10, une pingrerie que l'on ne retrouve généralement pas chez la concurrence. Pour le reste, elle peine à se démarquer : l'envoi de chéquiers en recommandé est payant, une lettre d’information préalable pour chèque sans provision est facturée 12 euros, etc. 

Enfin, sachez qu'un découvert de 200 euros est proposé à tous les clients. Vous pouvez passer cette limite à 500, 1 000, 1 500 ou 2 000 euros, à condition de justifier et de domicilier chez Fortuneo des revenus deux fois supérieurs au seuil demandé. 

Actuellement, 80 euros sont offerts pour toute nouvelle inscription (les conditions sont disponibles par ici).

Hello Bank : attention aux frais si votre compte est débiteur

Hello Bank appartient au groupe BNP Paribas et propose ses services en France depuis maintenant plus de quatre ans. Elle reprend l'interface classique de sa banque mère, avec des couleurs et quelques services spécifiques.

Vous pouvez profiter gratuitement d'une carte Visa Electron à débit immédiat, mais aussi d'une carte Visa Classic ou Premier (immédiat et différé) sous réserve d'avoir des revenus suffisants : 1 000 euros pour la première, 1 800 euros pour la seconde. Enfin, une carte Visa Infinite est proposée pour 240 euros par an.

Tous les détails se trouvent par ici. Si vous n'utilisez pas votre carte bancaire Visa (sauf Infinite) sur une période de un an, la banque vous facturera 30 euros. 

Hello Bank

La filiale de BNP Paribas est l'une des plus chères concernant l'envoi d'une lettre d'information préalable pour chèque sans provision avec 14 euros. De plus, avec Orange Bank, c'est l'une des seules à facturer une lettre d’information pour compte débiteur non autorisé (20 euros tout de même).

Contrairement à d'autres, l'assurance perte ou vol des moyens de paiement n'est pas incluse et elle est facturée 26,50 euros par an. Sachez enfin que l'envoi d'un chéquier se fera gratuitement en lettre suivie, mais que vous pouvez demander à le mettre à disposition dans une agence BNP Paribas pour... 8 euros.

Un découvert autorisé de 250 euros est proposé gratuitement pour une durée maximale de 15 jours consécutifs, par période de 30 jours. Attention, Hello Bank indique dans sa brochure tarifaire (page 18) que le minimum forfaitaire d’agios par trimestre est de 7 euros pour les comptes débiteurs.

Une facilité de caisse personnalisée est disponible avec exonération des agios dans une certaine limite, contre le paiement de frais de dossier de 28 euros par an. Attention donc à la multiplication des frais qui peuvent rapidement devenir importants pour ceux ayant l'habitude d'être dans le rouge.

Actuellement, 80 euros sont offerts pour toute nouvelle inscription (les conditions sont disponibles par ici).

ING Direct : MasterCard Gold et frais de tenue de compte gratuits... sous conditions

ING Direct est une banque en ligne issue du groupe néerlandais ING. Comme Boursorama, c'est l'une des plus anciennes puisqu'elle est arrivée en France dans les années 2000.

Contrairement aux autres banques en ligne qui ne demandent généralement qu'une preuve d'un certain niveau de revenus, ING Direct demande le versement de 1 200 euros par mois minimum ou le dépôt de 5 000 euros d'épargne pour profiter gratuitement de ses services. Dans le cas contraire, il faudra vous acquitter de 5 euros par mois.

Dans tous les cas, vous avez accès à une carte Mastercard Gold gratuitement. Les conditions d'utilisation de la carte dépendent de vos revenus. Par exemple, il faudra justifier d'au moins 1 200 euros (2 000 euros pour un compte joint) pour profiter d'un débit différé :

ING Direct

La banque propose une gestion souple des découverts en envoyant gratuitement des lettres d'informations pour compte débiteur et d'information préalable pour un chèque sans provision. Si l'émission d'un chèque de banque est gratuite, l'envoi par recommandé est payant (5 euros) et obligatoire, alors que les autres banques en ligne proposent généralement de l'envoyer par lettre simple sans surcoût.

Pour le reste, ING Direct se situe dans la moyenne et n'a pas d'atouts spéciaux à mettre en avant pour se démarquer. Pour profiter d'un découvert autorisé de 400 euros, il faut justifier de revenus de 1 200 euros minimum, comme indiqué dans le tableau ci-dessus. Cette limite peut grimper jusqu'à 2 000 euros.

Actuellement, 80 euros sont offerts pour toute nouvelle inscription (les conditions sont disponibles par ici).

