Safari 14 : une version majeure, riche en nouveautés

Vie privée contre fonctionnalités 30
image dediée
Navigateurs
Vincent Hermann

La version 14 de Safari pour macOS – et dans une moindre mesure pour iOS/iPadOS – sera nettement plus significative que les précédentes. Les ajouts y sont nombreux, particulièrement sur le terrain des performances, de la sécurité et de la vie privée.

Comme nous l’avons souligné récemment, Safari est un bon navigateur. Il est rapide, intègre des mécanismes de défense de la vie privée et jouit d’une intégration difficile à combattre dans macOS. Dans iOS, il est utilisé par défaut, mais iOS 14 permettra – enfin ! – de le remplacer par un autre. En revanche, les produits tiers auront toujours l’obligation d’utiliser une vue déportée de Safari, donc le moteur WebKit.

Safari 14 sera la version du navigateur fournie avec iOS/iPad 14 et macOS 11 (Big Sur). Si les mises à jour précédentes étaient assez tranquilles, la nouvelle venue montre qu'Apple en a fini avec sa sieste : oui, il y a des nouveautés, et elles sont nombreuses.

Le navigateur n'est actuellement disponible auprès du grand public que sous forme d'une Technology Preview de WebKit pour macOS Catalina. Pour Big Sur et iOS 14, il faudra attendre la bêta publique plus tard dans le mois. Les avertissements habituels seront alors de rigueur.

Voici donc un bilan de tous les principaux apports, en commençant par la sécurité et la vie privée.

Face ID ou Touch ID pour l’authentification à deux facteurs

Apple a particulièrement travaillé la partie authentification sur son navigateur, tant pour prendre en compte ses propres technologies que pour se mettre à niveau face à la concurrence. Premier point, la prise en charge de Face ID et Touch ID pour les sites compatibles avec la double authentification.

De nombreux s’appuient encore sur le SMS et le code à six chiffres, même si beaucoup supportent aujourd’hui les applications de type Authenticator. Plus rarement, un service permet l’utilisation d’une clé de sécurité de type Yubico ou Titan (Google). Malheureusement, certains font payer cette fonctionnalité, comme le gestionnaire de mots de passe LastPass, qui la réserve à son offre Premium.

Lisez la suite : 90 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...