Gamekult revoit son modèle Premium et limite désormais l'accès à certains articles

No pain, no gain 116
En bref
image dediée
Web
David Legrand

Deux ans après avoir relancé son offre d'abonnement Premium, Gamekult passe la seconde. Le site passe désormais à 4,90 euros par mois, mais propose une série de contenus accessibles uniquement à ses abonnés, avec une mise en page spécifique.

Si la presse en ligne se concentre et se recompose au niveau de ses offres d'abonnement (voir notre analyse), il y a un secteur qui a sans doute été un peu plus touché que les autres ces derniers temps : celui des jeux vidéo. En effet, l'année dernière avait été celle du changement de propriétaire pour plusieurs titres, alors que l'on apprenait il y a peu la fin de Jeuxvideo.fr. Le groupe M6 a en effet décidé d'intégrer cette thématique au sein de Clubic, qui vient de changer de look, avant de lancer une chaîne dédiée au Gaming au sein de son MCN (multi-channel network) : NoPainNoGain.

Gamekult renforce son offre payante

Aujourd'hui, c'est au tour de Gamekult de faire une annonce importante : la modification de son modèle économique. Comme nous l'avions fait il y a deux ans, le site a décidé de revoir son offre d'abonnement Premium afin d'en faire un outil lui permettant de produire du contenu de qualité, des articles de fond, des émissions et des enquêtes en les proposant derrière un « Paywall ». Une tendance de fond qui se renforce, comme nous avions déjà eu l'occasion de l'évoquer.

Intégré au groupe Neweb (FLCP) début 2014, Gamekult a connu de gros changements en interne ces derniers mois, mais les choses sont désormais stabilisées. Deux des fondateurs de CUP Interactive ont notamment quitté l'aventure, dont Emmanuel Parody (Secrétaire général du GESTE). Vincent Alzieu, co-fondateur de Les numériques est maintenant directeur des rédactions du groupe Neweb. La rédaction en chef de Gamekult est assurée par Thomas Cusseau (Yukishiro). Et en interne, c'est lui qui a porté le projet de refonte des abonnements.

Le but avoué est de proposer du contenu pour « les joueurs les plus exigeants » en plus de ce qui est diffusé chaque jour et qui restera en accès gratuit, financé par la publicité. Mais ces contenus de fond qui nécessitent du temps, des journalistes et des moyens bénéficieront d'un modèle qui ne mise plus sur l'audience et la publicité pour assurer leur financement.

Après avoir migré sur un modèle Premium laissant l'accès gratuit à l'ensemble du contenu du site en 2013, un paywall va désormais faire son apparition. « Là où ses principaux concurrents misent sur une proposition éditoriale à destination des joueurs occasionnels et adolescents, Gamekult fait donc le pari d’une information plus riche, approfondie et ouverte » indique le site dans un communiqué.

Une mise en page Premium pour des articles réservés aux abonnés

Certains articles ne pourront être ainsi lu que par les abonnés. Ceux-ci disposeront d'une mise en page spéciale, qui occupera l'ensemble de l'écran de l'utilisateur, qu'il soit sur ordinateur, mobile ou tablette. Un mode « lecture de nuit » permettra d'en profiter sur un fond sombre et un code à usage unique permettra de le partager librement avec un ami. Un code sera fourni à chaque abonné pour chaque article.

Gamekult Premium

Le site lui-même n'évoluera pas à l'occasion de cette refonte de l'abonnement. Les membres Premium auront néanmoins un logo spécifique affiché quand ils seront connectés. Ils pourront aussi accéder à une page leur permettant de retrouver les contenus réservés aux abonnés. Tous les avantages de l'offre précédente, notamment la désactivation de la publicité, seront de la partie.

Dans une lettre envoyée à ses abonnés ce matin, Thomas Cusseau indique que Virgile Rasera (ex-JV.fr) sera désormais animateur d'une émission inspirée de sa précédente Warpzone et des plumes comme Rodolphe Donain (ex-JVN) ou Clément Apap (Raggal, l'un des fondateurs de Gamekult ou de Sens critique) signeront des chroniques régulières.

Des magazines papier et Nolife comme partenaires

Côté tarif, il faut compter 4,90 euros par mois, avec le premier mois offert. C'est davantage que précédemment (le prix ayant doublé), mais cela s'explique par la volonté de l'équipe de chercher à produire plus de contenus à travers cette nouvelle offre. D'ailleurs, Gamekult s'est associé avec les magazines Games et JV qui proposeront certains de leurs articles au sein des colonnes du site en ligne. Il en sera de même pour la chaîne TV Nolife.

Les magazines seront aussi présents d'une autre manière : si vous vous abonnez à Gamekult à l'année (39,90 euros) ou pour des périodes de deux ans (59,90 euros minimum), vous aurez droit à un exemplaire de Games ou JV offert, selon votre choix. Une manière de montrer que le papier et le web peuvent coexister, et qu'une entraide peut exister entre rédactions.

Gamekult

Un modèle qui semble sain et vertueux, d'autant que le site est l'un des rares à associer une offre sans publicité à une production de contenus de qualité tout en cherchant à structurer un écosystème de manière saine, notamment en impliquant des partenaires.

Reste maintenant à voir si l'offre réussit à rencontrer son public, et quelle sera la réaction de la communauté et des abonnés, seuls à même de donner à la rédaction le poids nécessaire pour faire face au marché du tout publicitaire. Ceux qui sont déjà membres Premium garderont d'ailleurs leur statut sans modification de leur tarif actuel.


chargement
Chargement des commentaires...