Bouygues Telecom doit clarifier les détails et limitations de son offre 4G Box

Si c'est flou, c'est qu'on se moque de nous ? 68
image dediée
FAI

Alors que Bouygues Telecom vient de lancer son offre d'accès à Internet fixe exploitant son réseau mobile 4G, quelques zones de flou perdurent. L'opérateur gagnerait ainsi à préciser plusieurs éléments, notamment concernant l'éligibilité ou les éventuelles limitations sur la data ou les vidéos.

La semaine dernière, Bouygues Telecom officialisait une nouvelle offre qu'il testait auprès de certains clients depuis quelques mois : 4G Box. Pour faire simple, il s'agit d'utiliser le réseau 4G de l'opérateur pour disposer d'un accès à Internet fixe. Le tout est annoncé à 29,99 euros par mois, sans engagement. Un tarif auquel il faut ajouter 3 euros de location du modem Huawei E5180 (habituellement vendu aux alentours de 160 euros en France).

Bouygues manque de transparence sur l'éligibilité à 4G Box

Le but avoué de cette offre est de proposer une solution alternative à ceux qui sont dans une zone mal couverte par l'ADSL mais qui ont accès à la 4G de Bouygues. De quoi disposer de débits supérieurs sans attendre l'arrivée de la fibre. Ainsi, seuls les clients dans certaines zones géographiques sont éligibles.

Mais l'opérateur n'est malheureusement pas très transparent sur ce point puisqu'il ne donne pas de détails et ne publie pas de carte précise des zones concernées. Certes, on retrouve des cartes ici ou là, mais rien n'est accessible sur le site de l'opérateur, encore moins une carte navigable. Un comble à l'heure où l'ARCEP demande des informations plus précises aux opérateurs.

Pour le moment, seul son outil d'éligibilité permet de savoir si l'on peut y souscrire ou non. L'occasion d'inciter les internautes à utiliser ce module dont on espère qu'il ne sert pas à récolter des données dans un but de contact commercial ultérieur, surtout qu'aucun dispositif d'opposition n'est proposé.

Couverture 4G Box Bouygues Telecom

On notera au passage que les zones concernées ne sont pas uniquement celles qui sont mal desservies par l'ADSL. Il s'agit aussi parfois de zones où le FAI ne propose pas de dégroupage en propre. Si plusieurs de nos lignes de test dans des zones assez éloignées d'un NRA n'ont pas accès à l'offre 4G Box, c'est le cas d'une autre qui bénéficie pourtant du VDSL chez Orange. Mais le NRA en question n'est pas dégroupé par Bouygues Telecom, ce qui explique sans doute l'éligibilité.

Nous avons demandé des précisions à l'opérateur qui s'est refusé à tout commentaire, nous précisant seulement que le fait qu'être sur un NRA non dégroupé par Bouygues Telecom n'est pas un critère d'éligibilité et que le cas que nous avons relevé est une simple coïncidence. 

D'autres limitations, du flou concernant les contenus vidéo

Mais la question de l'éligibilité est loin d'être la seule limitation de l'offre 4G Box. Certaines sont claires et mises en avant comme l'absence du téléphone, de l'accès à la TV ou l'impossibilité d'utiliser le modem hors de votre domicile. D'autres sont plus discrètes.

C'est notamment le cas concernant l'éventualité d'un quota ou d'un niveau « fair use ». Rien n'avait été précisé par l'opérateur au moment de sa phase de « teasing », mais nous avions relevé une précision loin d'être anodine concernant le cas des contenus vidéo : 

Il était alors question d'une limitation à 2 Mb/s du débit, « adapté pour une visualisation depuis chez vous sur ordinateurs, tablettes et smartphones ». Rapidement, le tweet dont était tirée notre capture a été supprimé. Certains de nos confrères ont indiqué que Bouygues Telecom leur avait confirmé qu'aucune limitation ne serait de mise. De notre côté, il nous a depuis été précisé  qu'il n'y aurait « pas de limitation sur les vidéos ».

