SpaceX : Dragon 2 sur Mars en 2018 puis « n'importe où dans le système solaire »

Dans deux ans, risque d'embouteillage sur Mars 44
En bref
image dediée
Nouvelle Techno
Sébastien Gavois

D'ici deux ans, SpaceX veut poser une capsule Dragon 2 sur Mars, un travail préparatoire pour une mission habitée vers la planète rouge prévue pour 2025. Mais la société n'en restera pas là et compte bien explorer d'autres pans de notre système solaire.

SpaceX enchaine les bonnes nouvelles ces derniers jours. La société d'Elon Musk a repris les lacements après un arrêt de plusieurs mois à cause d'un accident et elle a même réussi à récupérer le premier étage de son lanceur Falcon 9 sur une barge en pleine mer et compte le réutiliser pour un prochain lancement. Nos confrères de Space News ajoutent qu'elle vient de remporter un contrat de 82 millions de dollars avec l'US Air Force pour la mise en orbite de satellites GPS-3 en 2018. Et ce ne sont visiblement pas les projets qui manquent pour les années à venir.

Une capsule Dragon inhabitée sur Mars en 2018...

Début février, le PDG de la société annonçait qu'il souhaitait envoyer une mission habitée sur Mars dès 2025, soit dans un peu moins de 10 ans. Mais SpaceX ne compte pas rester les bras croisés en attendant et prévoit d'envoyer une capsule Dragon de seconde génération sur la planète rouge dès 2018. Elle devrait pour cela utiliser une fusée Falcon 9 Heavy composée de trois lanceurs Falcon 9. Pouvoir réutiliser ces derniers pour différentes missions prend donc tout son sens. Encore faut-il que cela soit possible avec une certaine régularité, ce qui n'est pas encore le cas aujourd'hui.

Quoi qu'il en soit, cette planète intéresse décidément beaucoup de monde avec de multiples projets en préparation en plus des sondes et rovers déjà sur place. La NASprévoyait par exemple d'y envoyer une mission Insight afin d'étudier sa structure interne, mais l'agence spatiale a dû annuler le lancement prévu en mars « en raison d’un problème technique sur l'instrument SEIS fourni par le CNES ». De son côté, l'ESA a déjà envoyé la première fusée de sa mission ExoMars, avec un second lancement prévu en 2018.

... avant d'explorer le reste du système solaire ?

Dans tous les cas, il ne s'agira que d'une première étape pour SpaceX qui ne cache pas son intention d'explorer le reste de l'Univers proche de nous. Sur Twitter, Elon Musk explique en effet que sa capsule « Dragon 2 est conçue pour être en mesure d'atterrir n'importe où dans le système solaire. La mission Red Dragon Mars sera le premier vol d'essai ».

Le dirigeant ajoute par contre qu'il « ne recommande pas » sa capsule pour des voyages au-delà de la Lune, car ce ne serait... « pas amusant ». En effet, le volume interne de Dragon 2 est proche de celui d'un SUV, pas vraiment envisageable pour des vols de longue durée puisqu'il faut compter près d'un an simplement pour un voyage aller/retour.

Dans tous les cas, de plus amples informations devraient être dévoilées lors de l'International Aeronautical Conference qui se tiendra fin septembre à Guadalajara au Mexique. Elon Musk devrait par exemple y exposer son plan pour construire « une ville sur Mars », selon The Observer qui relate des propos du PDG.


chargement
Chargement des commentaires...