Disney+ intègre gratuitement certains abonnements Canal+, le pack Ciné Séries grimpe de 2 euros

Anticipation 16
Accès libre
image dediée
Streaming
David Legrand

Dans un mois, Disney+ intégrera l'offre de Canal+ en remplacement de l'actuelle chaîne Disney Cinéma. Une transition qui se fera sans hausse de prix pour certains abonnés, contactés par email. Et pour les nouveaux ? À y regarder de près, leur tarif a déjà été augmenté, de nouveaux tarifs devant être dévoilés le 16 mars.

Netflix est un géant mondial. Le service de SVOD comptait au quatrième trimestre 167 millions d'abonnés, dont 100 millions à l'international et près de 7 millions en France selon ses derniers chiffres. Autant dire que les nouveaux concurrents, tout Apple ou Disney qu'ils soient, ont du pain sur la planche.

Et pour cause, ils démarrent de zéro. Pour se mesurer à un tel mastodonte, il leur faut donc faire de l'acquisition et vite. Et ils le savent, même le meilleur des catalogues n'y suffira pas seul. Pour les deux entreprises, la stratégie est donc claire : dans un contexte où Netflix revoit ses prix à la hausse, il faut frapper fort.

Une bataille de croissance s'enclenche, à tout prix

Car bien que géante, l'entreprise de Reed Hastings reste agile. Elle a anticipé une partie de ces problèmes en s'associant de plus en plus à des acteurs locaux. C'est ce qui explique son intégration en France aux offres de certains FAI ou de Canal+ par exemple. Une stratégie qui a déjà montré son efficacité.

Comment s'adapter à cela ? Avec des petits prix... et de la « gratuité ». Car l'objectif principal d'Apple avec tv+ ou de Disney+ n'est pas de faire rentrer du cash dans les caisses, les deux entreprises n'en manquent pas. Mais de fidéliser une base d'abonnés, changer les habitudes, s'imposer dans la journée des internautes et de leur famille.

Bref, de gagner du terrain face à des acteurs déjà bien en place tels que Netflix, puis de faire fructifier cet investissement d'ici quelques années si la « mayonnaise » prend. 

La SVoD, nouveau cadeau Bonux

Apple a donc décidé d'offrir une année de tv+ à ceux qui achètent un appareil de la marque. Pour les autres, le service n'est facturé « que » 4,99 euros par mois. C'est élevé rapporté au nombre de contenus disponibles, mais c'est l'un des moins chers du marché, ce qui n'est pas vraiment dans les habitudes de la maison.

Disney, qui est dans une industrie de contenus et de produits dérivés, n'a pas cette possibilité. Son catalogue étant bien plus fourni, avec de nombreuses licences prestigieuses, le prix est plus élevé : 6,99 euros par mois ou 69,90 euros par an. La disponibilité chez nous (et dans certains pays en Europe) est annoncée pour le 24 mars prochain. 

Mais pour attirer rapidement en masse, il faut là aussi jouer des remises. La société a donc annoncé des tarifs plus faibles pour un engagement à l'année dans certains pays comme l'Allemagne ou l'Espagne : 59,90 euros par an, soit l'équivalent de 5 euros par mois. Une manière d'inciter à l'engagement. Mais une stratégie de « gratuité » est également mise en place.

Elle n'est par contre pas assumée par Disney seule, mais également par un partenaire local. En France, ce sera Canal+. Les deux entreprises ont dévoilé leur association en décembre dernier, sans livrer plus de détails. Hier, un mois avant l'arrivée de Disney+ en France, Canal+ a commencé à informer ses abonnés de certaines modalités par e-mail.

Une activation sans frais supplémentaires pour certains abonnés Canal+

Son contenu est sobre, mais plutôt enthousiaste : « On a une surprise pour vous ! Disney+ débarque en France le 24 mars et s'invite dans votre abonnement CANAL+. Sans rien en échange. Rien que pour vous. On est d'accord, c'est dément ! ». Une annonce qui se garde bien d'évoquer le fait que la chaîne Disney Cinéma disparaîtra dans la foulée.

Dans la pratique, les clients concernés recevront un lien leur permettant d'associer leur compte Canal+ avec le nouveau service de Disney. « Vous n’avez rien à faire, ce sera automatique » promet l'entreprise, qui ne donne pour le moment que peu de détails sur les abonnés qui sont concernés par cette opération.

Rien n'est précisé sur son site d'assistance, son équipe en ligne semble pour le moment dans le flou sur le sujet. Elle se contente ainsi de répondre aux abonnés qui l’interrogent qu'elle n'a pas d'informations pour l’instant. Seule certitude : l'envoi des e-mails est progressif et s'étalera sur trois jours

Si vous n'avez rien eu hier, cela ne veut pas forcément dire que vous n'y avez pas droit. Il est donc également impossible de tirer des conclusions sur qui est concerné ou non pour le moment. Si vous n'avez rien d'ici jeudi ou vendredi, c'est que l'annonce est peut-être dans vos spams, ... ou que vous n'êtes tout simplement pas concernés.

Canal+ semble néanmoins avoir tapé assez large à voir la multitude de témoignages diffusés sur Twitter dans la journée d'hier. C'était sans doute le but de l'opération. Reste désormais à découvrir l'essentiel.

Une offre Ciné/Séries de plus en plus complète

Car outre les critères (quel pack, quel engagement, quelle date de souscription ?) pour profiter de cette intégration sans frais supplémentaires pour les abonnés actuels, c'est la question des modifications qui seront apportées aux offres proposées aux nouveaux clients à compter du 24 mars qui se pose.

Après l'arrivée de Netflix dans le pack Ciné Séries, est-ce que Disney+ y sera également intégré presque sans surcoût grâce à des mécaniques de promotions ? La réponse est complexe, car en réalité, cela ne s'est pas du tout fait sans surcoût, et le tarif annoncé n'est déjà plus respecté, il a augmenté en janvier dernier.

Pour rappel, avant l'intégration de Netflix, le pack Ciné Séries était facturé 20 euros hors promotion et 10 euros avec. Lors de son annonce en septembre, Canal+ avait allègrement communiqué sur un tarif « Netflix inclus » de 15 euros,  et de 35 euros pour son pack le moins cher avec Canal+, ses chaines Ciné/Séries, OCS, Fox Play, WB TV, etc.

Une offre de lancement dont certaines des modalités n'ont été annoncées qu'un mois plus tard une fois l'offre réellement disponible. On découvrait alors un pack à 50 euros avec un engagement de deux ans (ou sans engagement mais sans accès à la TV, seulement en numérique), avec une remise de 15 euros pour le lancement. 

Le pack Ciné Séries était donc bien facturé 15 euros, mais passait de 20 à 30 euros hors promotions, une hausse de 10 euros pour l'intégration du forfait deux écrans de Netflix facturé 11,99 euros. Très peu visible au départ entre les promotions et les offres faites aux abonnés actuels, elle le sera bien plus à terme, au gré des remises accordées.

Leur niveau a d'ailleurs déjà baissé, en janvier dernier.

La remise du pack Ciné Séries baissée de 2 euros

Car désormais, sur le site de Canal+, le pack Ciné Séries est affiché non plus à 15 euros en promotion comme annoncé au départ, mais à 17 euros. Une hausse qui est presque passée inaperçue. Celle-ci doit-elle permettre au groupe d'anticiper l'arrivée prochaine de Disney+, pour le moment offert à tout va avant une hausse des abonnements à l'avenir ?

Canal+ Ciné Séries Tarif 2020
Le pack Ciné Séries a déjà vu son tarif augmenter, bientôt le logo Disney Cinéma remplacé par celui de Disney+ ?

Pour les deux partenaires, l'objectif est presque le même : Canal+ veut cesser de perdre des abonnés en France et voit sans doute son association avec Disney+ comme un moyen d'inverser la tendance. Pour ce dernier, la base de 8 millions de clients de l'entreprise (dont 3,4 millions auto-distribués) est déjà un bon début dans l'hexagone.

Il faudra donc être attentif à l'évolution de l'offre de Canal+ le 24 mars prochain, mais aussi dans les semaines qui suivent. La fiche tarifaire actuelle est annoncée comme valable jusqu'au 16 mars prochain. D'ici là, l'entreprise ne devrait distiller les informations qu'au compte-gouttes, gardant les mauvaises surprises, comme à son habitude, pour ceux qui analyseront ses documents légaux de manière détaillée. Nous en serons.


chargement
Chargement des commentaires...