Pour le tribunal administratif de Paris, l’OFII peut bloquer un compte sur Twitter

Les malheurs de l’OFII
Droit 2 min
Pour le tribunal administratif de Paris, l’OFII peut bloquer un compte sur Twitter
Crédits : Twitter

Ce mercredi 25 août, l'Office Français de l’Immigration et Intégration (OFII) s’est distingué sur Twitter. Assurant qu’une « attaque concertée est en cours à l’encontre de notre compte », l'établissement public a bloqué quantité de comptes. Il peut s’appuyer sur un précédent remporté devant le tribunal administratif de Paris, visé néanmoins par un appel.

Un bel inventaire à la Prévert ! Blocage d’un étudiant en droit international et en affaires européennes, d’une thésarde en droit, d’une historienne, de la vice-bâtonnière de Paris, d’une avocate, d’un chercheur et directeur de The Hugo observatory, d’un professeur de droit public, d’une professeure de droit public, d’un « Observateur des pratiques Policières », d’une avocate en droit des étrangers à Toulouse, d’une maitre de conférence de l’Université Clermont Auvergne, etc. 

La liste des personnes visées par ces blocages n'en finit plus. Ces mesures ont été prises par @OFII_France sous une pluie de réactions épidermiques suite à un de ses tweets postés dans le contexte de la crise afghane.

L'Office soutenait en effet qu’ « issus des élites, pour moitié des femmes, les Afghans qui ont fui le régime taliban présentent un visage différent de la demande d'asile afghane traditionnelle, des profils propices à une meilleure intégration ». 

Toujours ce 25 août, l'OFII avait d’ailleurs publié un autre message pour dénoncer cette fois le « contresens malsain » à la lecture de ce précédent post : « Lorsque nous disons que les réfugiés Afghans plus instruits auront plus de facilité pour s’intégrer ici, cela ne signifie pas que nous abandonnons les autres, mais qu’ils auront moins de facilité et que nous devrons donc faire plus d’efforts ! » 

Et à l’avocate Mathilde Robert, qui fustigeait à travers les propos du directeur général de l’OFII, Didier Leschi une « rhétorique répugnante » entre les « bons » et les « mauvais » demandeurs d’asile, l’OFII rétorquait que les réfugiés en question « ne ressemblent pas aux migrants économiques que vous défendez chaque jour. Ne pas faire la distinction ne peut qu’aller dans le sens de ceux qui veulent remettre en cause le droit d’asile… » 

Le blocage à tour de bras de ces comptes de personnes et autres personnalités est-il légal ? Si l’OFII n’a pas fait mine d’une grande retenue sur Twitter, c’est avant tout en raison d’un jugement rendu par le tribunal administratif de Paris le 15 décembre 2020. 

Un blocage déjà attaqué devant le tribunal administratif

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !