Déploiement FTTH : Orange face à une « pénurie nationale de poteaux métal »

Vers un plan France THD 2035 ?
Internet 5 min
Déploiement FTTH : Orange face à une « pénurie nationale de poteaux métal »
Crédits : JJ Gouin/iStock

Après le spectre de la pénurie de fibre optique il y a quelques années, c’est désormais au tour des poteaux d'inquiéter concernant la bonne tenue du plan France THD. Face aux alertes sur le terrain, nous avons interrogé Orange et l’Arcep pour comprendre comment nous en sommes arrivés à la situation actuelle.

Le plan France Très Haut Débit (sur lequel nous sommes revenus en détails dans notre second magazine) prévoit que 100 % des foyers pourront disposer d’une connexion à Internet très haut débit (30 Mb/s minimum) d’ici 2022, avec au moins 80 % des lignes en fibre optique. Il est ensuite prévu d’arriver à 100 % (ou presque) de FTTH en 2025.

Un plan ambitieux sur le papier, mais aussi dans la pratique quand il se confronte à la réalité du terrain. Nous avons déjà évoqué le cas des armoires ouvertes aux quatre vents et/ou « dégueulant » de la fibre optique au fur et à mesure que le nombre d’abonnés augmente (multipliant les interventions).

Mais il y a aussi parfois des problèmes de génie civil pour amener la fibre optique jusqu’à l’abonné. Nous avons ainsi été alertés par plusieurs situations où Orange fait face à une pénurie... de poteaux. Interrogée, l'Arcep confirme cette menace de « coup de frein inédit sur le déploiement » de la fibre optique en France. Explications.

La guerre des poteaux

Lors des déploiements, les opérateurs réutilisent généralement des infrastructures existantes, par exemple en empruntant le même chemin que le câble téléphonique ou que les lignes électriques. Les lignes de fibre optique peuvent être enterrées s’il reste de la place dans les fourreaux (c’est le cas dans la très grande majorité des zones très denses) ou installées en aérien sur des poteaux si la charge supplémentaire n'est pas trop importante.

Si c’est le cas, il faut alors les changer ou en installer de nouveaux. Il y a deux ans, InfraNum expliquait que 42 % de la fibre dans les réseaux d'initiative publique (RIP) passait dans les airs et que la situation allait s'aggraver : « plus on avance en zone RIP, plus le volume de linéaire en aérien va être important ».

Pour rappel, les coefficients de sécurité des poteaux avaient été « drastiquement renforcés » en 2001 suite aux tempêtes de 1999. Un décret était publié mi-2018 pour les réduire et ainsi devoir changer moins de poteaux. 

Arcep poteaux fibre
Crédits : Arcep

FTTH : la pénurie de poteaux pourrait donner « un coup de frein »

Cela ne signifie pas pour autant que cette procédure n'est plus de mise, loin de là, surtout dans les zones rurales. L'approvisionnement est donc essentiel, la machine pouvant se gripper en cas de pénurie. Et c’est justement ce qui est en train de se passer, comme le fait remarquer Sylvain Valayer, directeur général du Syndicat mixte Ardèche Drôme Numérique depuis une dizaine de jours déjà, avec des conséquences concrètes sur le terrain :

« Le déploiement du réseau public Ardèche Drôme Numérique sur le réseau aérien téléphonique nécessite de remplacer des poteaux que doit nous fournir Orange. Nous constatons une pénurie, il nous manque 700 poteaux ! Les déploiements s'arrêtent pour 11 000 lignes […] Sur les 90 000 lignes étudiées, déjà déployées ou en cours de travaux, le réseau public Ardèche Drôme Numérique réutilise plus de 23 000 poteaux Orange et doit procéder au remplacement de 4 800 d’entre eux (soit un taux de 20 %) ».

La situation est identique pour Cyril Philipponnat, directeur technique du Syndicat Mixte Doubs Très Haut Débit : « depuis plusieurs semaines nos entreprises ne sont plus fournies ».

Charente numérique y va aussi de son message : « La pénurie nationale de poteaux métal chez Orange France, engagée à les fournir par contrat iBLO [infrastructure en Boucle Locale Optique, ndlr] à l'ensemble des opérateurs déployant du FTTH risque de provoquer un coup de frein inédit sur le déploiement ».

Nous avons donc cherché à comprendre ce qu'il se passait exactement et quelles étaient les solutions possibles.

Les explications de l’Arcep et d’Orange (de manière indirecte)

Pour cela, nous avons interrogé Orange qui est l'un des premiers concernés. Il n'a pour le moment répondu à aucune de nos sollicitations sur le sujet. Nous nous sommes bien entendu également tournés vers l'Arcep.

Le régulateur est plus prolixe et nous confirme que « depuis un mois, plusieurs acteurs remontent progressivement des difficultés d'approvisionnement en poteaux métalliques, dans le cadre de leurs déploiements FTTH ». L'Autorité a d'ailleurs été plus chanceuse que nous, Orange lui ayant donné des précisions :

« Orange explique que ces difficultés d'approvisionnement seraient dues à une tension au niveau mondial sur les matières premières, et en particulier pour l'approvisionnement en acier qui impacterait ses fournisseurs en limitant la capacité de la filière de production de poteaux métalliques »

Une « tension » qui intervient dans un contexte précis pour le FAI qui « a prononcé au 1er janvier 2021 l'arrêt de l'utilisation des poteaux en bois pour le remplacement de poteaux dans le cadre de l’offre d'accès à son génie civil, conformément à ce qu’il avait annoncé début novembre 2020 ». Ces derniers étaient critiqués sur leur durée de vie.

Le gendarme des télécoms ajoute qu’il « échange avec les parties concernées pour établir un diagnostic précis » et qu’il « suit attentivement les conséquences de cette situation sur les déploiements des opérateurs, à la fois sur le plan opérationnel et concurrentiel ». Il « examine avec Orange et les autres opérateurs les pistes permettant d'y répondre à court terme, et les perspectives d'un retour à une situation normale ».

Pour le moment, aucun calendrier ne semble par contre établi pour un retour à la normale. On ne sait d'ailleurs pas encore si cet épisode aura des conséquences sur les échéances du plan France THD. Nous suivrons bien entendu le sujet avec attention dans les mois à venir, avec des points réguliers auprès des différents acteurs concernés.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !