Françoise Nyssen : la lutte contre le piratage, une « priorité absolue »

La lutte contre le cancer 80
image dediée
Crédits : Marc Rees (CC-BY-SA 3.0)
Hadopi
Par
le vendredi 13 octobre 2017 à 18:44
Marc Rees

Aujourd’hui devant les professionnels du cinéma et de l’audiovisuel réunis à Dijon, la ministre de la Culture est allée jusqu’à qualifier le piratage d’« arme de destruction massive de la valeur ». Françoise Nyssen considère cette lutte comme « une priorité absolue ».

Contre ce phénomène massif et évolutif, il faut désormais « faire plus et mieux, en innovant ». Voilà en quelques mots la ligne de conduite qui se dessine Rue de Valois.

Devant un public conquis, Françoise Nyssen a évidemment rappelé la mission commandée à deux maitres des requêtes du Conseil d’État par la Hadopi. Dans le document révélé par Next INpact, elle vise à jauger la légalité d’un système d’amende administrative en lieu et place de la contravention pour défaut de sécurisation, décidée par les tribunaux de police.

Seulement, l’attention ministérielle n’est pas véritablement là : la ministre a rappelé que la riposte graduée ne concernait qu’une forme de partage, le peer-to-peer. Or, désormais, « il faut aller plus loin dans le domaine du streaming illégal, [car] l’essentiel du piratage n’est pas couvert par la riposte graduée ».

Le piratage ? Un « cancer »

Lisez la suite : 66 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...