Nintendo annonce l'arrêt de la production de la Wii U au Japon

La Wii U se fait Hara Kirby 38
En bref
image dediée
Consoles
Kevin Hottot

La Wii U s'en va aujourd'hui par la petite porte. Nintendo a en effet annoncé au détour d'une des pages de son site vitrine que la production de sa console de salon allait prochainement cesser au Japon.

C'est sans tambour ni trompette que Nintendo vient d'annoncer la fin de la courte carrière de la Wii U. Mal aimée diront certains, incomprise et injustement boudée plaideront d'autres, la dernière console de salon du constructeur nippon va tirer sa révérence, pour mieux laisser le champ libre à la Switch, dont le lancement est prévu pour le mois de mars prochain. 

Des ventes historiquement basses 

Pour tenter de séduire le public, Nintendo a repris une recette qui avait déjà fonctionné avec ses précédentes machines : proposer une console qui ne se distingue pas par ses capacités techniques, mais plutôt par son concept. La Wii avait démocratisé le motion gaming et était parvenue à toucher un nouveau public, la DS a chamboulé son petit monde avec l'utilisation de deux écrans dont un tactile. Ces deux consoles avaient d'ailleurs remporté un franc succès avec respectivement 101,6 millions et 154 millions d'unités vendues.

Certains cadres de Nintendo s'attendaient d'ailleurs à ce que la Wii U connaisse le même genre de résultats. « Lors d'une réunion de l'équipe de vente, quelqu'un a estimé que nous vendrions près de 100 millions de Wii U dans le monde. Le raisonnement était que parce que la Wii s'est bien vendue, la Wii U suivrait », expliquait en juillet Tatsumi Kimishima, le PDG du constructeur.

Des attentes déçues

Dans les faits, la Wii U n'a jamais réalisé un tel score. Le compteur s'est arrêté à 13,36 millions d'unités au 30 septembre 2016 et Nintendo n'espère qu'en vendre qu'environ 300 000 exemplaires de plus dans les six prochains mois. Un score historiquement bas, la console la moins vendue de l'histoire de Nintendo jusqu'ici était le GameCube, avec 21,74 millions d'unités écoulées.

Splatoon Wii U

Avec le recul, Nintendo estime ne pas avoir su expliquer clairement aux consommateurs quels étaient les avantages de la Wii U par rapport aux machines concurrentes. Le public n'étant pas au rendez-vous, les éditeurs tiers ne se sont pas attardés très longtemps sur le développement de titres adaptés à la console avant de la mettre de côté. Certains sont même allés jusqu'à affirmer que la machine n'était pas assez performante pour accueillir leurs moteurs de jeux, ceux-là mêmes qui étaient encore employés sur PS3 et Xbox 360.

Un nouvel espoir ?

La quasi absence de la console dans les précédents « Nintendo Direct » et les prévisions de ventes extrêmement faibles présentées en juillet dernier étayaient déjà solidement la thèse d'une retraite anticipée pour la Wii U. En annonçant l'arrêt prochain de la production de la Wii U au Japon – sans préciser ce qu'il en est pour le reste du monde –, Nintendo plante aujourd'hui le dernier clou dans le cercueil de sa console. Il ne restera plus que le lancement de Zelda : Breath of the Wild pour offrir un dernier baroud d'honneur à la machine.

Tous les espoirs de Nintendo sont désormais tournés vers la Switch, qui devra combler le vide laissé par sa grande sœur. « Je ne peux pas encore parler de chiffres de ventes concrets, mais nous nous attendons à ce que la NX [NDLR :  l'ancien nom de code de la Switch] compense la chute des ventes de Wii U. Les logiciels pour NX contribueront aussi aux ventes et aux bénéfices », assurait Kimishima cet été. Les chiffres eux ne parleront qu'à la fin du mois d'avril.


chargement
Chargement des commentaires...