Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Pour un renouveau de la liberté de la presse le jour d’après

Plutôt qu'un renforcement de la publicité
Pour un renouveau de la liberté de la presse le jour d’après

La députée LREM des Yvelines Aurore Bergé, rapporteuse générale du projet de loi relatif à la communication audiovisuelle, propose la mise en place d’un crédit d’impôt sur les dépenses publicitaires. Cette mesure serait, selon elle, un moyen de soutenir les médias en difficulté.

En tant que médias indépendants, reposant pour leur travail sur les ressources que nous apportent nos lectrices et lecteurs par leurs dons ou par leurs abonnements, nous nous opposons fermement à cette proposition qui, si elle était appliquée, représenterait une distorsion de concurrence inacceptable.

Depuis des années, nous nous battons pour une information libre, et gagnons la confiance croissante d’un public qui comprend que l’indépendance est la garantie d’un vrai débat démocratique. Nous critiquons la presse dominante qui est massivement détenue par des banques, opérateurs des télécoms, entreprises du luxe et autres entreprises d’armement.

Non contente de bénéficier de subventions d’Etat qui pouvaient avoir un sens à une époque antérieure, elle continue à se reposer sur la publicité. Dans la situation extraordinaire que traverse en ce moment le monde, nous pensons qu’il faut que l’univers médiatique saisisse lui aussi la chance d’un renouveau pour ne pas répéter les errements d’un passé qui nous a conduit à la crise actuelle. Nous proposons donc, plutôt qu’une subvention de plus, des états généraux des médias qui réfléchiront :

  • à l’indépendance des sociétés de journalistes ;
  • à la création d’un fonds de soutien équitable à la presse gérée par une instance indépendante du gouvernement ;
  • à une loi interdisant la possession de plusieurs médias.

Cette tribune est publiée conjointement par Arrêt sur imagesLà-bas si j’y suisLe MédiaFrustrationLe Vent se lèveNext Inpact et Reporterre.

154 commentaires
Avatar de tiret Abonné
Avatar de tirettiret- 17/04/20 à 09:22:38

D'un autre côté dès qu'Aurore Bergé ouvre la bouche c'est pour dire une connerie. Un peu comme Éric Ciotti en fait...

Avatar de Nozalys Abonné
Avatar de NozalysNozalys- 17/04/20 à 09:24:11

Où est-ce qu'on signe ?

Avatar de Soriatane Abonné
Avatar de SoriataneSoriatane- 17/04/20 à 09:28:06

Tiens, vous n'avez pas réussit à y associer Médiapart et le Canard enchaîné ??

Avatar de carbier INpactien
Avatar de carbiercarbier- 17/04/20 à 09:43:03

Autant je suis d'accord avec la tribune pour la distorsion de concurrence, autant je ne vois pas ce que cette phrase vient y faire

Nous critiquons la presse dominante qui est massivement détenue par des banques, opérateurs des télécoms, entreprises du luxe et autres entreprises d’armement.

Pourquoi vous la critiquez ?
Parceque les journalistes qui y travaillent ont plus de parti pris que vous ?
Parceque cette presse diffuse des fake news ?
Si vous voulez critiquer, allez plus loin et expliquez en les raisons.

Quand à la dernière proposition elle est assez drole

à une loi interdisant la possession de plusieurs médias.

Pourquoi avoir séparé NXi et IH alors ? Ce ne sont pas des médias différents visant des publics différents ?
Pourquoi avoir lancé des sites de comparaison touslesforfaits et lesoffresinternet distincts ?

Avatar de neointhematrix INpactien
Avatar de neointhematrixneointhematrix- 17/04/20 à 09:47:29

Je plussoie entièrement... Ces contradictions sont tout de même assez dérangeantes.

Pour ma part, je trouve malheureux que NXI perde en qualité et en crédibilité.

C'est d'ailleurs cette raison qui fait que je ne m'abonne plus ni ne finance le magazine.

NXI : recentrez-vous, retravaillez votre comm. Redevenez ce qu'on aimait avant.

Avatar de Quiproquo Abonné
Avatar de QuiproquoQuiproquo- 17/04/20 à 09:48:38

Et sinon, entre deux idées brillantes pour perfuser l'industrie culturelle et médiatique, elle s'intéresse un peu aux Yvelinois, Mme Bergé ?

Avatar de Rowin Abonné
Avatar de RowinRowin- 17/04/20 à 09:50:57

Correction : ce que TU aimais avant ;-)

Avatar de dvr-x Abonné
Avatar de dvr-xdvr-x- 17/04/20 à 09:51:00

Je ne dis pas que c'est une bonne mesure, loin de la !

Si on ne prend que le cas de la presse :
La presse financée par la publicité n'est pas forcément mauvaise... Et aujourd'hui, tout le monde ne peux pas payer des abonnements de tous les cotés. La presse libre et indépendante de la Pub, c'est super !  Mais ca devient dur de lire des articles intéressants sans mettre la main au portefeuille aujourd'hui.

Nextimpact (3.50€/mois), le journal local (15€/mois pour le bien public dans mon cas), Une édition nationale (10€/mois). Tu passes déjà à 25-30€/mois... J'espère que tu n'aimes pas le sport dans ce cas ! Ou la pèche, les voitures, ...

C'est totalement normal de rémunérer les personnes qui travaillent pour ces contenus. Mais il serait bien de trouver des solutions ou des leviers (autres qu'un crédit d'impôt sur les dépenses publicitaires), pour que la presse soit accessible a un plus grand nombre.

Sinon tout le monde va finir par s'abrutir devant Netflix...

 

Avatar de carbier INpactien
Avatar de carbiercarbier- 17/04/20 à 09:58:57

Soriatane a écrit :

Tiens, vous n'avez pas réussit à y associer Médiapart et le Canard enchaîné ??

C'est expliqué sur le site d'Arret sur Images

Certains medias, en désaccord sur tel ou tel point, ou sur telle ou telle lacune du texte, n'ont pas souhaité s'y associer. Il se peut que d'autres, dans l'urgence, aient été oubliés.

Avatar de neointhematrix INpactien
Avatar de neointhematrixneointhematrix- 17/04/20 à 10:04:45

Je te l'accorde de bonne grâce… Je ne pense cependant pas être le seul.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 16