Vivaldi 1.7 peut capturer les pages web et les annoter

Pour les vrais 39
image dediée
Navigateurs

Le navigateur Vivaldi vient de recevoir une nouvelle mise à jour. La version comporte plusieurs nouveautés, dont un nouvel outil de capture d’écrans, permettant d’annoter par exemple des pages web sauvegardées sous forme d’image.

Vivaldi est un outsider dans le domaine des navigateurs. Fondée par des anciens d’Opera, cette société souhaite proposer un produit conçu pour les utilisateurs qui s’y « connaissent » et ont des besoins plus importants. Il s’agit en outre d’une réaction au chemin pris par Opera après l’élagage radical de version 15, quand le navigateur a basculé sur le moteur de rendu Blink de Google (lui-même étant un fork de Webkit).

Un outil intégré pour des captures des zones ou des pages complètes

La nouvelle version 1.7 ne change donc pas l’orientation de Vivaldi, au contraire. Le principal ajout se présente sous forme d’un bouton d’appareil photo dans la barre de statut. Une fois que l’on clique dessus, on peut capturer l’écran, avec plusieurs réglages. On peut par exemple ne garder qu’une zone particulière, ou au contraire enregistrer toute la page, même quand celle-ci déborde de l’écran.

Quel que soit le mode retenu, l’utilisateur aura le choix entre sauvegarder le résultat en JPG ou en PNG. Il peut également envoyer la capture dans le presse-papier, afin que de la rappeler dans une autre application, comme Photoshop, Twitter, Slack, Messenger ou même Skype. La fonction est d’autant plus pratique qu’elle n’est accessible généralement que via une extension dans les autres navigateurs, et qu’on peut l’appeler via un raccourci clavier, à définir dans les options.

La fonction est compatible avec Notes (accessible dans la barre latérale), de deux manières. D’une part, en permettant d’annoter les captures d’écran. Pratique si l’on souhaite placer une indication avant de l’envoyer. D’autre part, en permettant d’enregistrer les zones sélectionnées directement comme des Notes.

vivaldivivaldi

Vivaldi peut imposer le silence à tous les onglets

Vivaldi 1.7 étend en outre sa fonctionnalité dédiée aux onglets bruyants. Actuellement, un bouton permet de repérer tous les onglets en train de jouer un son – quel qu’il soit – afin de les réduire au silence. Désormais, l’utilisateur peut attribuer un raccourci clavier pour une autre fonction, encore plus radicale : couper le son de tous les onglets.  

Plusieurs autres améliorations bienvenues sont également disponibles. Par exemple, les notifications sous macOS sont désormais natives, le navigateur utilisant celles fournies par le système. L’utilisateur pourra en outre configurer le délai de chargement dans les onglets épinglés, afficher ou masquer les boutons des extensions dans la barre d’adresse, envoyer directement un texte copié dans les Notes via le raccourci Ctrl + Maj + C ou encore ne sauvegarder que les onglets de la fenêtre active à l’arrêt du navigateur.

Les connexions non sécurisées sont maintenant signalées

La nouvelle version met également en place une nouveauté que l’on a vu arriver récemment dans Chrome et Firefox : la mise en avant des sites non-HTTPS quand ils proposent une connexion ou un paiement. Désormais, la barre d’adresse affiche clairement « Non sécurisé » si une page propose une telle opération sans disposer des protections adéquates. Notez d’ailleurs qu’Opera 43, tout juste sorti, n’adopte pas encore ce comportement.

Pour récupérer la dernière mouture du navigateur, on peut utiliser l’outil intégré, ou bien cliquer sur l’un des liens ci-dessous.

Publiée le 08/02/2017 à 11:30
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...