TF1 dénonce ses contrats avec les opérateurs pour imposer son offre Premium

Bientôt le retour de la mire ? 191
image dediée
FAI
Par
le jeudi 13 avril 2017 à 11:20
Kevin Hottot

Le bras de fer entre le groupe TF1 et les FAI français gagne en intensité. La chaîne veut poser de nouvelles conditions aux opérateurs en leur demandant de payer nettement plus cher pour sa diffusion en OTT ou pour ses services de replay et personne ne semble vouloir céder.

Remontons au mois de juillet 2016. Les contrats liant TF1 aux opérateurs concernant la diffusion des chaînes du groupe devaient arriver à terme à la fin de l'année et de nouvelles négociations étaient prévues.

D'un côté, TF1 veut faire significativement gonfler ses recettes en proposant aux opérateurs un package enrichi (TF1 Premium), qui doit lui rapporter 100 millions d'euros par an, au lieu de 10 millions aujourd'hui pour ses services de replay. De l'autre, Free, Orange et SFR n'ont pas vraiment envie de payer davantage. 

Les négociations se durcissent

Les discussions se poursuivent donc depuis de longs mois, et les positions de chaque partie ne semblent pas avoir évolué de manière significative. Les accords précédents ont été prolongés temporairement, le temps de trouver une solution convenant à tout le monde. 

Selon des informations des Échos, recoupées par l'AFP, le ton des discussions s'est nettement durci. TF1 a ainsi envoyé des lettres recommandées aux opérateurs télécoms ainsi qu'à Canal+ les menaçant d'une interruption de la fourniture de ses chaînes gratuites, tant que le groupe ne sera pas rémunéré à ce titre.

Sont ainsi concernées TF1, mais aussi TMC, NT1, HD1 et LCI, en OTT. « On s’est mis en ordre de marche. Tous les contrats de nos chaînes ont été dénoncés. Nous avons fait des constats. La résiliation est effective » nous confirme une source proche du dossier, qui note cependant que « techniquement, c’est très compliqué de bloquer les diffusions ».

Jusqu'au bout

Déjà en février, Régis Ravanas, directeur général adjoint chargé de la publicité chez TF1, clamait que son groupe était prêt à « aller jusqu'au bout et si cela devenait nécessaire aller jusqu'à se passer de diffusion du signal TF1 sur certaines plateformes ». Le tout en brandissant un sondage estimant que « 64% des sondés changeraient d'opérateur si TF1 n'était plus dans l'offre ». Un chiffre que nous n'avions pas vraiment pu confirmer en interrogeant nos lecteurs.

Il n'est pour l'instant pas question d'en interdire rapidement la diffusion par les box, mais les applications TV d'Orange ou myCanal sur smartphones et tablettes, ainsi que leurs équivalents ailleurs sont concernées, tout comme la diffusion des chaînes via des sites web. Appareils mobiles et interfaces web seraient concernés dès la fin du mois et les box sur l'été, selon Les Échos, dont l'information n'a pas pu être recoupée. Contactés, Canal et SFR n'ont pas encore répondu à nos sollicitations. De son côté, Free se refuse à tout commentaire.

Un porte-parole d'Orange nous confirme avoir reçu la dénonciation du contrat par TF1. L'opérateur réaffirme qu'il n'a pas l'intention de payer le groupe audiovisuel pour la distribution des chaines de la TNT, dont il assure déjà lui-même la distribution, à ses frais. L'entreprise n'a pas souhaité nous en dire plus sur les suites du dossier.


chargement
Chargement des commentaires...