Ariane 6 : vers l’infini et au-delà ?

Et ça fait bim-bam-boum, ça fait pschhht...
Tech 2 min
Ariane 6 : vers l’infini et au-delà ?
Crédits : ArianeGroup

Ariane 6 est le prochain lanceur d’Arianespace, qui doit permettre à l’Europe de (re)gagner en compétitivité face à des acteurs comme SpaceX et Blue Origin qui misent sur la réutilisation. De quoi garder une indépendance d’accès à l’espace, mais aussi baisser le tarif des lancements de manière importante. 

Le lancement inaugural d’Ariane 6 devait avoir lieu fin 2020. Si on en parle au passé c’est qu’il a plusieurs fois été décalé en l’espace de quelques mois seulement. Dès le début de l’année 2020, un tel report semblait inéluctable.

Le vol inaugural glisse de deux ans

Le couperet est finalement tombé en juin par l’intermédiaire de Daniel Neuenschwander, directeur du transport spatial à l’Agence spatiale européenne (ESA) qui disait alors avoir la certitude que « le lancement ne se fera pas en 2020 ». Il n’imaginait sans doute pas à quel point il avait raison…

Il avait par contre l’honnêteté de confirmer que la pandémie et les mesures de confinement n’étaient pas les seules responsables : « même avant la crise de la Covid-19, un certain nombre d’activités étaient déjà sur le chemin critique, ce qui remettait en question la date d’un vol inaugural ».

« Nous n’avons pas retrouvé l’efficacité de nos travaux d’avant crise […] Nos fournisseurs ont également été impactés, ce qui a ralenti leurs livraisons », ajoutait de son côté André-Hubert Roussel, CEO d’ArianeGroup, en juillet. Fin octobre, nouveau report. L’ESA publie un communiqué repoussant d’un an le lancement de la fusée européenne : » Ariane 6 sera en mesure d’effectuer son premier vol au deuxième trimestre 2022 ».

L’Agence spatiale se voulait néanmoins rassurante : « tous les éléments de propulsion ont passé leurs essais de qualification ». Ce retard ne remet donc pas en cause les fondements du projet. Les conseils des ministres européens ont ainsi largement approuvé les financements nécessaires au développement du lanceur européen. Mais le travail est loin d’être terminé. Il faut encore réaliser des tests mécaniques et électriques avant d’assembler les différentes parties. Une mise à feu statique de l’étage supérieur est prévue pour le deuxième trimestre 2021.

À la fin de l’année prochaine, des tests combinés de la fusée complète et de sa base de lancement sont programmés. Une mise à feu statique d’Ariane 6 est prévue à cette période.

Si tout se passe bien, le vol inaugural aura ensuite lieu au second trimestre 2022.

Quelles différences entre Ariane 62 et 64

Cet article a initialement été publié dans le magazine #2 de Next INpact distribué en janvier. Il est pour le moment réservé à nos abonnés et sera ensuite accessible à tous, comme l'ensemble de nos contenus. Nos magazines sont disponibles à la vente au sein de notre boutique en ligne.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !