BlizzCon : du sang dans Diablo IV, des défunts dans World of Warcraft Shadowlands

Grosse ambiance 43
image dediée
Jeux video
Vincent Hermann

La conférence annuelle de Blizzard avait lieu ce week-end. Son programme s’est révélé beaucoup plus chargé que l’édition 2018, avec la présentation notamment du nouveau Diablo, d'Overwatch 2 et de la prochaine extension de World of Warcraft.

C’est peu dire que la pression s’accumulait autour de Blizzard. Entre un Diablo III à bout de souffle, une déclinaison Immortal dont l’annonce avait profondément déçu les fans et un World of Warcraft dont le manque de renouvellement devenait criant, les joueurs attachés à l’entreprise attendaient un sursaut.

Sans parler des critiques « sociétales » dont fait l'objet l'éditeur ces derniers temps, jusqu'aux portes de la BlizzCon. Il a d'ailleurs rapidement évoqué la situation à Hong Kong, pour s'en excuser comme cela avait été fait dans une lettre, notamment de sa réaction tardive, mais sans annoncer de changement sur le fond. Le strict minimum, donc.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le reste de la conférence fut dense, aussi bien dans son ouverture que dans les différents panels qui ont suivi pendant deux jours. Le public sur place avait d’ailleurs de quoi se réjouir : le compte à rebours d'ouverture s’est arrêté sur le chiffre « 4 », embrayant sur la cinématique d’introduction d'un nouvel opus de la saga Diablo.

Diablo IV : de l'ombre et du sang

Lisez la suite : 91 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...