Vault 7 : la CIA peut dérober des données par SMS depuis des smartphones Android piratés

Et pas besoin de connexion 43
image dediée
Crédits : gmutlu/iStock
Securité
Par
le lundi 17 juillet 2017 à 17:42
Vincent Hermann

En fin de semaine dernière, WikiLeaks a tiré sa nouvelle salve de documents sur la CIA et ses outils d’espionnage. Cette fois, elle se penchait sur HighRise, destiné à capter les données d’un smartphone avant de les émettre par SMS.

Depuis bientôt quatre mois, WikiLeaks publie chaque semaine des documents sur les outils et méthodes de la CIA pour mener à bien ses opérations de renseignements. Jusqu’à présent, ces outils et techniques se sont révélés être conçus pour des missions visant précisément une ou plusieurs cibles. Le contexte est donc différent des révélations d’Edward Snowden sur la NSA et l’espionnage de masse.

Après les voitures autonomes, les téléviseurs connectés, les vraies fausses applications pour Windows, les outils pour contaminer des routeurs, une longue série d’implants pour clients et serveurs Windows ou encore un module capable de récupérer des données OpenSSH depuis une machine sous Linux, WikiLeaks dévoile HighRise, un programme conçu pour les smartphones. Sa mission, récolter des données et les émettre via… SMS.

Émettre des données de manière discrète

Lisez la suite : 81 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...