Internet par satellite : skyDSL chamboule ses offres et monte jusqu'à 50 Mb/s

Le diable -> les détails 16
Accès libre
image dediée
Crédits : BlackJack3D/iStock
FAI
Sébastien Gavois

skyDSL chamboule ses offres d'accès à Internet par satellite (Eutelsat) et passe au très haut débit sur certaines d'entre elles. Si bon nombre de changements vont dans le bon sens, le diable se cache comme souvent dans les détails. Nous avons évidemment décortiqué ces nouvelles offres.

Alors que nous nous sommes récemment penchés sur l'accès à Internet par satellite (lire notre dossier), skyDSL rehausse le débit de certaines de ses offres skyDSL2+ Flat M et L (Premium) avec un maximum de 50 Mb/s. Par contre, il passe de 12 à 10 Mb/s sur skyDSL2+ S (Premium).

Mais ce n'est pas tout, d'autres changements ont été mis en place, dont une baisse de tarifs importante de certaines offres, mais aussi des hausses sur les frais d'activation. Pour compliquer les choses, les noms des forfaits ne bougent pas d'un iota. Mauvaise nouvelle pour les anciens clients, il n'est pas possible de profiter simplement des nouvelles offres.

Les deux principaux problèmes du satellite : latence et bande passante

Avant d'entrer dans le vif du sujet, rappelons que l'internet par satellite est soumis à deux grands problèmes : la latence élevée et la bande passante limitée. Dans le premier cas, elle est d'au moins 500 ms, un délai incompressible puisque c'est le temps nécessaire à l'information pour naviguer entre la parabole du client, le satellite, la station de base au sol de l'opérateur, un retour au satellite et enfin à la parabole (soit 140 000 km à chaque requête, où 3,5x le tour de la Terre).

Dans le second cas, la bande passante disponible est limitée par les capacités du satellite et partagée entre les différents clients pour tout un tas de services : télévision, Internet pour les pros, les particuliers, etc. skyDSL se démarque de ses concurrents sur un point : il propose de l'illimité sur plusieurs offres « grâce à la classification des clients », détaillées dans cette actualité.

skyDSL2+ Flat L Premium : jusqu'à 50 Mb/s, 20 euros de moins par mois

Aujourd'hui, en coopération avec Eutelsat (la société gérant le satellite), il annonce la mise en place de nouvelles offres. skyDSL les déclare « largement disponibles », revendiquant une « couverture à 100 % des 20 pays européens en débit rapide à large bande, même dans les régions rurales ou reculées »... enfin à condition d'avoir une vue dégagée vers la position du satellite dans le ciel.

Attention, le débit maximum de 50 Mb/s mis en avant n'est accessible que sur le forfait le plus cher : skyDSL+2 Flat L avec l'option Premium (contre 30 Mb/s auparavant). Le débit en upload ne change pas et reste bloqué à 6 Mb/s. Sans l'option Premium, le download passe à 40 Mb/s (au lieu de 24 Mb/s), mais l'upload reste à 2 Mb/s seulement.

Malgré une hausse importante des débits, les tarifs sont en baisse : skyDSL2+ Flat L Premium est à 59,80 euros par mois, contre 54,90 euros pour skyDSL2+ Flat L (sans l'option Premium). Pour rappel, il était auparavant question de respectivement 79,80 euros par mois et 59,90 euros par mois, soit 20 et 5 euros de moins chaque mois tout de même.

skyDSL juin 2018

Hausse du débit pour skyDSL2+ Flat M (Premium), 10 Go de data pour skyDSL2+ S

Dans le milieu de gamme, les offres skyDSL2+ Flat M (Premium) profitent aussi d'une petite hausse de débit avec 20 Mb/s en téléchargement, contre 18 Mb/s auparavant. Pas de changement sur l'upload qui reste à 1 Mb/s sur skyDSL2+ Flat M et 2 Mb/s sur la version Premium. Le tarif de skyDSL2+ Flat M reste à 49,90 euros par mois, alors qu'il baisse de 5 euros par mois avec l'option Premium pour arriver à 64,80 euros.

