Mutualisé d'OVH : importante panne, communication floue, clients dans l'expectative

La goutte d'eau qui fait déborder le vase ? 83
image dediée
Web
Par
le lundi 03 juillet 2017 à 12:38
Sébastien Gavois

Une baie de stockage regroupant une partie des bases de données des serveurs mutualisés d'OVH est en panne, entrainant dans son sillage de nombreux sites. L'hébergeur a restauré une sauvegarde, ce qui n'est pas sans conséquence pour certains clients qui ont perdu des données dans l'histoire.

Mercredi, 8h précise, c'était le coup d'envoi des soldes, une période commerciale importante pour de nombreuses boutiques qui peuvent alors écouler leurs stocks et revendre à perte si elles le souhaitent. Un lancement qui a tourné au vinaigre pour certains, à cause d'une panne d'ampleur sur l'offre d'hébergement mutualisé d'OVH.

Mutualisés : le datacenter de Paris victime d'une importante panne sur certaines BDD

Ils sont actuellement plus de trois millions de sites web à utiliser ce service, répartis sur deux datacenters : Paris (P19) et Gravelines (GRA1). Dans la majorité des cas, le Roubaisien affirme utiliser une technologie maison pour le stockage, combinée à des solutions propriétaires dans le cas de P19. Et c'est justement une de ces dernières qui pose problème.

« Le jeudi 29 juin à 18h30, nous avons eu un incident sur l'une de baies de stockage EMC VNX 5400 que nous utilisons pour stocker une partie de bases de données de l'hébergement mutualisé à P19 » explique Octave Klaba, qui a repris son poste de directeur général en mars.

L'ensemble comprend 96 SSD sur plusieurs baies physiques configurées en mode active-active, ce qui signifie que si l'une des deux flanches, la seconde assure la continuité du service. « On a eu le souci sur les deux baies physiques. le cas qui n'arrive jamais » affirme Octave Klaba sur Twitter. C'est « notre faute » ajoute-t-il au passage... mais la situation n'a pas toujours été aussi simple, notamment lors des premières heures de l'incident.

OVH blanchit Dell/EMC, son infrastructure mise en cause

Lisez la suite : 74 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...