Remaniement : le rapporteur des lois Hadopi à la Culture, plus de secrétaire d’État au Numérique

Vas-y Francky, c'est bon 75
En bref
image dediée
Crédits : Xavier Berne
Loi
Xavier Berne

L’Élysée a notamment mis fin aux fonctions de la ministre de la Culture. Françoise Nyssen est ainsi remplacée par Franck Riester, ancien rapporteur des lois Hadopi. Mounir Mahjoubi, le secrétaire d’État au Numérique, est quant à lui nommé à Bercy, sans que son titre officiel ne fasse mention du numérique.

Attendu depuis près de deux semaines, reporté à de multiples reprises (hier encore suite aux inondations dans l’Aude), le remaniement ministériel a enfin été annoncé par la présidence de la République, ce matin, aux alentours de 9h30.

Le président a ainsi décidé du départ de Jacques Mézard, le ministre de la Cohésion des territoires, de Françoise Nyssen, la ministre de la Culture, de Stéphane Travert, le ministre de l’Agriculture et de Delphine Gény-Stephann, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des finances.

Franck Riester à la Culture

Du côté des entrants, figure notamment le député Franck Riester, président du groupe « UDI, Agir et Indépendants ». Cet ancien élu UMP devient donc ministre de la Culture à la place de Françoise Nyssen, empêtrée depuis des mois dans les affaires liées à sa maison d’édition, Actes Sud.

Le nouveau locataire de la Rue de Valois connaît tout particulièrement certains dossiers qui l’attendent, à commencer par la réforme de la riposte graduée (annoncée pour l'année prochaine). Et pour cause, lors de l’examen des projets de loi Hadopi 1 et 2, en 2009, il fut rapporteur pour l’Assemblée nationale.

riester
Crédits : Assemblée nationale

Plus de secrétaire d’État au Numérique

Autre changement à noter : Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État au Numérique, devient « secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des finances et du ministre de l’Action et des comptes publics ». Autrement dit, aucun membre du gouvernement d’Édouard Philippe n’est désormais en charge du numérique – tout du moins d’après son titre.

Sur Twitter, l’intéressé s’est dit « heureux de continuer [son] engagement au sein du gouvernement pour une France championne du numérique au service des humains ».

Le cabinet de Gérald Darmanin a également indiqué au Monde que le secrétariat d'État au Numérique serait désormais rattaché à Bercy, « avec comme objectif de bénéficier de la force de frappe des administrations de Bercy pour accélérer la transformation numérique de l’État et renforcer son efficacité sur les sujets économiques ».

En attendant la probable parution de nouveaux décrets d'attribution, on retiendra que le gouvernement s’était jusqu’ici distingué en nommant un secrétaire d’État au Numérique directement placé sous l’autorité du Premier ministre (et non de Bercy, comme c'était déjà le cas lors du précédent quinquennat). Un rattachement à Matignon était pourtant vu comme le gage d'un pouvoir plus étendu, loin des seuls ministères économiques et financiers de Bercy.

Voici la liste complète des nominations au gouvernement :

  • Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse
  • Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur
  • Jacqueline Gouralt, ministre de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales
  • Franck Riester, ministre de la Culture
  • Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’alimentation
  • Marc Fesneau, ministre auprès du Premier ministre, chargé des Relations avec le Parlement
  • Sébastien Lecornu, ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, chargé des collectivités territoriales
  • Julien Denormandie, ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, chargé de la ville et du logement
  • Marlène Schiappa, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations
  • Emmanuelle Wargon, secrétaire d’État auprès du ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire
  • Christelle Dubos, secrétaire d’État auprès de la ministre des Solidarités et de la santé
  • Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des finances et du ministre de l’Action et des comptes publics
  • Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des finances
  • Gabriel Attal, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse
  • Laurent Nunez, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur

chargement
Chargement des commentaires...