Nintendo : en attendant la Switch, la 3DS garde la forme

Encéphalogramme plat pour la Wii U 69
En bref
image dediée
Crédits : Kevork Djansezian/Getty Images News/Thinkstock
Finances
Kevin Hottot

C'était ce matin au tour de Nintendo de présenter ses résultats pour le troisième trimestre de son exercice fiscal 2016. Le constructeur japonais note une forte baisse de son chiffre d'affaire, mais voit son résultat net progresser en partie grâce à Pokémon Go.

Chez Nintendo, le lancement de la Switch est attendu de pied ferme. La Wii U est définitivement morte et enterrée, la 3DS reprend quelques couleurs grâce au dernier volet de la saga Pokémon, mais globalement le compte n'y est toujours pas.

Des revenus en net recul, principalement côté matériel

Le constructeur a cumulé sur les neuf premiers mois de son exercice un chiffre d'affaires de 311 milliards de yens, soit environ 2,56 milliards d'euros. C'est 26,9 % de moins que le score enregistré l'an dernier sur la même période. Dans le même temps, le bénéfice opérationnel, qui ne tient pas compte d'éventuels dividendes perçus, des taxes versées ou de la revente d'actifs, fond de 38,1 % pour atteindre 26,3 milliards de yens ou 216 millions d'euros.

La forte baisse du chiffre d'affaires de Nintendo trouve sa principale explication dans la chute des revenus tirés de la vente de consoles. Sur les neuf premiers mois de l'exercice précédent, ils s'établissaient à 239,0 milliards de yens (1,96 milliard d'euros), contre seulement 139,5 milliards de yens (1,15 milliard d'euros) aujourd'hui, soit un plongeon de plus de 41 %.

Côté logiciel, on note également un léger fléchissement des ventes, qui ont atteint 159,6 milliards de yens (1,31 milliard d'euros) contre 181,0 milliards de yens (1,48 milliard d'euros) l'an dernier. Une baisse qui survient malgré une hausse de 20 % sur un an des ventes de jeux 3DS en volume. L'explication se trouve du côté de la Wii U, dont les volumes de jeux écoulés ont chuté de 45 % en un an.

Le mobile ne suffit pas à compenser

Nintendo a aussi détaillé ses chiffres de ventes pour ses jeux distribués sur les plateformes mobiles. Il s'agit toujours d'une frange mineure de l'activité de l'entreprise mais elle croît à un rythme relativement soutenu. L'éditeur enregistre ainsi un chiffre d'affaires de 10,68 milliards de yens à ce titre (87,9 millions d'euros), contre 4,39 milliards de yens (36,1 millions d'euros) seulement un an plus tôt. 

Le fabricant entend évidemment poursuivre ses efforts dans ce domaine, et cela se manifestera notamment avec le lancement de Fire Emblem Heroes sur terminaux mobiles le 2 février prochain. La sortie de la version pour smartphones d'Animal Crossing est quant à elle repoussée à « l'année fiscale suivante », c'est-à-dire à une date comprise entre le 1er avril 2017 et le 31 mars 2018.

Dernier petit point sur les Amiibo. Selon Nintendo leurs ventes « sont restées limitées à 6,5 millions de figurines et 6,6 millions de cartes ». Une méforme que l'éditeur met sur le compte du peu de nouveaux titres tirant parti de cette fonctionnalité.

De gros bénéfices, grâce au baseball et à Pokémon Go

Le bénéfice net de Nintendo atteint quant à lui des sommets. Sur les neuf premiers mois de l'année, il s'élève à 102,97 milliards de yens, soit environ 847 millions d'euros. Un score que le géant nippon n'avait pas vu depuis quelques années, à l'époque où la Wii et la DS faisaient ses beaux jours. Cela étant, cette performance doit être nuancée par quelques points.

D'abord, la récente vente de la participation de Nintendo dans l'équipe de baseball des Seattle Mariners a eu un gros impact sur les résultats de l'entreprise. Elle a en effet enregistré à ce titre une plus-value de 63,574 milliards de yens, soit environ 523 millions d'euros.

