L'enregistrement sur Molotov.tv plafonné à 20 h sur les chaînes des groupes M6 et TF1

Accroche-toi au plafond, j'enlève le bouton record 55
En bref
image dediée
Crédits : Marc Rees (licence CC by SA 3.0)
Loi
Marc Rees

L’enregistrement des chaînes des groupes M6 et TF1 est plafonné à chaque fois à 20 heures cumulées. Une conséquence de l’accord passé entre Molotov.tv et ces acteurs, sur l’autel de la loi Création. 

L’information, révélée par Satellifax, était restée sous les radars jusqu’à présent. Un utilisateur qui souhaite enregistrer plus de 20 h de programmes sur une chaîne des groupes M6 ou TF1, se heurtera nécessairement à un plafond. Par exemple pour M6, ce message s’affichera : « Impossible de bookmarker : les enregistrements cumulés pour les chaînes du groupe M6 ne peuvent dépasser 20 heures. Vous devez supprimer des programmes déjà enregistrés ou programmés pour cette chaîne avant de continuer. »

Comment expliquer une telle mesure ? Nos confrères se demandent si Molotov.tv ne se serait pas fait « taper sur les doigts ». De fait, l’explication est plus simple qu'un coup de baguette. La loi Création a ouvert la possibilité pour les services d’enregistrement de flux vidéo comme Molotov.tv de permettre la duplication dans le « Cloud » des flux TV, en s’abritant sous l’exception de copie privée. L’avantage ? Les chaînes n’ont plus à négocier de droits exclusifs avec une ribambelle d’acteurs, elles n’ont qu’à surfer sur cette exception à leur monopole.   

Pourquoi une telle limitation ? 

Seulement, la loi portée par Fleur Pellerin puis Audrey Azoulay a laissé in fine place à une part de négociations entre les protagonistes, ici la plateforme et les chaînes. D’abord très opposées au débordement de l’exception copie privée sur le « Cloud », celles-ci ont finalement accepté de négocier cette limitation.

Un tel « caping » de 20 heures a sans aucun doute été justifié par la crainte d’une concurrence honteuse avec leurs propres services, telle la catch-up TV. Contrairement à la redevance copie privée, dont elles ne touchent pas un centime, TF1, NT1, TMC, LCI, etc. d'un côté, M6, W9, Paris Première, etc. de l'autre, peuvent espérer sur leurs plates-bandes de juteuses retombées publicitaires.

Côté utilisateur, seule solution : l'effacement

En attendant, l’utilisateur plafonné qui souhaiterait enregistrer un programme issu de ces flux n’aura pas d’autre choix : effacer des contenus préalablement stockés pour ensuite espérer dégager suffisamment d’espace.

Fait notable, ces limitations devraient en toute logique jouer sur les études d’usages qui permettront, dans un an environ, de déterminer le barème définitif de la redevance due par Molotov.tv. Si la copie privée est limitée pour ces deux grands groupes, le montant de redevance versé par la société devrait nécessairement en subir les conséquences, à la baisse. 


chargement
Chargement des commentaires...