Mobile : trimestre record avec dix millions de cartes SIM MtoM

« Hello world » est le nouveau allo 14
En bref
image dediée
Crédits : Suradin Suradingura/iStockThinkStock
Téléphonie
Guénaël Pépin

Le marché mobile a connu un troisième trimestre exceptionnel : le nombre de cartes SIM progresse, la chute du prépayé ralentit et, surtout, le nombre de cartes SIM dédiées aux communications entre machines (MtoM) explose. Cela alors que les chiffres étaient peu encourageants il y a quelques mois.

Les chiffres du régulateur des télécoms, l'ARCEP, sur le marché mobile pour le troisième trimestre sont tombés (PDF).  Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils tranchent nettement avec ceux du premier semestre, plutôt moroses comparés à la performance enregistrée jusqu'au 30 septembre.

Le nombre de cartes SIM (hors MtoM) a donc progressé sur le troisième trimestre, pour atteindre 71,8 millions de cartes SIM, soit 630 000 cartes SIM de plus qu'au trimestre précédent. Ce qui donne une croissance comparable à celle observée un an plus tôt, précise l'ARCEP. Il s'agit pourtant d'une reprise par rapport au premier semestre, où le parc avait rétréci de plus de 500 00 cartes. Le nombre de cartes SIM actives (effectivement utilisées) s'élève lui à 69,9 millions, soit 850 000 de plus sur le trimestre. Cela donne un taux d'activité de 97 % (+1,4 point en un an).

Une chute du marché prépayé divisée par dix

Les clients prépayés continuent leur migration vers des forfaits, avec ou sans engagement. Les opérateurs français comptent ainsi 57,2 millions d'abonnés à des forfaits mobiles résidentiels (pour particuliers), soit 700 000 de plus sur le trimestre. Une progression, encore une fois, équivalent à celle du troisième trimestre 2014 selon l'ARCEP. En outre-mer, leur nombre reste d'ailleurs assez stable, à environ 2,7 millions, même s'il s'effrite légèrement de trimestre en trimestre (-0,5 % sur le troisième).

ARCEP observatoire mobile SIM hors MtoM
Crédits : ARCEP

58 % des forfaits en métropole (sur un total de 69,1 millions de cartes SIM)sont sans engagement. « Cette proportion s’accroît en moyenne de deux points par trimestre depuis deux ans » note d'ailleurs le régulateur. Elle est toujours plus importante sur le marché particuliers que sur le marché entreprises, avec 62,9 % des forfaits résidentiels sans engagement.

Le plus intéressant reste tout de même le marché prépayé de 13 millions de cartes SIM, qui en a perdu entre 500 000 et 700 000 par trimestre depuis un an. Cette fois-ci, la note est bien moins salée : le parc a seulement rétréci de 63 000 cartes, soit une division par dix de la tendance. Elle reste tout de même importante sur un an, avec une perte sèche de deux millions de cartes, soit un recul de 13 %.

Les opérateurs virtuels ne sont pas en reste

Cette progression du marché se répartit bien entre opérateurs classiques et MVNO. « Les opérateurs de réseau enregistrent 61,6 millions de cartes SIM, en croissance de 395 000 ce trimestre, tandis que 7,5 millions de cartes sont souscrites auprès de MVNO (+240 000 cartes) » détaille l'ARCEP sans son observatoire. La part de marché des MVNO en légère progression (+0,2 point sur le trimestre) pour atteindre 10,8 % du marché global et 11,8 % des particuliers.

Le marché résidentiel en métropole progresse d'ailleurs fortement sur le trimestre, pour s'établir à 61,2 millions de cartes SIM (+585 000) après deux trimestres « de net recul ». Le marché professionnel, lui, compte désormais 7,9 millions de cartes SIM, soit 50 000 de plus sur le trimestre dernier, pour 3 % de progression annuelle, stable depuis le début de l'année. Sur ce marché, le nombre de cartes SIM Internet reste d'ailleurs stable, à environ 1,1 million d'unités, quand le nombre total de cartes pour pros a progressé de 300 000 en un an.

Plus de dix millions de cartes pour le Machine to Machine (MtoM)

Malgré ces bons chiffres pour les SIM classiques, la progression la plus impressionnante reste celle du marché des communications entre machines. Déjà fulgurante, elle s'accélère encore. Sur le troisième trimestre, ce sont 860 000 cartes SIM MtoM qui sont arrivées sur les réseaux, alors que la progression moyenne sur le premier semestre était de 460 000 par trimestre. En clair, 2,1 millions de cartes supplémentaires ont été activées depuis septembre 2014. Il s'agit du « niveau le plus élevé depuis la fin de l’année 2013 » calcule l'ARCEP.

Il y a donc désormais plus de dix millions de cartes SIM dédiées au MtoM en France, alors qu'elles n'étaient que 7,9 millions un an plus tôt. Ces chiffres ne prennent d'ailleurs pas en compte la progression d'autres réseaux mobiles dédiés aux machines, qui n'exploitent pas de cartes SIM, comme ceux de Sigfox ou de LoRa, que les opérateurs mobiles adoptent les uns après les autres, tout comme Archos. À voir maintenant si cette explosion du nombre de cartes MtoM continuera dans les prochains mois ou si elle reprendra son rythme précédent, déjà rapide.

ARCEP observatoire T3 2015 MtoM
Crédits : ARCEP

chargement
Chargement des commentaires...