Monabanq : Visa (Premier) sans condition de revenus, offre Premium pour les voyageurs

Monabanq est une banque en ligne proposée par le groupe Cofidis depuis un peu plus de 10 ans.

Contrairement à la plupart de ses concurrentes, elle ne propose pas de compte et de carte bancaire gratuitement. En contrepartie, elle n'exige pas de fréquence particulière d'utilisation et ne demande pas de minimun de revenus pour profiter d'une carte bancaire à débit immédiat ou différé.

Elle affiche la couleur sur son site, avec deux offres : 2 euros par mois pour l'offre de base avec une carte Visa (débit immédiat ou différé) et 6 euros par mois pour le Compte Tout Compris. Ce dernier permet de profiter de deux cartes bancaires, de frais réduits (voire nuls) sur des paiements/retraits à l'étranger et d'une tolérance de 3 euros d'agios par trimestre pour vos petits découverts. Dans tous les cas, une carte Visa Premier est disponible en option, pour 3 euros de plus par mois.

Mona BanqMona Banq

Attention par contre sur les coûts en cas d'incident de paiement. Monabanq ponctionne 8 euros de frais d'intervention par opération, dans la limite de 80 euros par mois. De plus, la banque en ligne ne précise pas clairement quels sont les montants des découverts autorisés pour ses clients. Bref, ceux qui ont tendance à finir le mois dans le rouge devraient certainement y réfléchir à deux fois.

Actuellement, jusqu'à 120 euros sont offerts pour toute nouvelle inscription (les conditions sont disponibles par ici). 

Axa Banque : un réseau d'agences, mais attention des frais peuvent en cacher d'autres

Initialement lancée sous le nom Banque Direct par le groupe Parisbas en 1994, elle change de nom en 2003 pour devenir Axa Banque suite à son rachat par l'assureur français. Afin de promouvoir son offre, le groupe s'appuie notamment sur son réseau de 1 200 agences en France. Vous pouvez d'ailleurs vous y rendre pour ouvrir un compte.

Les frais de tenue de compte sont de 4 euros par trimestre, mais gratuits si vous disposez d'au moins une carte de paiement. Visa Electron, Classic ou Premier (à condition d'avoir plus de 30 000 euros de revenus par an) sont disponibles gratuitement, à condition de « réaliser un montant cumulé de 900 euros de paiement par trimestre ». Dans le cas contraire, il vous en coûtera respectivement 7, 15 et 30 euros par trimestre. Pour les jeunes de moins de 30 ans, le plafond de la Visa Classic passe de 900 à 450 euros par trimestre.

Si la banque se place dans la moyenne (haute) pour les paiements à l'étranger avec 2 % de commission, elle ajoute 1,50 euro de frais supplémentaire pour un retrait (en plus des 2 % donc). Axa Banque est quasiment le seul établissement à facturer des frais d'émission d'un chèque de banque, d'un montant de 12 euros de surcroit.

Prudence également si vous passez dans le rouge : 8 euros de commission d'intervention sont facturés à chaque opération, dans la limite de 80 euros par mois. Axa Banque propose un découvert autorisé à ses clients, mais nous n'avons pas trouvé d'indications détaillées quant au montant autorisé. Enfin, en cas de compte inactif (au sens de l'article L312-19 du Code monétaire et financier), vous serez facturé de 30 euros. 

Axa Banque

Notez qu'une formule Oligo est proposée pour 5,50 euros par mois. Elle permet d'avoir un compte rémunéré à 0,25 %, 4 % de remise sur vos cotisations d'assurance Axa, une assurance, un chèque de banque et une opposition sur chèque ou chéquier par an ainsi qu'une exonération des agios... s'ils sont de moins de 2 euros sur le mois. 

En ce moment, jusqu'à 250 euros sont offert aux nouveaux clients qui domicilient leurs salaires sur Axa Banque.

N26 : pas de frais pour des paiements en devises, mais pas de chéquiers non plus

N26 est une néo-banque allemande disponible dans plusieurs pays européens, dont la France. Elle propose trois formules : un compte courant gratuit avec une MasterCard Standard, un autre avec une carte Black de MasterCard Black pour 5,90 euros par mois et enfin N26 Metal avec une Mastercard World Elite pour 14,90 euros par mois. Les deux dernières offres sont avec un engagement de 12 mois.

