Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Le Pass Culture de 500 euros lancé dès septembre 2018

Chèque sans provision
Droit 4 min
Le Pass Culture de 500 euros lancé dès septembre 2018
Crédits : photospower/iStock

Dans le cadre du projet de loi de finances pour 2018, les députés ont refusé de contraindre le gouvernement à rendre des comptes sur le futur Pass Culture. Un coup de pouce de 500 euros pour les jeunes de 18 ans, et surtout une promesse de campagne. Françoise Nyssen a néanmoins annoncé son lancement en septembre 2018.

« Nous mettrons en œuvre dès 2018 un Pass culture, passeport culturel vers l’âge adulte et la citoyenneté ». Dans l’hémicycle hier, la ministre de la Culture a défendu avec force ce futur coup de pouce accordé aux jeunes tout juste majeurs.

Le député Les Constructifs Pierre-Yves Bournazel y a vu un « formidable instrument d’égalité des chances », une modalité devant « répondre à des attentes non satisfaites, nourrir des aspirations, susciter des découvertes et, pourquoi pas, créer des vocations ».

104 ou 425 millions d’euros, quel coût global ?

Mais des avis ont été beaucoup plus mitigés, à l'instar de ceux entendus en commission des affaires culturelles. Pour Frédérique Meunier (LR), alors que 5 millions sont alloués par le projet de loi de finances pour assurer le développement des outils numériques nécessaires à ce Pass, « la mission Culture évalue le coût total de ce dispositif à 104 millions d’euros ».

Selon l’élue, « toutefois, ni son périmètre, ni son coût – qui pourrait atteindre plusieurs centaines de millions d’euros – ne semblent véritablement arrêtés ». Selon les calculs de la députée FI Sabine Rubin, en comptant 850 000 jeunes de 18 ans, les crédits alloués devraient même frôler les 425 millions d’euros.

Frédérique Meunier s’est fait aussi l’écho des critiques adressées par « les milieux culturels ». Selon elle, la crainte est que ce chèque n’« induise un effet d’aubaine au profit de géants internationaux comme Netflix et Amazon, qui ne financent pas le secteur de la culture en France ». Elle tacle au passage les arbitrages du gouvernement : 500 euros d’un côté, mais « diminution de 10 millions d’euros des bourses sur critères sociaux en 2018 » de l’autre.

Pas de rapport sur les modalités de financement

Face à ce flou, un amendement de la France Insoumise visait à contraindre le gouvernement à remettre un rapport sur les modalités du financement de ce fameux Pass. « Le rapport d’information étudiera donc les différentes pistes de financement, sachant que le candidat Emmanuel Macron avait, lors de sa campagne, précisé que l’État ne financerait pas l’ensemble de cette mesure. La majeure partie du financement devant provenir notamment d’une taxe sur les GAFA, où en est-on ? On aimerait d’ores et déjà le savoir » s’est demandé Sabine Rubin.  

Le rapporteur Pierre Person (LREM) a considéré néanmoins l’amendement prématuré : « Nous sommes encore en phase de définition pour préciser les modalités, les sources de financement extérieures et les souhaits des jeunes afin d’éviter les effets d’aubaine et de préserver l’efficacité de la dépense publique, car, vous avez tout à fait raison, le but est de ne pas tomber dans les travers du Pass culture italien ». Chez nos voisins, un véritable marché noir s’est organisé autour de ce Pass, vendu à moitié prix pour apporter de l’argent frais dans les poches des jeunes vendeurs.

Même position de la ministre qui annonce que ce Pass sera lancé en France en septembre 2018. « J’aurai l’occasion d’ici là de détailler la méthode suivie et les modalités de ce lancement, et je rendrai compte au Parlement de la mise en œuvre du Pass. Il n’est donc pas nécessaire de prévoir la remise d’un rapport d’information à ce stade ».

Une gourmandise pour les géants du Net ?

L’amendement a été rejeté, mais chez les Républicains, les critiques se sont multipliées. Fabien Di Filippo, membre de la commission des affaires économiques, considère que ce Pass « va être une mesure clientéliste comme les autres annoncées pendant la campagne présidentielle, je pense à celle sur la taxe d’habitation. On va donner 500 euros aux jeunes de dix-huit ans sans savoir où ils vont être utilisés, pour faire quoi, etc. ».

L’élu n’est pas spécialement tendre : il décrit un « bricolage », l’une « des pires mesures » du programme LREM. « Si vous voulez démocratiser l’accès à la culture, madame la ministre, il y a beaucoup de choses à faire en faveur des actions culturelles et en faveur du patrimoine. La direction que l’on prend est extrêmement inquiétante. Je pense que le seul public qui doit regarder cela avec gourmandise, ce sont les géants de l’internet. »

59 commentaires
Avatar de KP2 Abonné
Avatar de KP2KP2- 15/11/17 à 16:31:22

Miam ! un bel argent public qui va partir directement dans les poches des multinationales étrangères... Quelle bonne idée.
Je trouve aussi que cette mesure est franchement débile. Je comprends même pas ce qu'elle pouvait foutre dans le programme de Macron.
Pour favoriser l'accès à la Culture pour les jeunes, c'était pas difficile pourtant et ça pouvait même faire qq millions d'économies par an au budget de l'État : supprimer Hadopi.

Avatar de wanou2 Abonné
Avatar de wanou2wanou2- 15/11/17 à 16:43:56

C'est vrai que flécher ce genre de budget vers des subventions pour des voyages au lycée pour aller voir des ballets, des opéras, des grands musées nationaux, des représentations de la comédie française, pour des lycéens en zones rurales loin de tout c'est assez has been. C'est là qu'on se rend contre du parisianisme de nos élus (au sens large du terme : des gens issus des zones urbaines richement équipées en équipement culturels ou bien y ayant fait leurs études).

Avatar de Furanku Abonné
Avatar de FurankuFuranku- 15/11/17 à 16:44:36

De quoi légitimer la mise en place des entrées payantes des cathédrales ? :transpi:

Plus sérieusement, ce "Pass" est d'une stupidité sans nom. De la pure démagogie pour se mettre les jeunes dans la poche. Comme si la majorité des jeunes allaient dépenser ce pass dans des biens culturels du pays, vu la consommation culturelle actuelle...

S'ils veulent promouvoir la Culture, qu'ils fassent par exemple comme au Pérou ou en Bolivie : un accès libre ou à prix plancher pour les locaux aux différents monuments, musées, événements culturels, etc.
Et un prix plus élevé pour les touristes étrangers (encore que eux y a plusieurs paliers, les américains payant le plus :D ).
Chose qui marche plutôt bien chez eux de ce que j'ai pu voir, avec beaucoup de jeunes/familles qui visitent les lieux culturels de leur pays, tandis que les touristes financent leur entretien.

Édité par Furanku le 15/11/2017 à 16:45
Avatar de chichillus Abonné
Avatar de chichilluschichillus- 15/11/17 à 17:05:35

Baisse des APL: 384M€ d'économie. Subvention Netflix & co: 425M€ de dépenses. Quel sens des priorités !

J'attends avec impatience la nouvelle baisse des APL, qui sera sûrement contrebalancée par un "chèque caviar" pour aider les étudiants.

Avatar de tpeg5stan Abonné
Avatar de tpeg5stantpeg5stan- 15/11/17 à 17:07:52

aah, la lubie qui veut que l'argent fléché par l'état soit mieux dépensé que l'argent dépensé par les péons...:transpi:

Avatar de trOmAtism INpactien
Avatar de trOmAtismtrOmAtism- 15/11/17 à 17:09:08

LREM c'est juste une joke. SERIEUX QUOI?

Avatar de gougel INpactien
Avatar de gougelgougel- 15/11/17 à 17:30:39

Je ne comprend pas que ça ne fasse pas scandale :eeek2:

Avatar de numerid Abonné
Avatar de numeridnumerid- 15/11/17 à 17:32:09

On a vu ce que ça donnait en Italie : ce pass n'apporte rien à la culture.

Avatar de Ami-Kuns INpactien
Avatar de Ami-KunsAmi-Kuns- 15/11/17 à 17:45:33

Ils faut des économies pour financer le déménagement du Palais Bourbon en province.:transpi:

Édité par Ami-Kuns le 15/11/2017 à 17:45
Avatar de skankhunt42 Abonné
Avatar de skankhunt42 skankhunt42 - 15/11/17 à 17:48:42

Selon elle, la crainte est que ce chèque n’« induise un effet d’aubaine au profit de géants internationaux comme Netflix et Amazon, qui ne financent pas le secteur de la culture en France ».

Et alors ? Si c'est pour uniquement supporter notre merde de culture française autant filer un chèque ça ira plus vite non ?

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 6