Microsoft ne veut plus de machines vendues avec Windows 7 ou 8.1 après le 31 octobre 2016

Sans compter les stocks 160
En bref
image dediée
OS
Vincent Hermann

Microsoft n’autorisera plus la vente de machines équipées de ses anciens systèmes à compter du 31 octobre de l’année prochaine. Une situation « normale » mais qui témoigne d’une vie prolongée pour un Windows 7 qui a parfois des relents de Windows XP.

Chaque version de Windows dispose d’un cycle de vie qui fonctionne, dans le cas normal, toujours de la même manière. Il est accompagné d’un support technique divisé en deux phases. La première, dite classique, dure cinq ans et comprend aussi bien les correctifs au sens large que les ajouts de fonctionnalités. La seconde, dite étendue, ne fournit plus que les correctifs de sécurité. Dans les grandes lignes, un Windows est donc entretenu dix ans. La seule exception à ce jour est Windows XP, qui allait vers ses 14 ans de support quand son support a pris fin le 8 avril 2014.

Cycle de vie, cycle de commercialisation

Mais une autre durée de vie suit chaque version du système :  sa commercialisation. Aucun Windows ne peut être vendu ad vitam æternam, qu’il s’agisse des boites dans les magasins ou des versions OEM et donc fournies par les constructeurs avec les nouvelles machines. Sur ce point, la règle est claire : un Windows particulier peut être vendu jusqu’à deux ans après l’apparition de la version suivante.

Suivant cette règle, Windows 7 aurait en fait dû déjà disparaître en octobre 2014, soit il y a plus d’un an. Il s’agit d’un cas particulier, équivalent en un sens à ce qui s’était passé avec Windows XP quand Vista était apparu. La date butoir avait été repoussée à cause d’une levée de boucliers contre Windows 8, particulièrement dans le monde de l’entreprise. Microsoft avait donc autorisé la version précédente à être vendue plus longtemps par les constructeurs. Bien sûr, les entreprises qui achètent des variantes Pro ou Enterprise ont automatiquement droit au « downgrade » (permission de repasser à la version précédente), mais il s’agit d’un pis-aller : il est bien plus pratique d’obtenir directement les machines configurées.

windows cycle support ventes

Windows 7 aura bénéficié d'une extension de deux ans

Au final, Windows 7 et 8.1 auront finalement la même date butoir pour l’arrêt des ventes des machines : le 31 octobre 2016. Pendant encore environ un an, il sera donc possible d’acheter des ordinateurs équipés de ces systèmes, même si Windows 7 a bien plus de chances de se retrouver ainsi livré que Windows 8.1, vite remplacé par un Windows 10 plus consensuel. Au-delà de cette date, il n’y aura plus que des machines équipées du dernier système. Notez bien entendu que ces dates ne sont pas liées au support, qui continuera respectivement jusqu’en 2020 et en 2023, comme indiqué dans le tableau en fin d'actualité.

Windows 7 aura au final bénéficié d’une extension de deux ans pour ses ventes. L’idée de Microsoft était que les entreprises pourraient plus facilement ainsi passer à Windows, sans devoir gérer une migration depuis deux systèmes différents. Elles peuvent donc continuer tranquillement leurs achats, et ce d’autant plus que si les constructeurs ne peuvent produire de machines avec d’anciens systèmes, rien ne les empêche d’écouler des stocks existants. 

windows cycle support ventes


chargement
Chargement des commentaires...