Avec la MasterCard Standard, il faut réaliser au moins 9 transactions par trimestre, sous peine de payer 2,90 euros par mois dans le cas contraire, sauf pour les moins de 26 ans. Il n'y a pas de condition d'utilisation particulière sur les Black et Metal. De plus, elles permettent de retirer de l'argent dans un distributeur en devise étrangère sans commission et une assurance de vos moyens de paiement en cas de perte ou de vol est également incluse. La formule Metal propose en plus « des offres exclusives, une option supplémentaire pour contacter le Service Client et un ensemble d'assurances ».

Les trois cartes permettent par contre de payer en devise sans frais supplémentaire, un point intéressant pour ceux qui voyagent souvent à l'étranger. N26 propose également une offre intéressante pour les virements en devises, en passant par un partenaire : TransferWise. Les frais ponctionnés sont de 0,5 % du montant.

Le tout est accompagné d'une application et d'un site web plutôt bien réalisés, et surtout réactifs et détaillés.

N26N26

N26 n'est pour autant pas exempte de défaut. Par exemple, au-delà de cinq retraits en euros dans le mois à un distributeur automatique, vous serez facturé 2 euros par opération. De plus, il s'agit de la banque avec le plus fort taux d'intérêt en cas de dépassement non autorisé : 8,90 % par an. Le montant du découvert autorisé n'est pas précisé. 

Atout intéressant pour certains : les cartes N26 sont compatibles Apple Pay. Sachez enfin que N26 ne propose pas de chéquiers. On regrettera également que la brochure tarifaire soit relativement succincte et ne donne pas autant de détails que celle des autres banques en ligne.

Orange Bank : une offre dans la moyenne, les boutiques Orange comme vitrine

Comme son nom l'indique, Orange Bank est proposé par l'opérateur Orange. Elle a été lancée très récemment (voir notre analyse). Elle ne propose pour le moment que des comptes individuels, contrairement à bon nombre de ses concurrents chez qui il est possible de souscrire à un compte joint.

Elle propose elle aussi une carte bancaire Visa gratuitement à ses clients, avec un débit immédiat ou différé. Aucun revenu minimum n'est nécessaire pour en profiter. Une carte Visa Premier sera proposé dans un second temps, sans plus de détails pour le moment.

Comme la plupart des autres banques de ce comparatif, il faudra utiliser sa carte ou moins 3 fois dans le mois, sinon Orange Bank vous facturera 5 euros de frais de tenue de compte. L'assurance des moyens de paiement est incluse, avec la possibilité de souscrire gratuitement à une assurance complémentaire sans surcoût parmi les trois possibilités suivantes : protection de la vie courante, protection des achats ou protection de l'identité.

Orange Bank vous envoie gratuitement votre chéquier en courrier simple, mais conseille tout de même de passer par un recommandé « pour des raisons de sécurité ». Une opération facturée 5 euros, en plus des frais de port. Avec Hello Bank, c'est l'une des seules de notre comparatif à ponctionner des frais pour une lettre d'information en cas de compte débiteur non autorisé (15 euros).

La lettre d'information préalable d'un chèque sans provision est pour sa part facturée 14,50 euros.  Un découvert autorisé peut être mis en place, « sous réserve de notre accord » précise la banque. Elle ajoute que les « taux, seuils et plafonds sont susceptibles de modifications à notre initiative », sans plus de détails. Bref, Orange Bank est loin d'égaler Boursorama sur les frais en cas d'incidents sur votre compte.

Comme N26, Lydia et Fortuneo, Orange Bank est compatible Apple Pay via son application mobile. Elle permet également de profiter du paiement mobile sur Android. Tous les détails sont disponibles sur cette page.

Orange Bank

Bref, Orange Bank ne dispose pas d'atouts particuliers par rapport à la concurrence et se place dans le ventre mou des offres disponibles, sans vraiment se démarquer. Par contre, elle pourra certainement compter sur la force du réseau de boutiques d'Orange pour assurer une bonne visibilité, et ainsi toucher un large public.

Actuellement, jusqu'à 120 euros sont offerts pour toute nouvelle inscription (les conditions sont disponibles par ici). 

Revolut : des paiements en devises sans frais dans une certaine limite, pas de chéquiers

Comme N26, Revolut n'est pas née ou n'a pas été rachetée par un grand groupe. Lancée au Royaume-Uni, cette banque en ligne est disponible en français depuis peu. Comme son homologue allemand, Revolut ne propose qu'un compte avec une carte bancaire, pas de chéquiers.

