Opera 12.18 : dernière révision de sécurité et arrêt du support

Ce n'est pas qu'un au revoir 45
En bref
image dediée
Navigateurs
Vincent Hermann

Opera vient de publier une révision de sa version 12. Il s’agira de la dernière mouture disponible pour cette branche, désormais abandonnée. Pour son chant du cygne, l’ancienne version reçoit quelques évolutions centrées sur la sécurité.

Certains utilisateurs d’Opera regrettent toujours la version 12. Il s’agissait de la branche de développement active jusqu’à ce que l’éditeur annonce « l’impensable » : l’abandon du moteur de rendu Presto, la bascule sur Blink (le fork de Webkit par Google) et un élagage des fonctionnalités. Pressés par le temps, les développeurs avaient en effet mis de côté un nombre impressionnant de fonctions, alors qu’il s’agissait justement d’une des forces d’Opera.

Une petite amélioration de la sécurité, et c'est tout

Or, cette version 12 est toujours récupérable sur le site de l’éditeur. Elle vit cependant ses dernières heures. Une mise à jour vient d’être mise à disposition, et il s’agira de la dernière. Au-delà, le navigateur ne sera plus entretenu, laissant la porte ouverte aux inévitables futures détections de failles de sécurité. Les utilisateurs sont enjoints à basculer sur une version récente sans trop tarder.

La nouvelle version 12.18 corrige quelques soucis de sécurité, mais procède surtout à un ajout et un retrait. Le navigateur peut ainsi gérer les suites cryptographiques ECC (Elliptic curve cryptography). Il était d’ailleurs temps, car ces dernières sont de plus en plus utilisées pour établir les connexions sécurisées entre les serveurs et les navigateurs. À l’inverse, le RC4 est désormais désactivé par défaut, TLS 1.2 prenant le relai comme pratiquement sur tous les autres navigateurs. Si nécessaire, il est possible cependant de le réactiver.

La dernière version compatible avec Windows XP

Le fait est qu’Opera 12 est encore compatible avec Windows XP, ce que n’est pas la dernière révision stable du navigateur, estampillée 35. Opera pousse évidemment les utilisateurs concernés à migrer vers un système plus récent et à récupérer sa version la plus récente. Signalons que même si Opera avait littéralement détruit son stock de fonctionnalités lors du passage à la version 15, les choses ont grandement évolué, le navigateur recommençant à se doter de capacités dont la concurrence ferait bien de s’inspirer.

Quoi qu’il en soit, ceux qui veulent continuer à utiliser Opera 12 pourront récupérer sa dernière mise à jour depuis le site officiel. Ils pourront également installer la nouvelle version depuis le menu idoine dans l’interface.


chargement
Chargement des commentaires...