Twitter confie sa plateforme Fabric à Google et met fin au bouton « Acheter »

Ce n'est que deux au revoir...
Internet 3 min
Twitter confie sa plateforme Fabric à Google et met fin au bouton « Acheter »

En pleine restructuration, Twitter se sépare de sa plateforme pour développeurs Fabric, qui va compléter l'offre Firebase de Google. Dans le même temps, le réseau social dit au revoir à son bouton « Acheter », lancé en grandes pompes deux ans plus tôt.

Twitter prend de l'avance sur son ménage de printemps. La société a fourni sa plateforme de développement d'applications mobiles Fabric à Google, dans des conditions non-communiquées. Le réseau social, qui peine à atteindre la rentabilité et à résister à la concurrence, avait annoncé en octobre le licenciement de 9 % de ses effectifs et vouloir se concentrer sur son service principal. La fermeture partielle de Vine et des locaux chinois en est un symbole.

Fabric passe chez Google, Crashlytics en première ligne

Dans un billet de blog, l'équipe Firebase de Google explique que la solution de Twitter viendra compléter ses outils pour développeurs. Les deux solutions sont parmi les plus utilisées sur mobile. Fabric revendique ainsi une base de 580 000 développeurs et sa présence sur 2,5 milliards de terminaux. Rien de moins.

Selon Recode, environ 60 personnes passeraient des rangs de Twitter à ceux de Google. Le groupe de Mountain View reprend donc le développement de Fabric, intégré à Firebase. Certaines des briques de ses bases, surtout l'outil statistiques Crashlytics, doivent prendre une place prépondérante dans la plateforme de Google. Fabric intègre également Answers (des statistiques en temps réel) et Fastlane, qui automatise des tâches rébarbatives à la publication d'applications sur Android et iOS.

Rappelons qu'en mai, Google a lancé Firebase 2.0, rendant la plupart des fonctions gratuites en dehors d'usages avancés. Il s'agit aussi d'une infrastructure complète, avec l'outil de test d'applications Test Lab et le système d'envoi de messages Cloud Messaging (GCM), utilisé par la plupart des applications Android. En attendant que la transition soit effective, Fabric propose de prévisualiser les prochaines conditions d'utilisation.

Twitter dit au revoir à son bouton « Acheter »

Le ménage concerne aussi des fonctions qui ne semblent pas avoir eu le succès escompté. C'est le cas du bouton «  Acheter » (Buy), lancé en septembre 2014, auquel le réseau social fait ses adieux. Dans un email envoyé à ses clients, d'abord publié par TechCrunch, le service Shopify prévient que Twitter met fin à son partenariat « en conséquence de l'éloignement de l'équipe Twitter de l'e-commerce ».

Selon nos confrères, la fonction sera progressivement supprimée, tout comme les partenariats autour. En mai, Buzzfeed News annonçait que Twitter arrêtait le développement de ce bouton et se séparait de son équipe dédiée au commerce. Le réseau social ne compterait aujourd'hui plus tellement sur les transactions directes, mais sur le renvoi vers les sites des clients, comme annoncé en septembre.

À Recode, un porte-parole de Twitter confirme cet abandon, même s'il affirme que l'entreprise continuera d'investir dans les produits pour commerçants, fournis directement au sein de l'application. Si le bouton « Acheter » disparait, celui dédié aux dons devrait bien rester en place. En 2015, Facebook avait également lancé un bouton dédié à l'achat sur certaines publications, même si son attention semble aujourd'hui bien plus portée sur sa section Shopping, proposée aux États-Unis.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !