Safari : très bon sur la vie privée, anémique face à la concurrence

On ne peut pas tout avoir 29
image dediée
Crédits : DNY59/iStock
Navigateurs
Vincent Hermann

Nous terminons notre série d'articles sur les navigateurs avec Safari. Bien qu'il ne soit pas multiplateforme, sa part de marché et son positionnement sur la vie privée méritaient quelques égards. 

Firefox, Edge, Chrome, Opera et Brave : nous avons cinq navigateurs, dont l’une des caractéristiques communes est d’être multiplateformes. Un point très appréciable pour les utilisateurs équipés de plusieurs machines et se servant d’un environnement hétérogène, mixant par exemple Linux, macOS et Windows.

Nous allons pourtant parler de Safari. Bien que le navigateur ne soit disponible que sur les plateformes Apple – bien qu’il ait été disponible sur Windows pendant quelques années – il occupe une place non négligeable dans le paysage du web, particulièrement sur mobile. Car il possède tout de même 18,2 % de parts de marché.

En outre, Apple a une réputation particulière dans le domaine de la vie privée, avec un certain nombre de choix radicaux pour ses propres technologies, allant des traitements locaux pour le machine learning au chiffrement de bout en bout pour les transferts de données de ses services.

Examinons donc de plus près cette petite presqu’île.

Lire notre comparatif de navigateurs :

Safari

Vie privée : un bon navigateur, sans excès

Lisez la suite : 88 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...