Bitcoin Cash : un fork controversé pour fluidifier les transactions

Winter is coming 158
Accès libre
image dediée
Crédits : Tsokur/iStock/Thinkstock
Crypto-monnaie
Par
le mardi 01 août 2017 à 12:00
Kevin Hottot

Une frange de la communauté Bitcoin n'est pas en faveur de SegWit et entend le faire savoir. Celle-ci a donc prévu un fork de la blockchain de Bitcoin pour ce début d'après-midi, qui donnera naissance à une nouvelle crypto-monnaie : Bitcoin Cash (BCC).

On pouvait penser que l'adoption de SegWit s'était effectuée sans heurts... C'est finalement un peu plus compliqué que ça. Sur Reddit, de nombreux utilisateurs prônaient une augmentation pure et simple de la taille des blocs afin de résoudre les problèmes de mise à l'échelle de Bitcoin

La solution adoptée par l'écrasante majorité des mineurs reste SegWit, et sera de toute façon mise en place dans la chaîne principale de Bitcoin dans les jours prochains (autour du 25 août précisément). Si l'on parle ici de chaîne principale, c'est parce qu'un fork doit avoir lieu en début d'après-midi, avec la création d'une nouvelle blockchain. 

Bitcoin Cash, un « hard fork » pour de plus gros blocs

Le protocole Bitcoin prévoit que des utilisateurs peuvent déclencher un « hard fork », c'est à dire la création d'une chaîne secondaire gardant un tronc commun avec la blockchain principale, s'ils estiment pouvoir apporter ainsi des améliorations au protocole. 

C'est précisément ce qu'il va se passer aujourd'hui, aux alentours de 14h20, heure française. Une nouvelle chaine baptisée Bitcoin Cash va voir le jour, et vivra en parallèle de la blockchain de Bitcoin. Elle disposera de sa propre monnaie (le bitcoin cash, ou BCC) et tous les utilisateurs de Bitcoin y auront affaire d'une manière ou d'une autre.

En effet, si vous disposez au moment du fork de bitcoins déposés sur un portefeuille ou une plateforme prenant en charge Bitcoin Cash, vous recevrez automatiquement un montant équivalent en BCC, que vous pourrez utiliser comme bon vous semble. La liste des plateformes et portefeuilles concernés est disponible par ici.

Nouvelle blockchain, nouvelles règles... 

« En 2017, la capacité de la blockchain Bitcoin a heurté un mur invisible. Les frais de transaction ont explosé, et Bitcoin a perdu en fiabilité avec des utilisateurs qui n'étaient pas en mesure de voir leurs transactions confirmées, même après des jours d'attente », explique l'équipe de Bitcoin Cash. « Bitcoin a cessé de grandir. De nombreux utilisateurs, marchands, entreprises et investisseurs ont abandonné Bitcoin. Sa part de marché vis-à-vis des autres crypto-monnaies a rapidement fondu de 95 à 40 % ». 

Partant de ce constat, ces utilisateurs ont cherché à suivre une autre piste que SegWit pour résoudre le problème autrement. Quand SegWit permet en théorie une augmentation de 70 % du nombre de transactions traitées par bloc, les adeptes de BCC eux, veulent tout simplement faire passer la taille des blocs de 1 Mo à 8 Mo. 

Augmenter la taille des blocs, un choix lourd de conséquences

Dans l'absolu, cela permettrait effectivement de multiplier par 8 le nombre de transactions pouvant être traitées. Cependant cette solution présente également plusieurs inconvénients, à commencer par la taille des blocs en elle-même, qui ferait rapidement exploser celle de la blockchain.

Par ailleurs, comme soulevé lors des débats autour de la mise en place de SegWit2x, l'augmentation de la taille des blocs est également une source de vulnérabilité. Il est actuellement possible de forger des transactions qui (à elles seules) peuvent occuper tout un bloc de 1 Mo, mais les valider ne demande que 30 secondes à un ordinateur moderne. Une même transaction de 2 Mo demanderait plus 10 minutes de calcul pour arriver au même résultat. À 8 Mo, le temps de résolution augmenterait exponentiellement si des mesures de protection ne sont pas prises. 

Autre inconvénient, avec des blocs plus lourds, les nœuds du réseau doivent également être plus performants, ce qui implique une certaine forme de centralisation. Enfin, dernier point noir pour les mineurs : si la taille du bloc est plus importante, la bande passante nécessaire pour miner augmente d'autant. Or en Chine, où se trouvent les principaux mineurs de crypto-monnaie, il n'est pas encore évident pour tous d'avoir accès à une connexion suffisamment robuste pour ce type d'opération. 

Wait and see

À quelques heures du moment fatidique, le succès de cette initiative est plus qu'incertain et l'on a aucune idée de la valeur que donneront les amateurs de crypto-monnaies à Bitcoin Cash. Il est très peu probable qu'un BCC s'échange à la même hauteur qu'un BTC, mais il restera intéressant de voir comment évoluera le cours de cette nouvelle monnaie, ainsi que le rythme à laquelle elle sera adoptée ou non. 

L'un des points pouvant favoriser son adoption sera sans doute, dans un premier temps, le coût plus faible des transactions, les blocs étant plus grands l'espace ne devrait pas y manquer. Mais est-ce que les mineurs suivront le mouvement ? C'est encore une autre paire de manches.


chargement
Chargement des commentaires...