Eutelsat veut apporter la « fibre » par satellite, une perspective encore bien lointaine

Dans l'espace, personne ne vous entend lagger 47
image dediée
Crédits : BlackJack3D/iStock
FAI

Eutelsat annonce vouloir amener le très haut débit par satellite d'ici 2020, multipliant les comparaisons avec la fibre. Un discours ambitieux, qui semble volontairement omettre certaines limites du satellite et réalités du plan France THD.

Il y a quelques jours, l'opérateur satellite Eutelsat a dévoilé ses derniers résultats financiers et a fait le tour des médias pour annoncer ses projets dans l'Internet par satellite. L'entreprise présentait ainsi un chiffre d'affaires de 755 millions d'euros sur le second semestre 2016 (-0,9 % sur un an), pour un résultat net de 192 millions d'euros (+2,2 %).

La grande « nouvelle » est pourtant autre. Il s'agit de la co-entreprise qu'Eutelsat est en train de monter avec l'américain ViaSat, initialement annoncée l'an dernier. Elle sera divisée en deux branches, infrastructure (détenue à 51 % par Eutelsat, 49 % par ViaSat) et distribution (avec des parts inverses).

L'un des objectifs communs est le lancement du satellite ViaSat-3 pour 2020, qui doit fournir 1 Tb/s de capacité sur la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique)... Pour un investissement de 650 millions de dollars. À BFM Business, Rodolphe Belmer, directeur général d'Eutelsat, affirme que le satellite ViaSat-3 doit être « prêt pour le service d'ici trois ans ».

ViaSat-3 et la promesse de la « fibre » par satellite

Par Guénaël Pépin Publiée le 13/02/2017 à 17:20

chargement
Chargement des commentaires...