Le plan pour le numérique à l'école va-t-il finir au placard ?

Bientôt le plan B ? 64
image dediée
Crédits : maroke/iStock
Loi
Par
le mercredi 30 août 2017 à 11:14
Xavier Berne

Le nouveau gouvernement n’a toujours pas tranché : que faut-il faire du plan pour le numérique à l’école, en vertu duquel tous les collégiens devraient disposer à terme d’une tablette ou d'un ordinateur portable ? Sur le terrain, certains n'y croient déjà plus.

Fini, le temps où le ministère de l’Éducation nationale mettait fièrement en avant, lors de la rentrée, le nombre d’établissements participant au « plan numérique » cher à François Hollande. Hier, lors de sa toute première conférence de presse de rentrée, le nouveau locataire de la Rue de Grenelle, Jean-Michel Blanquer, n’a évoqué à aucun moment le sujet. Pas un mot non plus au fil des 73 pages du dossier dévoilé dans la foulée par l’exécutif...

Rappelons-en le principe : fournir un équipement informatique (tablette ou ordinateur portable) à chaque élève de cinquième, le dispositif étant bien entendu complété par des ressources pédagogiques numériques. Si l’État apporte son soutien financier au côté des départements, le tout pour un budget évalué à un milliard d’euros sur trois ans, ce plan fonctionne sur la base du volontariat. Y « entrent » uniquement les établissements qui le souhaitent.

« En 2016, une très grande majorité des élèves de cinquième pourront ainsi être équipés en France », avait promis François Hollande. « En 2017, les élèves de quatrième qui auront été dotés l'année précédente pourront conserver leur matériel et une nouvelle génération de cinquièmes sera à son tour dotée et ainsi de suite. C'est ainsi que nous pourrons atteindre l'objectif, en 2018, (...) de 100 % d'élèves en collège qui disposeront d'un outil numérique ».

Des objectifs sans cesse rabotés

Lisez la suite : 68 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...