Sauvegarder son ordinateur : après la fermeture de Crashplan, quelle alternative choisir

La disquette n'est pas une bonne idée 57
Accès libre
image dediée
Crédits : AntonioGuillem/iStock
Stockage GUIDE
Par
le mardi 29 août 2017 à 16:00
Sébastien Gavois

Crashplan a décidé d'arrêter ses offres grand public, laissant derrière lui des utilisateurs en quête d'une alternative. Nous avons donc décidé de faire le tour des principales solutions de sauvegarde de fichiers et de les comparer, avant de tout regrouper dans un tableau récapitulatif.

Comme son nom l'indique, Crashplan est une solution dont l'objectif premier est de sauvegarder les données d'une ou plusieurs machines. Une offre gratuite pour les particuliers permettait de les copier sur un autre ordinateur ou un périphérique de stockage externe, quand une version payante les enregistrait en ligne.

Crashplan arrête ses offres grand public, plus de renouvellements

Les tarifs oscillaient entre 5,99 dollars par mois (60 dollars pour un an) pour la formule Individual (un ordinateur) et 13,99 dollars par mois (150 dollars par an) pour la version Family (jusqu'à dix ordinateurs). Si nous en parlons au passé, c'est parce que son éditeur, Code42, a décidé de l'arrêter sans crier gare.

Il n'est ainsi plus possible d'y souscrire ou de renouveler son abonnement depuis le 22 août. De plus, à compter du 22 octobre 2018, Crashplan Home « ne sera plus disponible pour les clients, y compris l'accès aux données précédemment sauvegardées ». Les abonnements en cours iront donc jusqu'à leur terme et Crashplan ajoute gratuitement deux mois à ses anciens clients pour leur laisser le temps de trouver une alternative.

L'éditeur explique qu'il réoriente sa stratégie vers les professionnels et le monde de l'éducation... mais qu'il laisse tout de même la possibilité aux particuliers de souscrire à son offre Small Business. Celle-ci est par contre bien plus chère : 10 dollars par mois et par ordinateur. Vous avez cinq ordinateurs à sauvegarder ? Il vous en coûtera donc 50 dollars par mois, contre 12,50 dollars auparavant.

Afin de faire passer la pilule, Code42 propose une remise de 75 % à ses anciens clients Home voulant passer à l'offre Small Business. Une manière de ne pas dépenser plus de 2,5 dollars par mois... pour un an seulement, avant de revenir au plein tarif. L'éditeur s'est aussi rapproché d'un de ses concurrents : Carbonite. Les anciens abonnés Crashplan Home peuvent ainsi profiter d'une remise de 50 % sur la souscription d'une offre s'ils changent de crémerie.

À la recherche d'une alternative pour sauvegarder vos fichiers en ligne

Les prix et services proposés par Carbonite n'équivalent pas à Crashplan, alors que d'autres alternatives existent. Nous avons donc comparé les offres des principaux acteurs du secteur, et elles sont nombreuses : Backblaze, Carbonite, Mozy, Spider Oak, Google Drive, HubiC, etc.

Avant d'entrer dans le vif du sujet, rappelons un point important : la différence entre sauvegarde, synchronisation et archivage qui visent des pratiques et besoins assez différents.

  • Synchroniser : Disposer d'une copie en ligne des fichiers d'une machine accessible depuis plusieurs appareils
  • Sauvegarder : Disposer d'une copie des fichiers d'une machine qu'il est possible de restaurer facilement
  • Archiver : Disposer de copies sur le long terme, avec des procédés de récupération et de stockage spécifiques

Ce dernier cas est le plus souvent utilisé en entreprise, lorsqu'il s'agit de garder des éléments classés sur plusieurs années ou dizaines d'années. Des données froides auxquelles il peut être nécessaire d'accéder dans certains cas précis, qui sont couvertes par des solutions telles que Glacier d'Amazon, C14 d'Online.net ou Cloud Archive d'OVH.

Aujourd'hui, nous allons nous intéresser principalement au second cas, soit à la sauvegarde d'un ou plusieurs ordinateurs vers un service de stockage en ligne permettant une récupération en cas de problème. N'oubliez pas que vous pouvez y chiffrer vos données à travers des outils comme VeraCrypt ou même des solutions qui s'occupent des fichiers de manière individuelle comme Cryptomator ou CryptSync par exemple.

Carbonite : trois offres à partir de 60 dollars par an, avec un stockage illimité

Commençons par Carbonite, mis en avant par Code42. Trois offres sont proposées pour les particuliers, avec une capacité de stockage « illimitée » : Basic à 59,99 dollars par an (quasiment le même prix que feu Crashplan), Plus à 99,99 dollars (74,99 dollars via une promotion en ce moment) et Prime à 149,99 dollars. Dans tous les cas, les données d'un seul ordinateur peuvent être sauvegardées. Une offre d'essai gratuite de 15 jours est proposée.

Le premier palier sauvegarde l'ensemble des fichiers des répertoires utilisateur, à l'exception de ceux de plus de 4 Go et des vidéos, qui doivent être ajoutés manuellement. Carbonite essaie en effet de limiter les transferts de fichiers volumineux afin d'économiser le stockage côté serveur, tout en affichant une offre « illimitée ».

L'offre Plus prend automatiquement en charge les vidéos et sauvegarde également les données présentes sur un (et un seul) disque dur externe, mais pas les clés USB. Enfin, Prime n'a pas vraiment d'intérêt en France puisqu'elle permet de recevoir une copie physique de l'ensemble des données sauvegardées en cas de problème, uniquement aux États-Unis.

  • Installation et sauvegarde simplifiée, avec mode automatique

Lors de l'installation, Carbonite propose par défaut un mode automatique. À la fin de la procédure, cliquez simplement sur Start Backing up et la sauvegarde de vos documents commence (seul l'anglais est disponible). Pour ceux qui souhaitent définir manuellement les dossiers et autres paramètres, il suffit de cliquer sur advanced settings.

Quelle que soit la méthode d'installation, vous pouvez ensuite ajouter ou enlever des dossiers/fichiers à votre sauvegarde. Rendez-vous dans l'explorateur de fichiers et effectuez un clic droit sur l'élément concerné. Sélectionnez Carbonite dans le menu déroulant et, suivant les cas, cliquez sur Backup this up ou Don't back this up

  • Chiffrement via clé privée, gestion des versions jusqu'à trois mois

Carbonite propose un chiffrement des données via une clé gérée par la société. Si vous le désirez, il est néanmoins possible d'utiliser votre propre clé (sauf sur macOS).

Carbonite conservera vos données aussi longtemps qu'elles sont présentes sur votre ordinateur, avec une gestion des versions sur trois mois.. Si vous les effacez, elles resteront disponibles 30 jours, puis seront supprimées. Si vous débranchez votre disque dur externe, un compte à rebours sera enclenché, comme si vous aviez supprimé les données. 

  • Carbonite
  • Carbonite
  • Carbonite
  • Carbonite sauvegarde cloud

Backblaze : 5 dollars par mois, (presque) tous les fichiers concernés

De son côté, Backblaze ne propose qu'une seule formule, pour 5 dollars par mois (ou 50 dollars par an) par ordinateur. Une offre d'essai de 15 jours permet de découvrir le service. Tous vos fichiers sont sauvegardés (du moins en théorie, comme nous allons le voir juste après), y compris les vidéos, quelle que soit leur taille. 

Si Carbonite laisse le choix lors de l'installation, Backblaze passe en force avec le mode automatique. Une fois l'application lancée, elle analyse votre disque dur et commence dans la foulée la sauvegarde de vos documents. Bien évidemment, il est possible de modifier les réglages par défaut via le menu Paramètres du panneau de configuration de l'application. Il est accessible d'un clic droit sur l'icône de la barre des tâches sous Windows.

  • Des types de fichiers « exclus » par défaut, modifiables dans les paramètres

L'éditeur affirme que sa solution « sauvegardera automatiquement tous vos fichiers, qu'il s'agisse de documents, photos, musique ou films. Nombre de fichiers illimité. Taille des fichiers illimitée »... Mais les choses sont un peu plus compliquées lorsque l'on commence à fouiller dans les conditions d'utilisation.

Il est en effet précisé « que certains fichiers comme les ISO (images), VMC VHD VMSN (disques virtuels), SYS (Configuration système et pilotes), EXE (fichiers d'application) » sont exclus par défaut. Il est par contre possible de les ajouter manuellement via les paramètres de l'application (voir captures ci-dessous).

Comme dans le cas de Carbonite, le but est de laisser de côté des fichiers qui peuvent rapidement prendre beaucoup de place sur les serveurs, tout en proposant une offre « illimitée ».

  • Chiffrement via clé personnelle, gestion des versions sur 30 jours

Concernant la gestion des versions, Backblaze « conserve des versions multiples d'un même fichier jusqu'à 30 jours ». Les disques durs externes et clés USB sont pris en charge, mais pas les dossiers partagés sur le réseau (NAS ou autre ordinateur).

Comme avec Carbonite, les données sont chiffrées par défaut avec une clé détenue par la société. Dans les paramètres, il est possible d'en définir une personnalisée. 

