Debian 9.0 Stretch modernise ses paquets et améliore sa sécurité

26 mois de travail 88
En bref
image dediée
OS
Par
le lundi 19 juin 2017 à 11:30
Vincent Hermann

Après plus de deux ans de développement, la distribution Linux Debian 9 est enfin disponible au téléchargement depuis ce week-end. Elle comporte un grand nombre de nouveautés, avec une mise à jour générale des paquets et d’importants remplacements.

Cette version, dédiée à Ian Murdock (fondateur du projet Debian décédé en décembre 2015) et nommée Stretch, a nécessité 26 mois de travail. L’équipe de Debian a toujours préféré prendre son temps pour stabiliser ses moutures, d’autant que de nombreuses autres distributions s’en servent comme base, la plus connue étant Ubuntu.

Une mise à jour importante de tous les paquets

Parmi les plus gros changements, on note évidemment des mises à jour significatives de paquets, notamment pour les environnements de bureau. GNOME passe ainsi de la version 3.14 à la 3.22, KDE de la 4.14 à la Plasma 5.8, Xfce de la 4.10 à la 4.12, ou encore MATE de la 1.8 à la 1.16. Pour les utilisateurs de Debian ne se servant que des versions stables de la distribution, il y aura donc d’importants changements à appréhender selon les cas.

Bien sûr, le même principe s'applique aux applications. LibreOffice saute par exemple de la mouture 4.3 à la 5.2, Vim de 7 à 8 ou encore GnuPG de 1.4 à 2.1. Point important, les variantes Iceweasel et Icedove sont remplacés par les versions officielles, Firefox et Thunderbird. Le premier bascule d’ailleurs sur la branche 52 ESR, tandis que le second reste pour l’instant sur la version 45 (l’ESR précédente). Autre changement significatif, MariaDB est utilisé par défaut comme variante de MySQL.

Meilleure sécurité et gestion de l'UEFI

Côté sécurité, la version 9 de Debian est une avancée marquante. La nouvelle version de GnuPG apporte de nombreuses améliorations, comme des paramètres par défaut plus stricts, une architecture plus modulaire, un meilleur support des smartcards ou encore la prise en charge de l’ECC (elliptic curve cryptography). De nouvelles protections doivent également empêcher les pirates de s’en prendre aux compilateurs (grâce aux Constructions reproductibles) et le serveur X n’a plus besoin des privilèges root pour fonctionner.

Parmi les autres améliorations importantes, signalons un meilleur support de l’UEFI. Introduit initialement dans Wheezy (Debian 7.0), elle supporte notamment l’UEFI 32 bits quand une version 64 bits de Debian est installée. Côté architectures, on reste dans du Debian, même si la gestion des PowerPC 32 bits Motorola/IBM a disparu. Sont ainsi pris en charge i386, amd64, ppc64el, armel, arm64, mips, mipsel et mipsel64.

Disponible en 75 langues, Debian Stretch peut être récupéré sous la forme d’une image Live ou d’une image ISO d’installation, que l’on pourra placer sur des Blu-ray, CD, DVD et clés USB. L’équipe a également publié un guide de mise à jour complet pour migrer depuis Debian 8.0 (Jessie). Cela étant, elle ajoute que l’opération devrait se faire sans effort depuis l'outil de gestion de paquets apt-get dans la grande majorité des cas.


chargement
Chargement des commentaires...