Twitter coupe les notifications sur les mentions par des comptes bloqués ou masqués

Chut ! 2
image dediée
Services

Twitter continue son offensive sur le terrain du harcèlement en bloquant désormais les notifications de conversations où le compte serait mentionné par des personnes bloquées ou masquées. L’objectif est toujours le même : la tranquillité. 

Twitter mène une bataille délicate sur le terrain du harcèlement, en tentant de favoriser des fonctionnalités et de couper certaines notifications. L’éditeur se dit conscient des problèmes rencontrés par une partie des utilisateurs, qui sont parfois noyés sous un flot de notifications nauséabondes.

Silence, on tweete

Depuis hier soir, une nouvelle mesure est active : il n’y a plus de notification si l’utilisateur est mentionné dans une conversation entre personnes qu’il aurait bloqué ou masqué. Rappelons qu’il existe une grande différence entre les deux. Bloquer un compte lui interdit de voir vos tweets, de même que vous ne pouvez pas voir les siens. Masquer un compte revient simplement à ne plus afficher ses tweets.

Une conversation démarrée par un compte bloqué ou masqué et vous citant ne génèrera donc aucun signal. Ces tweets n’apparaitront même pas dans l’onglet spécifique aux notifications. Pour les voir, il faudra lancer une recherche sur votre propre pseudo. Par contre, si des personnes que vous suivez interviennent dans la conversation, elles génèreront cette fois des notifications.

Une offensive qui gagne en puissance

Ce blocage a clairement du sens. Proposer de bloquer ou masquer des comptes perdait de son intérêt en autorisant les notifications dans les conversations en cas de mention. Il s’inscrit dans un mouvement plus général, dont tous les chapitres ne sont pas forcément heureux.

En début de semaine, Twitter avait par exemple désactivé les notifications d’ajouts aux listes. En l’espace de deux heures, les réactions très négatives des utilisateurs ont poussé l’entreprise à revoir ses plans. Beaucoup estimaient qu’elle ne faisait que cacher la poussière sous le tapis et réclamaient plutôt de nouvelles options, comme la possibilité de sortir d’une liste, ou même de bloquer tout ajout.

Publiée le 17/02/2017 à 10:10
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...