Mais voilà, la parole d'un représentant du service presse, toute légitime qu'elle soit, n'a pas de valeur légale. Ainsi, ce qui compte pour le client en cas de litige est ce qui est diffusé dans les documents officiels relatifs à une offre. Nous avons donc préféré attendre la mise en ligne de l'offre 4G Box et de sa fiche d'information standardisée (FIS) ce lundi.

La page dédiée à l'offre est assez succincte, mais on y retrouve le visuel qui accompagnait le texte évoquant la limitation. Celui-ci a néanmoins changé puisqu'il est question d'une « qualité vidéo adaptée aux ordinateurs, tablettes et smartphones ». Une notion assez floue, qui ne veut pas dire grand-chose, mais qui implique que le contenu peut éventuellement être « adapté ». Elle se retrouve d'ailleurs mot pour mot dans la FIS de l'offre disponible sur le site de Bouygues Telecom

Nous avons bien entendu demandé des explications à l'opérateur concernant cette phrase et la raison de son existence. Car s'il n'y a pas de limitation, elle n'a pas lieu d'être. S'il y a effectivement une limitation de prévue, les choses gagneraient à être bien plus claire. Malgré plusieurs relances aujourd'hui, nous n'avons obtenu aucune réponse.

Une limitation à 512 Kb/s dans certains cas

Entre temps, nous avons continué à éplucher les documents de Bouygues Telecom à la recherche de précisions. C'est finalement dans les conditions générales de services (PDF) que nous avons pu trouver enfin un élément plus détaillé, aussi repéré par certains sur Twitter.

Il ne concerne pas les vidéos spécifiquement mais les mesures de gestion de trafic de manière plus générale, qui peuvent être mises en œuvre « pour optimiser l’accès de tous à notre réseau ». Il est ainsi précisé que « pour les Services Fixes sur le réseau 4G et en cas de saturation de la cellule (antennes) dont vous dépendez, votre débit sera réduit à 512 Kbits/s jusqu’à la fin de la période de facturation au-delà d’un volume de données de 200 Go/mois ».

Ce document est daté de janvier 2017 et concerne bien des offres fixes qui utilisent le réseau 4G, ce qui correspond uniquement à l'offre 4G Box. Malheureusement, rien ne permettra à l'utilisateur de savoir s'il est sur une antenne qui peut être rapidement saturée ou non. On regrettera aussi que cette mention ne soit évoquée nulle part ailleurs, ni dans la FIS, ni lors de la phase de souscription. Nous avons bien entendu demandé des explications à Bouygues Telecom, sans obtenir de réponse pour le moment. 

En l'état, il semble néanmoins bien compliqué de considérer que l'offre 4G Box n'est soumise à aucune limitation du débit ou même concernant les simples vidéos, comme l'indique le service presse. Dans ce dernier cas, la formulation mise en place à la dernière minute semble plutôt floue, et concernant les mesures de gestion de trafic, rien ne permet à l'utilisateur de savoir s'il sera concerné ou d'en vérifier la légitimité si jamais il est touché.

Offre 4G Box : un besoin de clarification et d'information

Sur les forums de Lafibre.info, Boris de Bouygues Telecom a précisé en début d'après-midi que « cette mesure de protection du réseau mobile n’est pas mis en place, et elle ne le sera sûrement jamais » et indique qu'on lui confirme « qu'il n'est en aucun cas question de fair use ».

Mais voilà, même si aucune de ces mesures n'est mise en place dans la pratique pour le moment, Bouygues Telecom a toute latitude pour prendre la décision inverse dès qu'il le souhaitera puisque la règle est présente dans les conditions générales acceptées par le client lors de sa souscription.

Face à cette incohérence entre le discours de l'opérateur et ses documents légaux, il faudra donc attendre une clarification pour savoir ce qu'il en est réellement. Espérons que cela vienne rapidement, et que si une limitation potentielle reste en place, elle sera mise en avant lors de la phase de souscription. De quoi permettre aux éventuels clients de choisir leur offre en toute connaissance de cause.

Publiée le 24/01/2017 à 16:00
David Legrand

Directeur des rédactions et responsable des L@bs de Nancy. Geek de l'extrême spécialisé dans l'analyse des produits high-tech, les réseaux sociaux et les trios d'écrans. Adepte du libre.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...