Enfin, les tarifs de skyDSL2+ S ne bougent pas, mais les débits sont... en baisse : ils passent de 12 à 10 Mb/s en téléchargement (toujours 1 Mb/s en upload). Pour compenser, le FAI double l'enveloppe de data disponible avec 10 Go au lieu de 5 Go par mois. Attention, une fois le quota atteint vous êtes toujours facturé en hors forfait : de 0,90 à 4,90 euros par Go tout de même. Pour rappel, l'option Premium à 19,90 euros par mois ouvre les portes de l'illimité.

Des bonnes nouvelles qui en cachent de mauvaises

À y regarder de plus près, nous remarquons d'autres changements. Tout d'abord le prix du kit satellite à l'achat passe de 499 à 399 euros. Ensuite, les nouvelles ne sont plus si bonnes : les frais d'activation sont désormais de 99,90 euros, avec une reprise de 20 euros (soit 79,90 euros) sur tous les abonnements, alors qu'ils étaient auparavant de 79,90 euros, là encore avec des remises. Ainsi, au début du mois il était question de 49,90 euros sur skyDSL2+ S (Premium), 29,90 euros sur Flat M (Premium) et 0 euro sur Flat L (Premium).

Pour le reste, pas de changement : la prime de changement de fournisseur d'accès à Internet de 179,90 euros maximum est toujours proposée, comme la remise de fidélité de 10 euros par mois à partir de deux ans d'abonnement (sauf avec skyDSL2+ S).

Les anciens clients souhaitent migrer vers une nouvelle offre « ont la possibilité de le faire », nous assure le FAI, sans plus de détails. Seule une montée en gamme est possible, de Flat M vers Flat L par exemple. Par contre, un client avec un abonnement Flat L Premium à 79,80 euros par mois à 30 Mb/s maximum ne peut pas passer au nouveau Flat L Premium à 59,80 euros par mois avec un débit de 50 Mb/s. « Ce n'est pas possible », tranche skyDSL. 

Voici un tableau récapitulatif des offres de skyDSL : 

 skyDSL Juin 2018

Que penser des nouveaux forfaits ? 

Moins de deux semaines après la mise en ligne de notre comparatif, skyDSL a donc revu sa grille tarifaire et ses débits, en étant bien plus agressif. Le fournisseur d'accès est le seul à proposer du très haut débit jusqu'à 50 Mb/s pour les particuliers, quand ses concurrents ne dépassent pas les 30 Mb/s pour Numerisat et 22 Mb/s pour les autres. L'upload est par contre toujours un cran en dessous avec 6 Mb/s seulement sur le forfait le plus cher de skyDSL et 1 ou 2 Mb/s seulement pour les autres.

Le point noir reste le tarif à payer lors de la souscription. Si vous décidez de louer la parabole, il faudra vous acquitter de 79,90 euros de frais d'activation du forfait, 69,90 de frais uniques pour le kit parabole, 19,90 euros pour la mise à disposition du téléphone et encore 4,90 euros pour le kit TV, soit près de 175 euros avec toutes les options. Et ce n'est pas tout : « Pendant la période de location du matériel une caution sera exigée. Cette caution est de 3 versements d'un montant de 49,90 € chacun et sera prélevée avec le forfait mensuel des 3 premiers mois ». En l'espace de trois mois, hors abonnement, il faudra débourser plus de 300 euros, avec 150 euros restitués lorsque vous rendrez le matériel.

Une fois cette première étape franchie, skyDSL est moins onéreux qu'avant, surtout sur son forfait haut de gamme Flat L Premium à moins de 60 euros par mois pour de la data illimité (et un débit de 50 Mb/s maximum). Pour ce tarif, la concurrence ne propose que 50 Go jusqu'à 30 Mb/s chez Numerisat et 30 Go jusqu'à 22 Mb/s chez Ozone.

Par contre, nous avons du mal à comprendre le placement tarifaire de Flat M Premium : il est 5 euros plus cher par mois que Flat L Premium avec un débit inférieur... Nous avons interrogé skyDSL sur ce point. Notre interlocutrice nous rétorque qu'elle « ne comprend pas non plus cette situation. Je n'ai aucune idée de pourquoi c'est comme ça, si Flat M Premium a des avantages supplémentaires. Pour le moment il est simplement plus cher ».

Bien évidemment, nous avons mis à jour notre comparatif des offres Internet par satellite.

skyDSLskyDSL
skyDSL M Premium à 66,70 euros par mois, skyDSL L Premium à 61,70 euros par mois


chargement
Chargement des commentaires...