En route vers l’Histoire, le télescope James Webb enchaine les bonnes nouvelles !

Champagne à l’ESA !
Tech 5 min
En route vers l’Histoire, le télescope James Webb enchaine les bonnes nouvelles !
Crédits : NASA - Chris Gunn

En route vers le point de Lagrange L2, Webb a débuté le déploiement de son bouclier thermique et procédé à deux ajustements de sa trajectoire. Tout va très bien pour le moment, et même mieux encore puisque « le placement de Webb par Ariane 5 était meilleur que les exigences ».

Le 25 décembre, le James Webb Space Telescope (JWST de son petit nom) a décollé de Kourou en Guyane française. Attendu depuis plusieurs décennies par des scientifiques du monde entier, l’enjeu était de taille pour l’Agence spatiale européenne (ESA) puisque c’était une fusée Ariane 5 qui était chargée de le placer dans l’espace.

Ce n’est pas un secret : le lancement s’est déroulé sans la moindre anicroche et les responsables de l’ESA peuvent désormais souffler. Pour l’équipe en charge du JWST il reste encore plusieurs étapes cruciales à franchir avant de lancer les opérations scientifiques.

Un lancement avec une grande précision, selon l’ESA et la NASA

L’Agence spatiale européenne se félicite d’ailleurs de la précision de son lancement : « l'analyse montre qu'il faut moins de propergol que prévu pour corriger la trajectoire de Webb vers son orbite finale autour du deuxième point de Lagrange connu sous le nom de L2, un point d'équilibre gravitationnel de l'autre côté de la Terre, loin du Soleil ». Son réservoir devrait donc avoir plus de carburant que prévu une fois que le télescope sera confortablement installé à sa destination finale.

Là où cela devient intéressant, c’est que le système de propulsion de Webb ne sert pas que pour les corrections de trajectoire et l'insertion en orbite au point L2. Il est aussi utilisé pour des fonctions indispensables pendant toute la durée de la mission : les manœuvres de « maintien en position » afin d’ajuster l'orbite de Webb, le pointage du télescope vers des cibles précises dans l’Univers et lutter « contrer les effets de la pression du rayonnement solaire sur l’énorme écran solaire ».

Webb
Crédits : ESA/CNES/Arianespace

Le carburant supplémentaire « est en grande partie dû à la précision du lancement d'Ariane 5, qui a dépassé les exigences nécessaires pour mettre Webb sur la bonne voie, ainsi qu'à la précision de la première manœuvre de correction à mi-parcours », explique l’Agence.

Sur son blog, La NASA confirme que « le placement de Webb par Ariane 5 était meilleur que les exigences ». Le lancement de ce télescope est sans aucun doute un bon coup de publicité pour la fiabilité et la précision d’Ariane 5… qui en a bien besoin face aux acteurs du New Space. Ariane 6 profitera certainement de cette bonne aura, mais la prochaine fusée européenne devra confirmer cela lors des premiers lancements. 

Deux « corrections » de trajectoire, tout va bien !

La première correction a été effectuée 12,5 heures après le lancement (le temps de calculer et vérifier avec précision la trajectoire). Elle a duré 65 minutes et a permis de gagner 20 m/s en vitesse. Un second ajustement a été effectué le 27 décembre, là encore sans encombre. Il a duré une dizaine de minutes seulement, avec une hausse de 2,8 m/s sur la vitesse. Un troisième et dernier devrait avoir lieu juste avant l’arrivée au point L2.

Selon l’Agence spatiale européenne, cette économie de carburant « devrait prolonger la durée de vie prévue de Webb ». La durée nominale de la mission est d’environ cinq ans pour rappel, mais les scientifiques espèrent bien qu’il durera (beaucoup) plus longtemps. Il s’agit en fait du temps pendant lequel les partenaires s’engagent, une forme de « garantie » en quelque sorte, mais sans réparation possible en cas de problème. 

Le panneau solaire rapidement déployé

L’ESA ajoute que la précision de la trajectoire au lancement d’Ariane 5 a une autre conséquence : « le timing du déploiement du panneau solaire ». Comme l’ont remarqué certains (notamment chien dans les commentaires), il s’est mis en place environ une minute et demie après la séparation avec la fusée, soit aux alentours de 29 minutes après le lancement. Or, dans le planning initial, il était indiqué que cette opération devait se réaliser au bout de 33 minutes. Rassurez-vous : rien de grave, bien au contraire !

« Ce déploiement a été exécuté automatiquement après la séparation d'Ariane 5 sur la base d'une commande de se déployer soit lorsque Webb a atteint une certaine attitude face au Soleil, idéal pour capter la lumière du soleil afin d’alimenter l'observatoire, ou automatiquement à 33 minutes après le lancement », explique l’ESA.

Température, vitesse, position… suivez Webb avec précision

Désormais, « tous les déploiements sont contrôlés par l'homme, donc le moment des opérations – ou même leur ordre – peut changer », ajoute l’Agence. Vous pouvez d’ailleurs suivre l’ensemble des étapes sur cette page de la NASA. On y trouve la liste des opérations à mener, la distance qui sépare le télescope de la Terre et du point de Lagrange L2, sa vitesse et, depuis peu, la température.

James Webb dispose de plusieurs sondes, mais quatre sont pour le moment actives avec des données accessibles publiquement. Deux se trouvent du côté « chaud » du satellite, c’est-à-dire celui exposé au Soleil. Les températures y sont actuellement de -6,7 et +9,4 °C.

Du côté « froid », les températures sont de -57 et -153 °C. Le bouclier thermique n’est pas encore totalement en place, la température devrait donc continuer de baisser dans les prochains jours. Une température basse est très importante pour le bon fonctionnement des instruments scientifiques. 

Webb 30/12/2021

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !