Arbitrage Tapie-CL : condamné en appel, Stéphane Richard ne sera plus PDG d’Orange

Opérateur cherche dirigeant
Economie 2 min
Arbitrage Tapie-CL : condamné en appel, Stéphane Richard ne sera plus PDG d’Orange

Cette décision interviendra au plus tard le 31 janvier 2022. C’est la conséquence de la condamnation du PDG par la cour d’appel de Paris dans l’affaire Tapie-Crédit Lyonnais. Le groupe cherche sa nouvelle gouvernance.

Le verdict est tombé hier : Stéphane Richard est condamné à un an de prison avec sursis et 50 000 euros d'amende dans l'affaire de l'arbitrage controversé entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais, explique France Info.

Départ au plus tard le 31 janvier 2022

Dans la foulée, le conseil d’administration d’Orange se réunissait hier soir et a publié un communiqué succinct : il prend « acte de la décision de Stéphane Richard de remettre son mandat de Président Directeur Général à sa disposition. Le Conseil a accepté son départ. Celui-ci sera effectif à compter de la mise en place d’une nouvelle gouvernance et au plus tard le 31 janvier 2022 ». En attendant, il reste donc PDG.

Sur Twitter, Stéphane Richard se contente d’un message laconique : « À toutes mes chères équipes d’Orange, qui m’ont témoigné aujourd’hui leur soutien et leur affection, je veux dire ma profonde gratitude, et la fierté que j’ai éprouvée tout au long de ces onze années à être leur capitaine, dans les bons et les mauvais jours ».

En janvier 2018, alors qu'il était déjà empêtré dans les affaires judiciaires pour complicité de détournement de fonds publics et complicité d'escroquerie dans l'affaire Tapie, Bruno Le Maire (ministre de l'Économie) prévenait : « s'il y a une condamnation de Stéphane Richard à un moment donné, il remettra immédiatement son mandat ».

Le ministre soulignait que c’est une position globale : « pour toutes les entreprises publiques qui sont sous ma responsabilité de ministre de l'Économie [l’État est actionnaire d’Orange à hauteur de 23 %, ndlr], les règles du jeu doivent être claires, s'il y a condamnation du dirigeant, il y a départ immédiat du dirigeant ».

Orange continue de chercher son nouveau (P)DG

« Le Conseil d’administration tient à souligner la volonté de Stéphane Richard de préserver la bonne gouvernance du Groupe. Les administrateurs le remercient pour son engagement à la tête d’Orange depuis 11 ans » précise le communiqué. Ce même conseil « poursuit le processus de recherche engagé depuis quelques mois, afin de mettre en place la nouvelle gouvernance du Groupe ».

Pour rappel, le mandat de Stéphane Richard arrivait à son terme mi-2022 et, en septembre, il avait expliqué souhaiter conserver la présidence du groupe, en laissant donc la direction générale à une autre personne. Il faudra maintenant voir si le conseil va choisir un PDG ou diviser ce poste. C’était le cas lorsque Stéphane Richard est arrivé en 2010 comme directeur général aux côtés de Didier Lombard, président non-exécutif.

Depuis le 1er janvier 2019, Richard est président de la GSMA (Global System for Mobile Communications). Le groupement d’opérateurs n’a pour le moment pas fait de communiqué suite à cette décision de la cour d’appel. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !