Anom, le cryptophone dont le FBI avait la clef

Men In Black In The Middle
Droit 3 min
Anom, le cryptophone dont le FBI avait la clef

Le FBI a réussi à retourner un vendeur de cryptophone. Le pot de miel lui a permis de récupérer des dizaines de millions de messages de 300 organisations criminelles, dans le monde entier. Plus de 800 suspects ont été arrêtés, entraînant la saisie de 30 tonnes de drogue et près de 50 millions de dollars d'actifs.

Le FBI, la Drug Enforcement Administration (DEA) américaine et les polices de 15 autres pays (mais pas la France), viennent d'annoncer « l'une des opérations répressives les plus importantes et les plus sophistiquées à ce jour dans la lutte contre les activités criminelles » associées à des cryptophones, se félicite Europol.

Au total, leurs enquêteurs ont réussi à récupérer 27 millions de messages, dont plus de 450 000 photos, provenant de plus de 11 800 appareils utilisés par plus de 300 organisations criminelles dans plus de 100 pays.

Plus de 700 perquisitions ont permis l'arrestation de plus de 800 suspects, ainsi que la saisie de 22 tonnes de cannabis, 2 tonnes de drogues synthétiques (amphétamine et méthamphétamine), 6 tonnes de précurseurs de drogues synthétiques, 250 armes à feu, 55 véhicules de luxe et plus de 48 millions de dollars dans diverses devises et crypto-monnaies.

D'après ABC, l'Australian Federal Police (AFP) aurait à elle seule arrêté 224 personnes accusées de plus 525 infractions, dont 21 tentatives de meurtre (même et y compris une « fusillade de masse impliquant l'utilisation d'une mitrailleuse dans un café »), saisi 104 armes à feu, 45 millions de dollars d'actifs et de liquidités et 3,7 tonnes de drogue.

L'opération, intitulée « Bouclier de Troie » (Trojan Shield) aux États-Unis, « Greenlight » en Europe et « IronSide » en Australie, aurait ainsi permis l'arrestation de criminels liés à des cartels de la drogue sud-américains, triades asiatiques et syndicats criminels au Moyen-Orient et en Europe, dans 18 pays.

  • Anom
  • Anom
  • Anom
  • Anom

The Age note que ces derniers jours, les comptes Facebook, YouTube et Reddit d'Anom ont été supprimés et des éléments clés de son site Web sont devenus indisponibles, après que le nom de domaine anom.io ait été saisi, bien qu'on en retrouve une maigre trace sur archive.org.

Le cache de Google révèle cela dit qu'anom.io proposait ses services sécurisés sans qu'aucun numéro de téléphone ne soit requis, et qu'il reposait sur Omemo, une extension de chiffrement de bout en bout du protocole XMPP de messagerie instantanée décentralisée d’échange de données :

« Anøm utilise l'algorithme à double cliquet OMEMO qui a été normalisé par la XMPP Standards Foundation et audité de manière indépendante par le groupe de recherche néerlandais en sécurité Radiically Open Security»

La page consacrée aux forces de l'ordre et représentant des gouvernements ou d'organismes chargés de l'application de la loi expliquait pour sa part qu'Anom était basée au Panama. Elle précisait en outre qu'« aucune information personnellement identifiable n'est demandée, collectée ou stockée », et arguait de son intention de divulguer à ses utilisateurs toute demande d'entraide judiciaire, dès réception d'une telle demande (facturée 2 000 dollars, au demeurant) :

« Notre politique est d'informer immédiatement les utilisateurs et de leur fournir une copie de toute procédure judiciaire civile ou gouvernementale concernant leur compte (y compris les demandes formelles d'informations privées). »

La piste des « 5 Eyes »

Pour me contacter de façon sécurisée (voire anonyme), c'est par là.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !