OneWeb renaît de ses cendres : nouveau CEO et lancement de 36 satellites prévu le 17 décembre

Fin mars, la société, qui veut proposer un accès à Internet via une constellation de satellites (comme Starlink de SpaceX), se plaçait sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites et cherchait à se vendre. En juillet, un accord était signé avec  le Royaume-Uni et le géant indien Bharti Global, chacun mettant 500 millions d’euros sur la table.

On apprend désormais que la société s’est extirpée du chapitre 11 et nomme un nouveau CEO : Neil Masterson, ancien Co-Chief Operating Officer chez Thomson Reuters, où il a passé 20 ans. La société va de l’avant et « annonce viser la date du 17 décembre 2020 pour son retour en vol, avec une charge utile de 36 satellites prévue pour le lancement par Arianespace depuis le cosmodrome de Vostochny », en Russie.

« Tous les satellites ont été expédiés de Floride à Vostochny et sont actuellement en préparation pour leur lancement », ajoute OneWeb. D’autres lancements sont ensuite prévus pour 2021 et 2022.

« OneWeb est maintenant sur la bonne voie pour lancer ses services commerciaux [d’Internet par satellite] au Royaume-Uni et dans la région arctique fin 2021 et se développera pour fournir des services mondiaux en 2022 », affirme l’entreprise. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !