Apprentissage du code à l’école : l’État lance un appel à projets

L'appel au bois dormant 75
En bref
image dediée
Crédits : badmanproduction/iStock/Thinkstock
Loi
Xavier Berne

Alors que François Hollande a récemment souhaité que les « enfants » soient préparés « beaucoup plus tôt au codage », l’État vient de lancer un appel à projets visant notamment à ce que des sessions d’éveil à la programmation informatique soient dispensées aux écoliers et aux collégiens.

Dans le prolongement de l’appel à manifestation d’intérêt lancé en juin dernier, la Caisse des dépôts a ouvert hier un appel à projets (PDF) portant sur la « culture de l'innovation et de l'entrepreneuriat » chez les jeunes, qu’ils soient scolarisés ou non. Au total, 20 millions d’euros devraient être alloués à la vingtaine d’initiatives retenues, et ce dans le cadre des investissements d’avenir.

Les pouvoirs publics recherchent des sociétés, des associations, des écoles... capables de porter notamment des propositions « permettant de développer à l’échelle nationale l’approche de la maîtrise du codage informatique et des productions numériques chez les jeunes, en particulier ceux du premier et second degré [à l’école et au collège, ndlr] ». L’appel à projets ne précise pas quelle forme devront prendre ces initiatives, puisque toutes les propositions sont les bienvenues.

Développer une approche aux langages informatiques au niveau national

Pour justifier cette requête, l’État fait valoir qu’une « approche privilégiant la production, à partir d’un premier niveau de maîtrise, des principes du codage informatique, permettrait aux jeunes de développer une compréhension beaucoup plus forte de l’outil numérique et ce faisant de mieux prendre leur place dans une société du numérique ». Se plaçant dans les pas du Conseil supérieur des programmes, cet appel à projets plaide en faveur d’un éveil à la programmation (conception de petites applications...), afin de favoriser les « postures d’acteur et [non] pas seulement d’utilisateurs ».

appel projet code

Sans grande surprise, il est précisé qu’une attention particulière sera accordée aux propositions s’inscrivant dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires (sessions en dehors des heures de classe traditionnelles). Ce type d’initiatives est effectivement possible, uniquement dans les villes volontaires, depuis la rentrée 2014.

Pour mémoire, l’éveil au code informatique pourrait devenir obligatoire pour tous les élèves à partir de la rentrée 2016, même si les professeurs sont plutôt mitigés sur la façon de mettre en œuvre cet enseignement (pour en savoir plus voir notre article).

Les lauréats connus avant l’été

Tous les candidats ont désormais jusqu’au 27 février pour présenter leurs projets, qui feront ensuite l’objet d’une sélection par un jury. Les résultats devraient être connus début mai, pour une contractualisation avec les lauréats dans les trois mois.

Rappelons enfin que ces initiatives devraient être déployées alors que le gouvernement a promis pour la rentrée 2016 un nouveau « plan pour le numérique à l’école », qui devrait se concrétiser entre autres par la fourniture de tablettes à tous les élèves de cinquième.


chargement
Chargement des commentaires...