L'offre de base est gratuite avec une carte de débit et des limitations. Au-delà de 200 euros retirés dans un distributeur dans le mois, il vous en coûtera 2 %. Pour les transactions en devises, aucun frais jusqu'à 6 000 euros par mois et 0,5 % ensuite. C'est là son principal avantage. Elle gère d'ailleurs depuis peu certaines crypto-monnaies

Revolut

Dans le cas d'un abonnement Premium à 7,99 euros par mois, vous pouvez retirer sans frais jusqu'à 400 euros, tandis que les transactions en devises sans frais sont illimitées. Vous bénéficiez également d'une « Assurance maladie gratuite à l'étranger » qui « couvre l'assistance et les dépenses liées aux urgences médicales à l'étranger ». Les conditions de cette assurance sont disponibles par ici (en anglais).

Comme pour N26, on regrette de ne pas avoir de conditions et de tarifs plus détaillés. Il faut fouiller dans la FAQ pour les trouver, une opération pas toujours simple avec la multitude de questions/réponses disponibles.

Compte C-Zam dans les Carrefour, Compte Nickel chez les buralistes

C-Zam et Compte Nickel sont relativement proches dans leur fonctionnement. Tous les deux misent sur un réseau de boutiques physiques : les enseignes Carrefour pour le premier (également sur Internet chez Rue du Commerce appartenant au même groupe), les bureaux de tabac pour les seconds. 

C-Zam est vendu sous la forme d'un pack vendu 5 euros comprenant une carte bancaire à débit immédiat (et autorisation systématique). Il vous en coutera ensuite 1 euro par mois de frais de tenue de compte. Les paiements en devise s'effectuent sans commission.

Vous pouvez retirer de l'argent dans un distributeur automatique Carrefour ou BNP Paribas sans frais. Dans les autres cas, 1 euro par retrait vous sera facturé, que ce soit pour des euros ou des devises. Enfin, vous avez droit à cinq rejets de prélèvement pour défaut de provision ou blocage du compte par an ; au-delà des frais de 20 euros maximum s'appliqueront pour chaque opération.

Pour profiter d'un Compte Nickel, il vous en coûtera 20 euros pour un abonnement valable douze mois, puis de nouveau 20 euros par an ensuite, là encore avec une carte bancaire à débit immédiat. Retirer de l'argent est facturé 50 centimes chez un buraliste, 1 euro via un distributeur.

À l'étranger, les frais sont fixes : 2 euros par retrait et 1 euro par paiement hors zone SEPA, sans commissions de change supplémentaire. Vous avez droit à deux rejets de prélèvement par mois, et cette opération vous sera facturée 5 euros au-delà.

C-ZamCompte Nickel

Eko : 2 euros par mois, une agence, mais des tarifs variables suivant votre caisse régionale

Eko est un service proposé par le Crédit Agricole. Pour 2 euros par mois, vous pouvez gérer votre compte via une application mobile, mais aussi dans une agence physique de la banque. Celle-ci explique que vous pouvez « solliciter nos conseils sur la gestion de votre compte, mais également sur tous vos projets (épargne, assurance, immobilier…) », un point qui pourrait intéresser/rassurer certains.

Une carte bancaire MasterCard est incluse dans l'abonnement, avec un contrôle du solde de votre compte avant de valider un paiement. Les opérations courantes sont généralement incluses, mais aussi le « remplacement de la carte perdue ou volée ». Le délai moyen sera de 10 jours, mais il peut-être ramené à 48 heures en payant.

Eko

C'est là qu'un des problèmes d'Eko survient : aucun tarif n'est clairement annoncé dans les conditions de l'offre et sur son site. Et pour cause : « les produits et services non inclus dans l’offre EKO sont facturés selon barème tarifaire en vigueur portant les principales conditions générales de banque de la Caisse régionale au sein de laquelle l’offre est souscrite ».

Il faudra donc se renseigner auprès de sa caisse régionale pour les frais de paiement en devise, les frais en cas de découvert, un chèque de banque, etc. Si Eko n'est pas compatible avec Apple Pay, la banque permet tout de même de payer avec son smartphone via Paylib.

Dernier point intéressant, Eko permet également de profiter d'un chéquier, mais là encore « sous réserve d’acceptation par votre Caisse régionale ». 

Lydia : 3,99 euros par mois, avec 5 retraits par mois et 20 paiements en devises inclus

Lydia est un concurrent à C-Zam ou Compte Nickel, avec un système de cagnotte comme le propose également Morning. Attention par contre, des frais seront prélevés au moment de retirer l'argent pour le transférer sur un compte Lydia (0,9 %) ou d'un compte tiers (1,9 %).

