Le Système international d’unités évolue, la seconde et l'UTC en travaux

Quetta mal de tête en prévision
Tech 3 min
Le Système international d’unités évolue, la seconde et l'UTC en travaux
Crédits : Laboratoire national de métrologie et d'essais

La 27e Conférence générale des poids et mesures a adopté sept résolutions. Pêle-mêle on y retrouve de nouveaux préfixes (ronna, quetta, ronto et quecto), des questions existentielles sur les secondes intercalaires et des travaux préparatoires à la re(re)définition de la seconde. 

En 2018, se tenait la 26e Conférence générale des poids et mesures (CGPM) avec un vote historique. En effet, les 60 états membres de la Convention du Mètre – un traité international signé à Paris le 20 mai 1875 par 17 pays (dont la France) qui a notamment créé le Bureau international des poids et mesures (BIPM) – y votaient à l'unanimité de nouvelles définitions pour quatre unités du Système international (SI), une première.

Ainsi, le kilogramme, le kelvin, la mole et l'ampère sont désormais basés sur des constantes et la physique quantique. La seconde, la candela et le mètre avaient déjà sauté le pas des années auparavant. Nous avions retracé plus de 220 ans du SI et expliqué en détail les nouveautés dans un dossier dédié. 

La semaine dernière se tenait la 27e Conférence générale des poids et mesures (elle se tient généralement tous les quatre ans). Cette fois-ci il n'était pas question d'aussi gros changements en profondeur, mais plusieurs nouveautés sont quand même au programme.

On vous détaille les changements apportés par les 7 résolutions, qui vont bien au-delà de quatre nouveaux préfixes, avec par exemple des travaux préparatoires qui auront des conséquences tangibles sur la notion de temps et sur la définition de la seconde.

Évolution des besoins et transformation numérique mondiale

Passons rapidement sur les deux premières résolutions, qui concernent d'une part « l'évolution des besoins dans le domaine de la métrologie », et d'autre part « la transformation numérique mondiale et le SI ». Il est notamment question d'encourager le Comité international des poids et mesures (CIPM) « à élaborer une vision à long terme qui veille à ce que le système mondial de mesures demeure pertinent et qu’il réponde de manière adéquate aux nouveaux défis métrologiques ».

La CGPM encourage également le Comité « à marquer, le 20 mai 2025, le 150e anniversaire de la signature de la Convention du Mètre en présentant une nouvelle vision pour le BIPM ». Un rappel rapide sur les méandres administratifs : le BIPM est placé sous la surveillance du Comité international des poids et mesures (CIPM), lui-même placé sous l'autorité de la Conférence générale des poids et mesures (CGPM)... vous suivez ?

La deuxième résolution encourage également le CIPM à continuer « ses actions de promotion et de mobilisation afin de s’assurer que le rôle de la Convention du Mètre, en tant que fondement de la confiance vis-à-vis de la  métrologie accepté au niveau international, s’ouvre à l’ère numérique ». Il est ainsi question de « développer et promouvoir un « cadre numérique du SI », qui devra notamment adopter « les principes FAIR (Findable, Accessible, Interoperable, and Reusable [Faciles à trouver, Accessibles, Interopérables et Réutilisables, ndlr]) pour les données et métadonnées métrologiques numériques  ».

Après yota et zetta, voici ronna et quetta

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !