Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Le HTML5 devient officiellement une recommandation du W3C

Bon ça a pris un peu de temps, certes...
Internet 4 min
Le HTML5 devient officiellement une recommandation du W3C

Après des années de travail, le HTML5 est désormais officiellement un standard. Le W3C a annoncé hier que la technologie avait obtenu le statut de « Recommandation », ce qui correspond à une version finale. Mais comme le consortium l’indique dans son communiqué, il s’agit d’un standard en évolution et de nombreux points restent à étudier.

Un standard désormais en version finale

17 ans après la version 4 du HTML et 20 après la création du W3C, le HTML5 est donc maintenant une recommandation officielle du World Wide Web Consortium. Il s’agit d’un investissement s’étalant sur de nombreuses années et le résultat d’un travail qui ne partait initialement pas sous de bons augures. Car le HTML5 n’est pas l’idée du W3C, mais celle d’un autre groupe, le WHATWG, qui réunissait notamment les éditeurs de navigateurs autour d’une thématique précise : créer une base commune sur laquelle travailler. Une réaction aux travaux du W3C sur ce qui était alors le XHTML et qui ne remportait pas un franc succès. Il a fallu attendre 2007 pour que les deux groupes collaborent, le W3C reprenant alors la souche créée par le WHATWG.

 

Dans la pratique, le statut de recommandation est un signal fort, mais qui ne va pas bouleverser les choses non plus. Les éléments du HTML5 sont en effet intégrés depuis des années et sont même devenus un argument marketing : plus le nombre d’éléments supportés est élevé, plus le navigateur est félicité, sans que l’on sache parfois si l’élément en question est supporté correctement ou non. La recommandation aura toutefois un impact sur les préfixes utilisés parfois pour maintenir une compatibilité avec certains navigateurs pour s’assurer que leur moteur de rendu comprend bien l’instruction.

« N’écrivez qu’une fois, déployez partout » 

Car l’objectif du HTML5 est avant tout de parvenir à ce saint Graal du développement web : « N’écrivez qu’une fois, déployez partout », représentant cette capacité à fournir un seul code source qui puisse être interprété partout de la même manière. Globalement, on peut désormais dire que c’est le cas dans une majorité de cas, à condition bien entendu de posséder un navigateur moderne. Ce qui ne pose guère de problème par exemple pour Firefox et Chrome qui se mettent à jour automatiquement, y compris sur Windows XP. Pour Internet Explorer, la situation est différente puisque l’actuelle version 11 n’est disponible qu’à partir de Windows 7.

 

D’un point de vue plus pragmatique, le HTML5 est surtout un consensus qui doit servir de terreau fertile à toutes sortes d’utilisations, notamment les applications web pour lesquelles il manque encore de nombreux éléments. Le standard est accompagné par ailleurs de certaines extensions qui ont provoqué de longs débats, notamment les Encrypted Media Extensions (EME), qui permettent aux éditeurs d’avoir une infrastructure commune autorisant l’utilisation de DRM sur les vidéos HTML5.

 

Par ailleurs, il s’est écoulé 22 mois entre l’annonce de la liste finale des spécifications du HTML5 et sa disponibilité effective. Durant pratiquement deux années, le W3C s’est essentiellement penché sur la suite de tests (qui en contient environ 100 000) permettant d’examiner le comportement du futur standard dans de nombreuses situations. Le W3C indique d’ailleurs que la communauté « Test the Web Forward » joue un rôle crucial dans l’interopérabilité du HTML5.

Le HTML5 va continuer d'évoluer 

La publication de cette recommandation ne signifie pas pour autant que le travail est terminé. On pourrait même dire qu’il ne le sera jamais : les versions 5.1, 5.2, 5.3 et autres vont continuer d’arriver pour adapter le standard à d’autres besoins. C’est particulièrement le cas :

  • Des applications web (gestion d’identité, chiffrement, authentification à plusieurs facteurs, etc.)
  • Des interactions avec les appareils (gestion des capteurs, du Bluetooth, des puces NFC…)
  • Des usages et de l’accessibilité (le web doit pouvoir être lu dans toutes les conditions)
  • Des performances (pré-chargement, responsive design…)
  • De la conception et du développement (évolution du HTML lui-même, disposition, graphismes, animations, typographie, etc.)

Évidemment, du côté des entreprises, l’heure est aux applaudissements, voire à l’autocongratulation. Microsoft est ainsi fier de sa participation et se réjouit des perspectives d’une Open Web Platform qui permet d’envisager de nombreuses applications. Mozilla rappelle de son côté qu’il fut l’un des premiers à lutter pour un web ouvert, et qu’il tente maintenant de faire parvenir ce potentiel aux mobiles via ses WebAPI, en cours de standardisation. Samsung voit de son côté dans le HTML5 une formidable perspective de moyen de communication uniforme pour tous les appareils. Même son de cloche chez d’autres membres importants du W3C, comme IBM et Intel.

50 commentaires
Avatar de SPlissken Abonné
Avatar de SPlisskenSPlissken- 29/10/14 à 10:06:54

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Est ce que cette norme et les composants techniques qu'elle comprend permettra de se passer de flash pour les jeux que l on trouve par exemple sur Facebook ?

Un Candy Crush en HTML5 c est possible ou pas ?

Avatar de jpaul Abonné
Avatar de jpauljpaul- 29/10/14 à 10:07:55

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Youpi, continuons à utiliser un langage de description de documents pour écrire des applications universelles dégueulasses. Continuons à programmes des applications complexes dans un langage aussi agréable à lire que le Javascript...

Avatar de maestro321 INpactien
Avatar de maestro321maestro321- 29/10/14 à 10:11:06

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Mozilla rappelle de son côté qu’il fut l’un des premiers à lutter pour un web ouvert, et qu’il tente maintenant de faire parvenir ce potentiel aux mobiles via ses WebAPI, en cours de standardisation.

Le dev d'applications spécifiques pour Android, WP, et IOS est une vraie plaie.
Si Mozilla arrive à unifier et standardiser tout ça, ce serait vraiment génial.
Pourvu que ce soit adopté. :jecroiselesdoigts:

Édité par maestro321 le 29/10/2014 à 10:14
Avatar de jpaul Abonné
Avatar de jpauljpaul- 29/10/14 à 10:11:24

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Oui, le HTML5 peut permettre de programmer du simili-flash en javascript grâce à Canvas.
Exemple:http://www.goodboydigital.com/pixijs/examples/lasers/

Ça marche même plutôt bien.

Avatar de TheMyst INpactien
Avatar de TheMystTheMyst- 29/10/14 à 10:13:20

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

maestro321 a écrit :

Le dev d'applications spécifiques pour Androïd, WP, et IOS est une vraie plaie.
Si Mozilla arrive à unifier et standardiser tout ça, ce serait vraiment génial.
Pourvu que ce soit adopté. :jecroiselesdoigts:

Android

Avatar de seb2411 INpactien
Avatar de seb2411seb2411- 29/10/14 à 10:13:33

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Yep ça fonctionne déjà, souvent en utilisant WebGL (tu commences a avoir des outils sympas). Même si on attend aussi ECMASCRIPT 6 et 7 pour moderniser Javascript.

On attends aussi que Microsoft commence a faire des versions des ses navigateurs plus régulière et qu'ils mettent a jours sur tous leurs OS.

Édité par seb2411 le 29/10/2014 à 10:14
Avatar de athlon64 INpactien
Avatar de athlon64athlon64- 29/10/14 à 10:14:17

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

jpaul a écrit :

Oui, le HTML5 peut permettre de programmer du simili-flash en javascript grâce à Canvas.
Exemple:http://www.goodboydigital.com/pixijs/examples/lasers/

Ça marche même plutôt bien.

Et compatible navigateurs mobile, non ? (parce que pour ca, Flash c'est une plait en plus d'etre deja bien lourd de base)

Avatar de jpaul Abonné
Avatar de jpauljpaul- 29/10/14 à 10:15:27

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

C'est peut être une vraie plaie, mais les Frameworks des plateformes mobiles sont autrement plus agréables à utiliser que toutes les bidouilles en javascript+webview que pondent les frameworks tels que Cordova/PhoneGap.

Avec Cordova, t'es toujours en train de bidouiller dès que tu veux un peu sortir des clous.

Avatar de Yangzebul INpactien
Avatar de YangzebulYangzebul- 29/10/14 à 10:15:29

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

Bravo pour ce troll très réactif, C'est tout de même dommage, vous êtes passé à 61 secondes de la première place, mais belle performance tout de même. 

Avatar de HarmattanBlow INpactien
Avatar de HarmattanBlowHarmattanBlow- 29/10/14 à 10:16:12

Signaler ce commentaire aux modérateurs :

SPlissken a écrit :

Est ce que cette norme et les composants techniques qu'elle comprend permettra de se passer de flash pour les jeux que l on trouve par exemple sur Facebook ?

Un Candy Crush en HTML5 c est possible ou pas ?

Oui, complètement, y compris des petits jeux en 3D assez bluffant. Exemple : Assassin's creed race

Cela dit c'est loin d'être trivial, la techno n'est pas encore maîtrisée par beaucoup, elle a des limites pour l'instant incontournables (assets lourds et nombreux, sauvegardes lourdes, manettes et problèmes de contrôles, etc) et les performances maximales sont inférieures à ce qu'on peut obtenir d'une solution native. Tout ça finira par évoluer cela dit mais certains points demanderont encore de nombreuses années. Toutefois il se pourrait que dans dix ans on puisse jouer à n'importe quel jeu Steam dans un navigateur.

Édité par HarmattanBlow le 29/10/2014 à 10:19
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 5