À cela on peut ajouter les 16,781 milliards de yens (138 millions d'euros) de dividendes versés par les entreprises où Nintendo a pris une participation, comme Niantic et The Pokémon Company. Étant donné qu'un an plus tôt, ces sommes étaient dix fois inférieures à cela, on peut se permettre de penser que le lancement de Pokémon Go n'est peut-être pas étranger à tout cela.

Le point sur les ventes de consoles

Du côté des ventes de consoles, la fortune diffère en fonction de la direction du regard. Sans grande surprise, les chiffres sont désastreux pour la Wii U. Nintendo n'a vendu que 200 000 exemplaires de sa console de salon, ce qui porte son total historique à 13,56 millions. Un chiffre qui ne devrait désormais plus varier que marginalement, la Wii U hérite donc du titre de la console de salon la moins bien vendue, jusqu'ici détenu par le/la GameCube. 

Wii U ventes Q3 16

Les annonces de fin d'année de Nintendo au sujet de la Switch ont en effet planté un clou supplémentaire dans le cercueil de la console. Habituellement, lors des fêtes de fin d'année, le constructeur parvient tout de même à vendre un peu moins de deux millions d'exemplaires de sa machine. Cette fois-ci, le chiffre est donc dix fois inférieur et se trouve être l'un des pires jamais enregistrés pour cette console. Nintendo devrait toutefois parvenir à remplir son objectif de 800 000 ventes cette année, puisque 760 000 unités ont déjà trouvé preneur.

Pour la 3DS, le constat est par contre moins alarmant. En pratique, sur les deux trimestres précédents, la console portable affiche une meilleure santé que l'an dernier. Avec 3,74 millions de ventes sur le seul troisième trimestre et 6,45 millions d'unités écoulées depuis le début de l'exercice fiscal, l'objectif de 7,2 millions d'exemplaires semble à portée. Nintendo peut ici remercier le succès de Pokémon Lune et Soleil, dont 14,69 millions de cartouches ont trouvé preneur.

3DS ventes Q3 16 

La 2DS est elle aussi à l'origine de ce joli score. Il s'en est en effet écoulé 2,17 millions d'unités sur les neuf derniers mois, contre 920 000 l'an dernier à la même période. La majeure partie des ventes reste néanmoins généré par la New 3DS XL (3,53 millions d'exemplaires) qui porte son total historique à 9,82 millions. 

La 3DS n'est pas encore morte

Rappelons que Nintendo a déclaré ne pas avoir l'intention de mettre tout de suite de côté sa console portable, ce malgré le lancement prochain de la Switch, qui pourrait cannibaliser une partie de son marché. Reggie Fils-Aimé a ainsi affirmé que  la 3DS a encore « une longue carrière devant elle » à nos confrères de Wired. « Vous trouverez le contenu le plus frais sur Nintendo Switch, et vous avez un catalogue de milliers de jeux sur Nintendo 3DS, plus quelques gros morceaux qui arrivent » ajoutait alors le dirigeant.

Dans sa communication aux actionnaires, Nintendo tient le même genre de discours, en assurant que son objectif est de « maintenir le buzz autour de titres à succès comme Pokémon Soleil et Lune, ou Super Mario Maker ainsi qu'avec de nouveaux titres comme Mario Sports Superstars ».

Concernant la Nintendo Classic Mini, le constructeur reste par contre très évasif et se contente d'assurer qu'elle a rencontré « un large succès ». Aucun élément de réponse au sujet de la gestion des ruptures de stock actuellement rencontrées n'a été donné.

En bourse, l'action Nintendo a enregistré une baisse de 1,9 % lors de la dernière séance, similaire à celle enregistré par l'indice Nikkei. Il sera donc intéressant de voir comment les choses évoluent lors de la prochaine séance. En l'espace d'un an, la valorisation du géant nippon a bondi de près de 40 % et atteint désormais environ 29 milliards de dollars.


chargement
Chargement des commentaires...