Free Mobile : d'importantes baisses et hausses sur le roaming, la carte SIM à 10 euros

Jusqu'à 150 % de plus, excusez du peu 153
Accès libre
image dediée
Téléphonie
Sébastien Gavois

Suivant les directives européennes, Free Mobile baisse le prix du roaming dans l'Union. Après une importante augmentation, la data depuis la Tunisie descend à 9,70 euros par Mo. Des hausses sont aussi à noter, avec près de 150 % au Burkina Faso et à Saint Martin. Enfin, la carte SIM est systématiquement vendue 10 euros, même en cas de portabilité.

Chez Free Mobile, les bonnes résolutions de début d'année riment nouvelle brochure tarifaire. Comme toujours, l'opérateur évoque succinctement les changements dans un email envoyé à ses clients. Nous les détaillons donc, avec les anciens tarifs d'un côté et les nouveaux de l'autre.

Les baisses sont mises en place depuis hier, tandis que les augmentations arriveront le 1er février. 

Des baisses sur le roaming, près de 50 % depuis la Tunisie...

Le premier changement concerne le prix de la data en Europe au-delà des 25 Go inclus dans le forfait Free à 19,99 euros par mois : il passe de 0,009 à 0,0072 euro par Mo. Notez tout de même que l'opérateur ne fait que s'aligner sur les tarifs de gros ayant baissé au 1er janvier, suite à la mise en place du règlement européen sur la fin des frais de roaming : 6 euros HT maximum par Go, soit 7,2 euros TTC. Pour rappel, ils continueront de descendre progressivement jusqu'à 2,5 euros HT par Go au 1er janvier 2022 (voir cette actualité).

Plusieurs autres baisses sur le roaming sont annoncées : l'Ukraine passe de 6,50 euros par Mo à 4,95 euros, contre 6,50 euros par Mo au lieu de 7,50 euros pour le Kenya, le Qatar et le Sénégal. De plus, le Mo est désormais facturé 7,50 euros au lieu de 9,70 euros dans toute une série de pays : Bolivie, Bosnie- Herzégovine, Brésil, Cameroun, Chili, Congo, Costa Rica, El Salvador, Géorgie, Guatemala, Honduras, Koweït, Madagascar, Malawi, Maurice (Ile), Nicaragua, Nigéria, Oman, Polynésie française, République démocratique du Congo et Uruguay.

Enfin, dernière baisse et pas des moindres : le roaming data depuis la Tunisie passe de 18 euros (sic) à 9,70 euros par Mo. Même situation pour les MMS : 1,05 euro par envoi, 0,76 euro par réception, contre 7 euros dans les deux cas auparavant. Pour rappel, une très importante hausse avait eu lieu il y a tout juste trois ans. L'opérateur expliquait alors que cette augmentation faisait « suite à la décision des opérateurs tunisiens de relever le prix des communications passées depuis la Tunisie ».

Enfin, le prix d'appel vers la France depuis Haïti est désormais de 1,20 euro par minute au lieu de 2 euros.

... mais aussi des hausses s'approchant des 150 %

Actuellement facturée de 2 euros à 3,95 euros par Mo, la data passera à 4,95 euros au 1er février dans les pays suivants : Albanie, Anguilla, Antigua-et-Barbuda, Aruba, Barbade, 4,95€ Bermudes, Bonaire, Caïman (Iles), Cambodge, Curaçao, Dominique (Ile de la), Égypte, Gabon, Grenade, Guyane, Haïti, Iles Vierges Britanniques, Inde, Jamaïque, Macédoine, Mongolie, Monténégro, Montserrat, Panama, Pérou, Philippines, République dominicaine, Saint Kitts et Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent et les Grenadines, Serbie, Singapour, Sri Lanka, Trinité-et-Tobago, Turks et Caicos. Dans certains cas (Gabon, Inde et Singapour par exemple), l'augmentation est ainsi de près de... 150 %. 

Même chose pour le Burkina Faso et Saint Martin (Antilles Néerlandaises) : de 3,95 euros par Mo, il sera prochainement question de 9,70 euros par Mo, soit près de 150 % de hausse là encore. Enfin, le Vietnam passe de 3,95 euros par Mo à 7,50 euros.

Free Mobile 1er janvier 2018

Du côté des communications vocales, les appels reçus en Jamaïque ou depuis Turks et Caicos seront le mois prochain à 0,95 euro par minute au lieu de 0,50 euro. Enfin, Free Mobile précise que « les SMS, MMS depuis Europe et DOM vers le reste du monde (hors Europe, DOM et France métropolitaine) sont facturés 0,02€/SMS et 0,057€/MMS ».

La carte SIM à 10 euros dans tous les cas, des frais en cas de rejet de prélèvement

D'autres modifications sont également apportées dans la brochure tarifaire, à commencer par le prix de la carte SIM. Auparavant, elle était proposée gratuitement dans les conditions suivantes : « souscription sur mobile.free.fr du Forfait Free avec portabilité du numéro ou par un abonné Freebox, ou du Forfait 2€ avec portabilité du numéro, et d’activation de la SIM dans les 30 jours suivant sa date d’envoi », mais ce n'est plus le cas. Désormais, quelle que soit la situation, il faudra payer 10 euros.

Free Mobile précise aussi que des frais de 7 euros seront facturés « en cas de rejet de prélèvement constaté sur 3 factures distinctes sur une période glissante de six mois consécutifs ».

Free Mobile 1er janvier 2018

Dernier changement, ne concernant pas les particuliers : les « Intérêts de retard en cas de défaut de paiement : application, pour les professionnels uniquement, d'un taux égal à trois fois le taux d'intérêt légal calculé sur le montant des sommes dues TTC à compter du 1er jour de retard suivant la date limite de paiement portée sur la facture et d'une indemnité forfaitaire pour frais de recouvrement de 40 € ».

Enfin, Free Mobile évoque des modifications dans les conditions générales d'abonnement (CGA) « sur l'article 1. Service, l'article 2. Souscription/Portabilité, l'article 3.3. Communications hors forfait, l'article 4.2, l'article 5.1. Délai de mise en service, l'article 5.2. Délai de rétablissement et l'article 7.1 Suspension », mais sans donner plus de détails. Impossible d'en savoir plus pour le moment, le document en ligne étant daté du 24 novembre 2017.


chargement
Chargement des commentaires...