Windows 10 : Microsoft ne compte détailler que les mises à jour importantes

Le respect du client, cette notion dépassée 151
En bref
image dediée
OS
Vincent Hermann

Microsoft ne communiquera que peu sur le flux de mises à jour prévues pour Windows 10. Seules celles qui auront une certaine importance seront accompagnées d’un descriptif, en plus des traditionnels correctifs de sécurité. Un choix regrettable qui vient s’ajouter à cette zone de silence qui entoure le système sur certains aspects.

Windows 10 dispose d’un système de mises à jour qui présente un intérêt majeur en comparaison des systèmes précédents. Jusqu’à présent, Microsoft se contentait dans les grandes lignes d’envoyer une mise à jour par problème corrigé, même si certaines pouvaient s’occuper de plusieurs soucis à la fois. Un Service Pack était proposé de temps en temps pour réunir tout ce qui avait été diffusé, permettant de créer une nouvelle base. Depuis Windows 8, ces Packs n’existent plus et Microsoft préfère les paliers fonctionnels, en injectant des nouveautés via des « updates », tel que celui pour Windows 8.1.

Avec Windows 10, la distribution des mises à jour évolue à nouveau. Désormais, les nouvelles viennent s’ajouter aux anciennes via un système cumulatif évoluant de manière incrémentielle. Cette grosse mise à jour se représente à chaque occasion dans Windows Update, mais le système n’y pioche que ce dont il a besoin. Sur un système à jour, il y a donc peu à installer, tandis qu’un système vierge récupère directement le « gros patch ».

De la communication ? Seulement quand c'est important

Seulement voilà, ces mises à jour cumulatives ne sont accompagnées que de descriptifs succincts. Depuis la première, où nous avions signalé cette pénurie d’informations, le développement continue, les correctifs s’enchainent, et à l’exception des correctifs de sécurité qui seront de toute façon toujours détaillés sur le site TechNet, on ne sait pas vraiment ce qui se passe. Tout au plus Microsoft indique-t-elle que les fonctionnalités de Windows 10 sont améliorées, mais on ne sait pas de quelle manière.

The Register a justement posé la question à la firme, et la réponse a de quoi en surprendre plus d’un : « Comme nous l’avons fait dans le passé, nous publions des articles KB [Knowledge Base] relatifs à la plupart des mises à jour que nous fournissons à Windows. En fonction de l’importance de la mise à jour et si elle apporte de nouvelles fonctionnalités aux clients, nous pourrions choisir de mieux mettre en avant ces nouvelles fonctionnalités lorsque nous les déployons ». En clair : il n’y aura de description que lorsque Microsoft jugera que c’est utile.

Informer les utilisateurs, mais pour quoi faire ?

Malheureusement, ce commentaire ne cadre pas avec la manière dont la sécurité impose aujourd’hui de fournir des mises à jour aux utilisateurs. Il vient augmenter également l’impression qu’en dépit des qualités de Windows 10, le système est entouré en partie d’un brouillard qui pousse une partie des utilisateurs à se demander : que fait ce système ? Car si les « updates » imposées sont une chose, ne pas annoncer clairement ce qu’elles font en est une autre.

Le problème est en effet que Windows 10 effectue certaines actions sans aucune communication, et Microsoft doit absolument revoir ce point. Il est ainsi demandé aux utilisateurs d’ingérer des mises à jour sans trop poser de questions (sachant qu’il ne peut pas au moins les différer, à moins d’avoir une édition Professionnelle), de laisser faire le système quand il communique à tout va avec les serveurs de Microsoft pour l’ensemble des fonctionnalités, et d’accepter les choix par défaut, dont certains sont clairement critiquables.

Un brouillard désagréable

L’éditeur devrait donc revoir plusieurs points, afin que l’utilisateur soit clairement informé de ce qui se passe sur sa propre machine. Les mises à jour devraient ainsi toujours être détaillées, tout comme celles du Windows Store. Car là encore, on ne possède qu’une liste d’applications dont on sait seulement que de nouvelles versions sont disponibles, mais il n’existe aucun lien vers les notes de version. L’ensemble peut fournir le sentiment désagréable de ne pas avoir la pleine maîtrise de la machine, « sa » machine.

Plusieurs erreurs de ce type ont été commises depuis le lancement de Windows 10 et elles s’accumulent désormais pour former un manque de transparence de plus en plus évident. Les qualités fonctionnelles et techniques du produit sont bien là, l’interface a établi un consensus qui satisfait globalement les utilisateurs, et il serait particulièrement dommage que la société gâche cela en perdant le sens de la communication et de certaines priorités.


chargement
Chargement des commentaires...