  • Backblaze
  • Backblaze
  • Backblaze
  • Backblaze sauvegarde cloud
  • Backblaze sauvegarde cloud
  • Backblaze sauvegarde cloud

Mozy : jusqu'à 5 ordinateurs par compte, mais pas de stockage illimité

Mozy est une solution de Dell EMC qui combine à la fois sauvegarde et synchronisation (via Mozy Sync). Dans sa version grand public, MozyHome, trois offres sont proposées : 2 Go gratuits afin de découvrir le service (avec quelques limitations sur les types de fichiers sauvegardés), 50 Go pour 4,99 euros par mois pour un seul ordinateur et 125 Go à 8,99 euros par mois, mais utilisables sur trois machines à la fois. 

Lors de la souscription, Mozy permet d'augmenter le nombre d'ordinateurs, via une option qui coûte 2 euros par mois et par machine (dans la limite de cinq au total). Vous pouvez également ajouter du stockage à l'une des deux offres. Le tarif est le même dans les deux cas : 2 euros par mois par tranche de 20 Go. 

  • À vous de choisir les fichiers/dossiers qui seront sauvegardés

Lors de l'installation, l'application vous demandera de sélectionner les dossiers et fichiers que vous souhaitez sauvegarder (voir captures ci-dessous). Une estimation de la taille de chaque répertoire est affichée. 

Bien évidemment, il sera par la suite possible d'en ajouter ou d'en supprimer depuis les paramètres de l'application (clic droit sur l'icône dans la barre des tâches de Windows). Les disques durs externes sont supportés, mais pas les clés USB (tous les détails se trouvent par ici).

  • Chiffrement via clé privée, gestion des versions sur trois mois

Les données sont chiffrées par défaut via l'algorithme Blowfish avec une clé sur 448 bits générée par Mozy. Vous avez la possibilité de la changer pour une clé maison si vous le désirez, exactement comme chez Carbonite et Backblaze.

Comme ses deux concurrents, Mozy propose une gestion des versions des fichiers permettant de récupérer un document tel qu'il était il y a plusieurs semaines par exemple. La politique est de conserver des versions d'un même fichier jusqu'à trois mois. La durée de vie des versions dépend de la fréquence des mises à jour (tous les détails se trouvent par ici).

Enfin, en cas de suppression sur votre ordinateur, un fichier sera sauvegardé sur les serveurs de Mozy pendant 30 jours.

  • Mozy
  • Mozy
  • Mozy
  • Mozy
  • Mozy sauvegarde cloud
  • Mozy sauvegarde cloud

SpiderOak One : de 100 Go à 5 To pour de la sauvegarde et de la synchronisation

Comme Mozy, SpiderOak ne propose pas de stockage illimité. Les tarifs oscillent entre 5 euros par mois pour 100 Go et 25 euros pour 5 To. Dans tous les cas, les fonctionnalités sont les mêmes et trois semaines d'essai sont proposées gratuitement.

Comme Mozy, HubiC et Google Drive, SpiderOak One propose un outil de synchronisation (via son service Hive), en plus de la fonctionnalité de sauvegarde.

  • Sélection manuelle des dossiers et fichiers, attention à la suppression 

Une fois l'installation terminée, il faudra vous rendre dans l'application (via l'icône de la barre des tâches de Windows), puis dans l'onglet Sauvegarder pour cocher les dossiers qui vous intéressent. Comme avec Carbonite, il est possible de passer par le menu contextuel de l'explorateur de fichiers pour ajouter un dossier ou un fichier à SpiderOak One.

Mis en ligne, les fichiers ne seront supprimés que si vous en faites la demande depuis l'application. Par défaut, arrêter de sauvegarder un dossier n'entraine pas non plus sa suppression de votre compte : il continuera donc à occuper de la place sur votre quota. Pour supprimer un dossier ou fichier sauvegardé, il faut se rendre dans l'onglet Gérer de l'application. Une gestion des versions est aussi de la partie.

  • Une clé privée générée automatiquement et non modifiable

Les données sont chiffrées, mais vous n'avez pas la possibilité de définir une clé personnelle. Celle-ci est générée automatiquement lors de la création du compte, une étape réalisée depuis l'application sur votre machine. « Nous ne pouvons même pas savoir les noms de vos fichiers et dossiers » affirme l'éditeur.

Sachez enfin que les périphériques de stockage externes peuvent être sauvegardés via SpiderOak (clés USB incluses).

  • SpiderOak
  • SpiderOak
  • SpiderOak
  • SpiderOak Sauvegarde cloud
  • SpiderOak Sauvegarde cloud
  • SpiderOak Sauvegarde cloud
  • SpiderOak Sauvegarde cloud
  • SpiderOak Sauvegarde cloud
  • SpiderOak Sauvegarde cloud

Google Drive : pas de restriction sur les fichiers, un espace de stockage limité

Avec Google Sauvegarde et Synchronisation, le stockage n'est pas non plus illimité. Vous payez en fonction de ce dont vous avez besoin : 1,99 euro par mois pour 100 Go ou 9,99 euros pour 1 To (il est possible de grimper jusqu'à 30 To pour 299,99 euros par mois). 15 Go sont proposés gratuitement par le géant du Net.

