Plus de 300 députés prêts à mettre en ligne leurs agendas

Piscine, poney... 14
image dediée
Crédits : Richard Ying et Tangui Morlier (CC BY-SA 3.0)
Loi
Xavier Berne

Au travers d’une tribune, plus de trois cent députés de la majorité laissent entrevoir des « pratiques radicalement nouvelles et volontaristes en matière de transparence ». Ces élus pourraient notamment mettre en ligne leurs agendas, afin de faire la lumière sur les lobbys qu’ils rencontrent.

« Le monde change », clament ces parlementaires, parmi lesquels figurent Gilles Le Gendre, le chef de file des députés LREM, ainsi que Patrick Mignola, numéro un du groupe Modem. « L’intérêt général se construit dans le dialogue et l’écoute des citoyens, bien sûr, mais aussi avec des associations qui plaident pour une cause, telle que le développement durable – forte exigence citoyenne – ou des entreprises qui portent des intérêts économiques privés. »

Les signataires de cette tribune (parue hier dans les colonnes du Monde) estiment ainsi qu’une « nouvelle approche » des interactions entre les pouvoirs publics et les lobbys s’avère « plus que jamais indispensable ». Celle-ci doit selon eux « se fonder sur l’absence totale de conflits d’intérêts, une prise de décision libre et non faussée, mais aussi sur une logique volontariste et assumée de transparence ».

Ces députés plaident plus concrètement pour de « nouvelles pratiques politiques », qui permettront à l’ensemble des citoyens de « mieux comprendre la façon dont se construit la loi et de saisir la réalité des relations entre décideurs publics et représentants d’intérêts ».

Une « véritable exigence démocratique »

Lisez la suite : 71 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...