La société propose une application de paiement mobile gratuite, ainsi qu'une offre avec une carte bancaire. Le tarif mensuel est plus élevé que chez la concurrence puisqu'il est question de 3,99 euros par mois, là où Carrefour (C-Zam) est quatre fois moins cher par exemple. Lydia a par contre l'avantage d'être compatible avec Apple Pay depuis peu.

Lydia

En contrepartie, vous avez plus d'opérations possibles sans frais : 5 retraits d'espèce par mois en euros, 10 par an en devises, et 20 paiements par an en devises.

Par contre, Lydia est la seule offre de notre comparatif à mettre en place une limite d'utilisation de la carte bancaire pour des règlements en euros : 100 transactions par mois, 20 centimes par paiement supplémentaire. De plus, au-delà de cinq refus de paiement par mois par carte bancaire, Lydia vous facture 0,20 euro par opération. Vous avez droit à 10 oppositions par an et il faudra ensuite débourser 30 euros.

Max : une carte bancaire « qui regroupe toutes vos cartes » avec un assistant personnel

Max est un peu à part dans ce comparatif. Ce service développé par la start-up Nouvelle Vague, une filiale à 100 % du groupe Crédit Mutuel Arkéa se présente comme un assistant personnel.

Il est principalement axé autour de trois points : « optimiser votre budget, vos assurances, votre épargne » ; « trouver vos prochaines sorties, vos loisirs, la baby-sitter de vos enfants, et bien plus encore » et enfin « suggérer des bons plans et vous accompagne au quotidien dans tous vos projets ».

MaxMax

Didier Ardouin, directeur général de Max, donne un exemple à nos confrères de l'Usine Digitale : « Si Max connaît le montant de votre loyer, votre adresse, le montant de vos revenus et le prix au mètre carré de votre zone d'habitation, il pourra, par exemple, déduire qu'il est plus pertinent pour vous de devenir propriétaire. Il vous fera alors une proposition, vous aidera à trouver le bien immobilier et le prêt nécessaire ».

Comme les autres offres de ce comparatif, Max propose également une carte bancaire « qui regroupe toutes vos cartes et vous permet de suivre vos achats en temps réel sur votre mobile. Gratuite et sans contact, elle vous permet de domicilier vos revenus, de faire vos prélèvements et vous donne accès à des assurances personnalisées [...] Vous pourrez ainsi avec la carte max choisir de débiter vos autres comptes lors d’un paiement avec la carte max ».

Bonne nouvelle, Max  nous affirme qu'il « ne prend pas de commission sur les paiements et retraits au DAB en devises ». Par contre, l'émission et la réception de virement hors zone SEPA (euros ou devises) ne sont pas proposées.

Sachez enfin que Max est compatible Apple Pay.

Deux offres chez Morning : pay à 2 € par mois, jump pour les enfants de 12 à 17 ans

Afin de se démarquer, la start-up toulousaine désormais propriété d'une filiale de Leclerc met en avant sa cagnotte permettant à tout un chacun d'y déposer de l'argent, que vous pouvez ensuite récupérer intégralement sur votre compte.

Pour 2 euros par mois, Morning pay vous permet de profiter d'une carte à débit immédiat, un tarif deux fois plus élevé que C-Zam et également au-dessus de Compte Nickel, mais en dessous de Lydia. Les retraits d'espèces sont facturés 1 en zone euro, 2 euros dans le cas contraire. Pour les paiements en devises, Morning ponctionne 2 % du montant.

Deux rejets de prélèvement sont gratuits par mois, après une opération de ce genre est facturée 5 euros maximum.

Morning

Morning propose également une formule « jump » pour les enfants de 12 à 17 ans, « pilotable par les parents » depuis leur espace client sur le Net. La cotisation est de 1,5 euro par mois pour le premier enfant et de 1 euro par mois pour les suivants. Les frais d'utilisation à l'étranger et/ou dans un distributeur sont les mêmes que pour Monring pay.

Morning proposera prochainement deux autres services : protect pour laisser progressivement plus d'autonomie aux « majeurs protégés », c'est-à-dire ceux qui viennent d'avoir la majorité et que l'on souhaite accompagner dans la gestion de leur compte bancaire, et Welcome pour les étrangers qui viennent en France pour travailler ou pour les études et qui souhaitent disposer rapidement d'une carte bancaire.

Dernière mise à jour le 04/05/2018 21:20:14

chargement
Chargement des commentaires...