Grâce à la Switch, Nintendo clôture son exercice 2016 sur une note positive

Nintendo va m... ieux 22
Accès libre
image dediée
Finances
Kevin Hottot

C'est au tour de Nintendo de présenter ses résultats pour l'ensemble de son exercice fiscal 2016 (clos le 31 mars 2017). Comme attendu, le lancement de la Switch a eu des effets positifs, tandis que la Wii U tire sa révérence, dans l'indifférence la plus totale.

C'est une année mouvementée qui se termine pour Nintendo. Ses deux consoles phares, la 3DS et la Wii U ont toutes deux vu leurs ventes stagner ou reculer, ce alors que le fabricant préparait la relève avec la Switch. Une relève qui était attendue de pied ferme, pour redonner au constructeur son lustre d'antan.

Des bénéfices au menu

Premier enseignement, les revenus de la marque ont légèrement reculé lors de l'exercice 2016, pour atteindre 489,1 milliards de yens, (4,03 milliards d'euros) contre 504,5 milliards de yens (4,16 milliards d'euros) un an plus tôt, soit un repli de 3 %. C'est la huitième année de baisse consécutive pour le géant nippon. 

Son résultat net a quant à lui été multiplié par plus de 6, pour atteindre 102,6 milliards de yens (846 millions d'euros) contre 16,5 milliards de yens (136 millions d'euros). Attention toutefois, cette hausse est en partie due à la plus-value de 63,574 milliards de yens (524 millions d'euros) enregistrée lors de la vente de la participation de Nintendo dans l'équipe de baseball des Seattle Mariners.

Nintendo 2005-2016Nintendo 2005-2016

Cela ne doit toutefois pas occulter les bonnes performances de la Switch qui a permis à l'entreprise de dépasser certains de ses objectifs cette année, ainsi que de ses initiatives dans le domaine des jeux mobiles, sans oublier l'impact non négligeable du phénomène Pokémon Go.

Adieu Wii U

Attardons-nous d'abord sur le cas de la Wii U. Nintendo avait annoncé l'arrêt de la production de la console en novembre dernier, avant de confirmer en janvier que The Legend of Zelda : Breath of the Wild sera le dernier jeu développé par ses soins pour la machine. 

Ces deux annonces se traduisent aujourd'hui en chiffres. Sur le dernier trimestre, Nintendo affirme avoir vendu moins de 10 000 consoles. La marque rapporte en effet ses ventes par incréments de 10 000 unités, et le compteur n'a pas bougé entre le troisième et le quatrième trimestre. Le géant nippon n'a également fixé aucun objectif de vente à sa console pour l'année à venir. 

Ventes Wii U Définitives

Le constat définitif est donc le suivant : avec 13,56 millions d'exemplaires écoulés, dont 760 000 lors de sa dernière année d'existence, la Wii U est de loin la console la moins vendue de l'histoire de la firme de Kyoto. Elle ferme la marche derrière le GameCube et ses 21,74 millions d'unités vendues. 98,85 millions de jeux ont également trouvé preneur sur la machine, un score deux fois moins important que ceux du GameCube ou de la Nintendo 64. 

La 3DS fait de la résistance

Nintendo peut remercier l'immense succès rencontré par Pokémon Lune et Soleil, qui lui a assuré de solides ventes de 3DS tout au long de l'année. Avec 15,44 millions d'unités écoulées (soit 220 000 de mieux que Mario Kart 7, tout de même), dont 750 000 sur les trois derniers mois, le titre est un des artisans du maintien des performances commerciales de la 3DS.

Sur le dernier trimestre, ce sont 820 000 machines qui ont trouvé preneur. C'est 90 000 de moins que l'an dernier à la même période, mais sur l'ensemble de l'exercice, le total grimpe à 7,27 millions de consoles, contre seulement 6,79 millions un an plus tôt. Un joli score pour un appareil que certains imaginaient déjà à la retraite avec le lancement de la Switch

3DS Ventes 2011-2017

Nintendo pense d'ailleurs que la 3DS a encore une carte à jouer ces prochaines années. Rien que sur l'exercice 2017, le géant nippon estime pouvoir en vendre 6 millions de plus, toutes versions confondues, ce qui lui ferait largement franchir la barre des 70 millions d'exemplaires. « Nous avons l'ambition de maintenir l'élan de cette plateforme et de lui faire atteindre un public plus large, notamment de femmes et d'enfants tout autour du monde », résume le fabricant. 

Cet élan sera maintenu par le lancement de plusieurs gros titres cette année, dont Fire Emblem Echoes : Shadows of Valentia (le mois prochain en Europe), Hey Pikmin ! en juin et un autre pour célébrer les 25 ans de Kirby. Nintendo précise par ailleurs que des éditeurs tiers ont également des projets pour la console dans leurs cartons.

10 millions de Switch vendues sur l'année, espère Nintendo

Concernant la Switch, ses débuts sont plus qu'intéressants. Avec 2,74 millions d'exemplaires, vendus entre le 3 et le 31 mars 2017, elle ne bat pas le score établi par la Wii U (3,06 millions d'unités) mais celle-ci avait profité d'une fenêtre de lancement un peu plus large, et surtout au beau milieu des fêtes de fin d'année. Un moment propice à l'achat de consoles.

Difficile de tirer des conclusions avec ce seul élément en mains, mais Nintendo de son côté estime que sur les 12 prochains mois, 10 millions de Switch trouveront preneur. Un pari osé au vu du catalogue qui est pour l'instant promis à la machine, mais l'E3 pourrait bien être la source de nombreuses annonces, de la part du fabricant, mais également des éditeurs tiers.

En attendant, Zelda : Breath of the Wild fait déjà le gros du travail. La version Switch du titre s'était en effet vendue à 2,76 millions d'unités au 31 mars, un nombre qui excède le nombre de machines alors en circulation. Une belle performance. Au total, 5,46 millions de jeux ont trouvé preneur entre le 3 et le 31 mars dernier, soit environ 2 par console en moyenne. 

Pour l'anecdote, les ventes de produits (accessoires, consoles, jeux...) liés à la Switch sur ces quelques semaines ont représenté près de 22 % du chiffre d'affaires annuel de Nintendo.

Les Amiibo, le mobile et le reste... 

Concernant les jeux sur mobile, ils ont représenté sur l'ensemble de l'année, avec les royalties sur les licences de Nintendo, un chiffre d'affaires de 24,250 milliards de yens, soit 200 millions d'euros. Les ventes d'Amiibo ont quant à elles atteint 9,1 million d'unités pour les figurines et 9,3 millions pour les cartes. 

Enfin, Nintendo affirme avoir comptabilisé 50,3 milliards de yens (415 millions d'euros) de bénéfice au titre de ses participations dans diverses entreprises, dont The Pokémon Company. Un montant élevé, à la fois dû au succès des jeux Pokémon sur 3DS, mais également à Pokémon Go, qui aura occupé l'été (et plus si affinités) de millions de personnes à travers le monde.

Pour ces résultats conformes aux attentes, Nintendo a vu son cours reculer de 0,5 % à la bourse de Tokyo, dans le sillage du Nikkei qui reculait de 0,2 %. Le géant nippon est aujourd'hui valorisé à environ 32 milliards d'euros, soit 12 % de mieux qu'au 1er janvier, et 60 % de plus qu'il y a un an. 


chargement
Chargement des commentaires...