Blizzcon 2018 : au diable Diablo, Warcraft III Reforged et WoW Classic à l'affiche

Blizzard, restez un instant et écoutez-nous 55
image dediée
Jeux video
Kevin Hottot

Pour Blizzard, la douzième édition de la Blizzcon aura eu une saveur particulière. Habituellement, l'éditeur profite de sa grand-messe pour communier avec son public, mais cette année, les huées étaient au programme. Une grande première. 

La dernière édition de la Blizzcon a laissé un goût doux-amer aux joueurs comme aux équipes de Blizzard. Habituellement, cette convention est une grande fête pour les fans de l'éditeur et ses employés. Les uns prêtent une oreille attentive aux retours des autres tandis que les fans peuvent en apprendre davantage sur les univers qu'ils affectionnent. Cette année, la donne était très différente. 

Diablo devient Immortel... sur mobile

Impossible de ne pas entamer le tour d'horizon de cette Blizzcon sans parler de l'annonce de Diablo Immortal, le premier volet de la franchise Diablo à tenter sa chance... sur terminaux mobiles (Android et iOS). Le titre, codéveloppé par Blizzard et NetEase (l'éditeur des jeux Blizzard en Chine) propose au joueur de découvrir du bout des pouces les évènements s'étant déroulés entre Diablo II et Diablo III. Une promesse alléchante sur le papier. 

Seulement, le timing de cette annonce est assez malheureux. Tout au long de l'année, Blizzard a fait monter la « hype » autour de la franchise. Des offres d'emploi ont été diffusées publiquement pour des postes concernant « un projet secret portant sur l'univers Diablo », l'éditeur a déclaré cette année avoir plusieurs projets dans sa manche pour Diablo... de quoi laisser naître chez les fans l'espoir d'un Diablo IV, ou dans le pire des cas, des versions remastérisées des deux premiers volets de la série, voire simplement l'ajout d'une nouvelle classe en DLC payant pour Diablo III

Lisez la suite : 87 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...