Une fois l'installation du client terminée, il faudra sélectionner manuellement les dossiers que vous souhaitez sauvegarder. Pour rappel, nous avions publié une prise en main de cet outil lors de sa sortie

Googld Drive sauvegarde cloudGoogld Drive sauvegarde cloud

HubiC : sauvegarde et synchronisation, 10 To pour 50 euros par an

HubiC fonctionne un peu sur le même principe que le client de Google, avec sauvegarde et synchronisation. Comme le service du géant du Net, aucune sauvegarde n'est mise en place par défaut, il faut définir la liste des répertoires à la main.

25 Go sont proposés gratuitement avec deux offres payantes : 1 euro par mois (10 euros par an) pour 100 Go et 5 euros (50 euros par an) pour 10 To. Point intéressant pour certains, les données sont stockées en France (à Gravelines).

Par contre, HubiC est régulièrement pointé du doigt par certains utilisateurs pour des problèmes de qualité de service et plus spécialement pour des questions de rapidité de la connexion. 

hubiC sauvegarde cloudhubiC sauvegarde cloud

Amazon, OneDrive, Synology C2... : d'autres services pour sauvegarder ses données

Comme les autres GAFAM, Amazon propose aussi une solution de stockage en ligne. Attention, il ne s'agit pas de sauvegarder vos documents comme les offres précédentes, mais simplement d'un dossier sur votre ordinateur qui sera ensuite synchronisé avec les serveurs de la société (et vos différentes machines).

Avec son Drive, Amazon propose à ses clients Prime du stockage illimité pour les photos ainsi que 5 Go pour les autres fichiers. Pour 70 euros par an (abonné Prime ou non), vous pouvez bénéficier d'un espace de stockage illimité.

Cette option était également disponible aux États-Unis jusqu'au mois de juin, mais le géant de la vente en ligne a décidé de changer son fusil d'épaule : fini l'illimité et place à deux nouvelles tarifications annuelles : 11,99 dollars pour 100 Go ou 59,99 dollars par To (entre 1 et 30 To). La France n'est pas concernée par ce changement pour le moment, mais rien ne dit que cela sera toujours le cas.

Microsoft aussi y va de son cloud public, avec OneDrive. 5 Go sont offerts à tous les utilisateurs, tandis qu'il vous en coûtera 2 euros par mois pour 50 Go. Les clients Office 365 bénéficient de leur côté de 1 To de stockage avec leur abonnement (ou 5x 1 To avec Office 365 Famille), ce qui peut être suffisant pour certains.

D'autres services proposent des offres de sauvegarde en ligne. C'est notamment le cas de Synology avec son cloud public C2 qui sera lancé le 18 septembre en version finale. Comme nous l'avions par contre expliqué dans notre test de la bêta, seuls les NAS Synology peuvent y enregistrer des données, et non directement un utilisateur depuis son ordinateur.

Notez que certains hébergeurs comme Infomaniak proposent des solutions permettant de disposer d'un NAS à distance, mais cela est assez coûteux (dès 45 euros par mois) et vise donc un public qui aura aussi besoin des autres fonctionnalités.

Vous pouvez aussi opter pour une solution de sauvegarde maison en louant un serveur et en y publiant vos données avec des applications prévues à cet effet comme Duplicati. Mais là aussi cela s'adresse à un public particulier.

Quelle offre choisir ? 

La réponse dépendra évidemment de vos besoins et du nombre de machines dont vous avez la charge. Si vous avez de grosses quantités de données à sauvegarder, Backblaze et Carbonite sont à privilégier avec leur stockage illimité. En contrepartie, il faudra veiller aux types de documents pris en charge par chaque service ainsi qu'à la licence, souvent pour un seul ordinateur. Avec les autres solutions, vous payez en fonction de l'espace de stockage désiré.

Si Backblaze, Carbonite et Mozy effacent automatiquement un fichier supprimé sur votre machine, ce n'est pas le cas de SpiderOak. Attention donc, votre espace peut rapidement se remplir de données inutiles. De leur côté, HubiC et Google Drive vous laissent le choix sur l'attitude à adopter : en cas de suppression sur l'ordinateur, le dossier/fichier est aussi supprimé du cloud, ou bien il reste en place.

Afin de vous permettre de choisir simplement l'offre qui vous convient le mieux, nous avons regroupé les principales fonctionnalités des différents services dans le tableau ci-dessous. Comme toujours, n'hésitez pas à partager votre propre expérience au sein de nos commentaires.

Comparatif sauvegarder ordinateur août 2017


chargement
Chargement des commentaires...