Linux : elementary OS 6 soigne ses détails, mais agace par sa rigidité

Comme ça et pas autrement
Linux : elementary OS 6 soigne ses détails, mais agace par sa rigidité

Dans notre série sur les distributions Linux moins courantes, elementary OS est une figure à part. Dotée d’une interface extrêmement léchée, elle affiche un dépouillement surprenant. Pour autant, le système ne s’adresse pas nécessairement aux débutants, en dépit d’une interface très accueillante.

Après Manjaro, Solus et OpenSuse Leap, place à elementary OS, dont la version 6 est sortie tout récemment. Le système porte bien son nom, en appliquant une sauce Apple à tous les éléments.

Les développeurs ne se sont pas contentés de faire « ressembler » le système à macOS, mais se sont inspirés de la méthode de conception, avec une volonté claire de faire respecter des lignes claires. Aujourd’hui, elementary OS est probablement l’une des plateformes les plus cohérentes en matière d’ergonomie et de choix graphiques.

La réflexion y est poussée et la ressemblance frappante avec le système d'Apple est totalement assumée. Comme nous allons le voir toutefois, les choix de l’équipe ne sont pas parfaits. Car si elementary OS semble inviter les néophytes, certains aspects du système peuvent décontenancer au premier abord.

Notre dossier sur les distributions Linux « secondaires » :

Un simple pack d’icônes à l’origine

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !